Découvrez de nouvelles lectures, donnez votre avis et consultez les commentaires d’autres lecteurs, profitez de conseils exclusifs de vos libraires indépendants et, surtout, joignez-vous à la plus grande communauté de partage de lectures au Québec!

Clubs de lecture

Partagez vos impressions et échangez avec d'autres lecteurs dans l'un de nos clubs de lecture.

Découvrir les Clubs de lecture »

Plus de 6457 discussions en cours

L'homme est un lion que je n'ai su faire rugir

Par Pierre-Luc Gagné
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Le commentaire de Martine : Ce recueil met en vedette les relations entre les hommes, ce qui transperce de ma lecture est la splendide sensibilité de la plume de Pierre-Luc Gagné. Il nous transmet les relations entre les hommes, avec affection, amour, émotion, ces textes ouvrent la lumière en profondeur sur les rapports humains qu’échangent les hommes ensemble. C’est une lecture très touchante, prenante et addictive. Je referme ce recueil et je vais suivre cet auteur, car il est un poète en devenir qui nous offre un premier recueil. Je vous conseille de vous laisser tenter. https://lesmilleetunlivreslm.over-blog.com/2021/05/l-homme-est-un-lion-que-je-n-ai-su-faire-rugir-pierre-luc-gagne-editions-hamac-productions-somme-toute-par-martine-levesque.html

Piège de sang

Par Jean-Pierre Gagné
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Décidément, ce fût une belle découverte! Je serai brève afin de ne pas dévoiler de punch. J'ai adoré l'univers médical qui est mis en vedette dans cette histoire. L'intrigue met en vedette la corruption au niveau du gouvernement et la mort d'un patient. Vous n'aimez pas les polars sanglants? Vous aimez plutôt les bonnes intrigues et bien, ce livre est pour vous! Go, go, go! Bonne lecture...

On m'a volé ma famille

Par Johanne Durocher
2 personnes apprécient ce livre
4 commentaires au sujet de ce livre
Ce livre était attendus depuis longtemps J ai commencé à le lire sans pouvoir arrêter Je l ai savouré en 2 jours C est bien écrit avec beaucoup de contenus Il est facile de suivre l histoire de Nathalie et ses enfants J espère que le tome 2 sera celui de son retour 🙏🏼

1984 BD

Par Xavier Coste
1 commentaire au sujet de ce livre
Le dessin de Xavier Coste illustre à merveille ce classique de George Orwell.

On m'a volé ma famille

Par Johanne Durocher
2 personnes apprécient ce livre
4 commentaires au sujet de ce livre
C’est un récit émouvant et passionnant qui nous fait suivre le combat d’un mère pour sa fille afin de la libérer de l’emprise et de tous les aléas d’un pays arabe. Je l’ai lu en une journée tellement il est captivant. On l’accompagne dans ses démarches incessante auprès de notre gouvernement pour obtenir le soutien qui lui est dû. Est-ce qu’un fonctionnaire au cœur compatissant saura prêter attention aux requêtes pour contrer les abus décriés par cette mère?

On m'a volé ma famille

Par Johanne Durocher
2 personnes apprécient ce livre
4 commentaires au sujet de ce livre
C'est une biographie captivante , incapable de déposer le livre L'auteure nous explique sa bataille pour faire revenir sa fille au Canada , Récit, émouvant , tres bien écrit . Je vous souhaite que ce livre vous permette de ravoir votre famille pres de vous

Rendez-vous au café du bonheur

Par Lucy Diamond
1 commentaire au sujet de ce livre
Le commentaire de Lynda : COUP DE COEUR! De temps à autre, j'aime bien lire un roman sans cassage de tête, qui fait simplement du bien, et avec cette lecture, ce fut le cas, et j'ai grandement apprécié et beaucoup aimé. Evie est un peu le mouton noir de la famille, disons qu'elle est tout le contraire de ses sœurs presque parfaites. Sa vie est plate, comme une expression que je connais, elle a une vie beige, rien d'excitant ni dans sa vie personnelle, ni au boulot. Mais tout ça s'apprête à changer, après un drame qui lui enlève sa tante Jo préférée, elle est bouleversée, mais du coup sa tante lui a laissé un petit café, qui pourrait bien changer sa vie. Sur le coup, Evie veut relever le défi, mais ce ne sera pas un chemin pavé de roses, ça, c'est bien certain. On survole un peu de tout pour arriver à voir Evie s'installer dans le café, les conflits familiaux se multiplient, rien ne vas plus avec son amoureux plate, les tensions sont également là, mais rien n'arrêtera Evie, elle est décidée, elle va foncer. Mais il ne faudra pas oublier qu'Evie n'a aucune connaissance dans la gestion d'entreprise, encore moins en cuisine, elle est complètement nulle, mais qu'à cela ne tienne, quand on veut, on peut, telle est sa devise. Mais pour nous lecteur, c'est un vrai plaisir, parce que ça amènera une bonne dose de fou rire. Evie est une fille ultra sympathique et surtout très attachante. D'ailleurs bon nombre de personnes dont elle fera la rencontre le sont également. Et il ne faut pas oublier qu'elle connaîtra peut-être également l'amour, qui sait quand la tête va bien, le cœur veut suivre également. Il ne faut pas s'attendre à un roman qui vous fera travailler les méninges, non au contraire, c'est ce que j'appelle un roman détente. Une histoire qui fait un bien fou, surtout en ce moment, nous en avons tellement besoin. Même si à quelques reprises, l'histoire est prévisible, ça ne change rien à la donne, les pages défilent sur un rythme tranquille, tout en titillant notre curiosité qui nous pousse à avancer dans l'histoire. Je ne vous en dirai pas plus, pour un bon moment de lecture, une bonne dose de remonte moral, ne cherchez pas plus loin, faites la connaissance d'Evie et de son petit café, et vous serez comblée, sans oublier le dépaysement total qui nous amène à Carrawen Bay sur le bord de la mer ! Un petit coup de cœur pour cette lecture réconfortante et délicieuse. https://lesmilleetunlivreslm.over-blog.com/2021/05/rendez-vous-au-cafe-du-bonheur-lucy-diamond-guy-saint-jean-editeur-par-lynda-massicotte.html

L'exception

Par Audur Ava Olafsdottir
2 personnes apprécient ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Le jour où son mari la quitte pour rejoindre un amant elle n’arrive pas à y croire. La quitter avec leurs jumeaux et le projet d’adopter une troisième enfant ? Tu es la femme de ma vie, l’exception, lui dit-il, mais j’aime les hommes. S’occuper de ses jumeaux de 2 ans l’aide à tenir sur ces côtes islandaises où le soleil, l’hiver, se montre à peine à l’horizon. L’auteur a un talent admirable à décrire l’attention de cette femme à ses enfants (comme dans Rosa Candida) et la vie quotidienne. Mais c’est sa voisine, naine sarcastique, écrivaine et psychanalyste qui la soutient dans ce drame. Sa présence amicale et ses questions sur le rôle de l’écrivain ajoute une dimension subtile à ce beau roman qui se termine comme un rêve.

Un serpent à sauver

Par Émilie Rivard et Mika
1 commentaire au sujet de ce livre
.

On m'a volé ma famille

Par Johanne Durocher
2 personnes apprécient ce livre
4 commentaires au sujet de ce livre
J'ai lu ce livre en deux jours, d'une traite. C'est un livre qu'on lit avec les trippes; je défie quiconque de ne pas se sentir déchiré par ce récit, et de ne pas éprouver une compassion sans nom pour l'auteure et sa fille, à la lecture d'un tel drame humain et d'une telle indifférence d'un gouvernement qui sont supposé protéger les personnes qu'il prétend gouverner. Pour ma part, je l'ai refermée, une fois la dernière page lue, en larmes. Puissant.

L'empire du politiquement correct

Par Mathieu Bock-Côté
3 personnes apprécient ce livre
5 commentaires au sujet de ce livre
Bock-Coté me fait bien rire. Sur un tas de sujets, il n'y a personne de plus politiquement correct que lui. Exemples, essayez de dire un mot contre les Québécois de souche ou contre les lois 101 ou 21 et vous verrez ce qu'il pense de votre liberté d'expression.

Les villes de papier

Par Dominique Fortier
62 personnes apprécient ce livre
24 commentaires au sujet de ce livre
Magnifique incursion dans l'univers d'Emily Dickinson.

Pourquoi pas le vélo?

Par Stein Van Oosteren
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Ce livre est ABSOLUMENT GÉNIAL!! Je lui donnerais 100 étoiles si je pouvais! On devrait le retrouver dans toutes les bibliothèques, toutes les boutiques de vélo, laissées sur des bancs de parc et en envoyer une copie à tous nos élus!!! Surtout M. le Ministre du Transport!! Il y a une révolution à mettre en œuvre et ça passe par le gentil vélo!! Le Québec a tout ce qu'il faut pour faire le saut. Il manque juste du courage politique! Je le conseille à tous, ceux qui pédalent déjà, ou pas, ceux qui songent à adopter le mode vélo-boulot-garderie, ceux qui s'inquiètent du sort de notre planète, ceux qui enseignent l'autonomie à leurs enfants, ceux qui souhaitent ralentir, ceux qui veulent connecter avec la nature et ceux qui veulent juste se sentir libre, vivant et heureux! Allez! Lisez, mais surtout RÉPANDEZ!

Matricule 728 : servir et se faire salir : mon histoire

Par Bernard Tétrault et Stéfanie Trudeau
2 personnes apprécient ce livre
2 commentaires au sujet de ce livre
Stéfanie Trudeau, ex-policière du Service de police de la Ville de Montréal, raconte son parcours éprouvant à la suite des émeutes du Printemps Érable de 2012. Aux premières manifestations étudiantes et citoyennes concertées, des éléments perturbateurs n'ayant rien à voir avec les revendications initiales s'ont venus s'intégrer au sein de la foule, créant grabuge, vandalisme et attaques envers les forces de l'ordre. Et le soir du 20 mai, à la fin du long congé de la Fête des Patriotes, après une quarantaine de minutes à tenter de maintenir les assauts des émeutiers en délire, Stéfanie Trudeau, en charge d'une cohorte de policiers peu préparés et sans protection, a aspergé de poivre de Cayenne les premiers assaillants à proximité. L'événement a été filmé et diffusé en boucle dans les médias et les réseaux sociaux. Au grand dam des autorités gouvernementales et municipales. Stéfanie Trudeau est alors marquée au fer rouge par son employeur et jetée en pâture dans l'espace médiatique, telle une victime expiatoire d'un plan de match mal évalué au préalable. Son récit, semblable à une catharsis, offre un point de vue, le sien, peu entendu jusqu'à maintenant. Le style est verbeux, plein de redites, mais on sent la sincérité et la souffrance dans chaque phrase. Ce n'est pas une oeuvre littéraire mais le cri du coeur d'une femme brisée.

Ces fenêtres où s'éclatent leurs yeux

Par Anne Peyrouse
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Le commentaire de Martine : Ce recueil bouleverse puisque la plume d’Anne Peyrouse vient brasser le lecteur avec ce milieu de la pornographie sur l’Internet. Elle ose parler de l’exploitation du corps de la femme, avec le regard du côté des consommateurs et des femmes qui pratiquent ces moments qui mettent en valeur leurs intimités. Un regard direct, réaliste et percutant. Anne Peyrouse, avec sa prose, amène une délicatesse au sujet. Un beau moment de lecture, je trouve la plume d’Anne Peyrouse très actuelle, consciente, et investie. Je vous le recommande à 100 %. https://lesmilleetunlivreslm.over-blog.com/2021/05/ces-fenetres-ou-s-eclatent-leurs-yeux-anne-peyrouse-editions-hamac-productions-somme-toute-par-martine-levesque.html

Nish T.1 : Le nord et le sud

Par Isabelle Picard
2 personnes apprécient ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Incontournable Mai 2021 Isabelle Picard, ethnologue originaire de la ville Huronne-Wendate Wendake, près de la capitale québecoise, nous propose une série jeunesse avec "Nish", dont voici le premier tome. Un des rares roman jeunesse qui nous donne un tour d'horizon très intéressant des communautés du Nord québecois. Éloïse et Léon sont jumeaux et ces ados de 13 ans vivent au Nord du 55e parallèle, dans la communauté innue de Matimekush. Alors qu'un homme disparait sans laisser de traces, incluant sa motoneige, des recherches sont entreprises pour le retrouver, mais se révèlent infructueuse. Le mystère reste entier. Et alors que Léon apprend que lui et son équipe, les Étoiles du Nord, vont aller affronter la ligue autochtone de hockey à Québec, Eloïse pourrait bien avoir trouver un moyen de faire connaitre sa communauté par l’intermédiaire des réseaux sociaux.Les jumeaux doivent cependant composer avec une réalité difficile: leur père est atteint d'un cancer et doit donc se rapprocher de la capitale pour ses traitements. Les deux ados vont donc devoir vivre sans leur père pendant plusieurs mois. Et une ultime surprise les attend en fin d'année, qui promet de changer leur vie radicalement. Je suis particulièrement ravi de voir ce roman arriver en département jeunesse avec tout ce qu'il contient! Nous avons un visuel très intéressant sur la petite communauté et qui couvre large. On aborde notamment: les enjeux alimentaires dus à la pauvreté et à l'éloignement géographique, ce qui a un impact sur la santé générale des habitants, les enjeux psychosociaux, liés aux pensionnats pour les plus vieux, l'alcoolisme, les déplacements forcés pour l'exploitation des ressources ( qui ne profitent jamais aux autochtones d'ailleurs), l'absence du réseau cellulaire, la difficulté de recrutement du personnel soignant et autres spécialistes de la santé, le fait que le français et/ou l'anglais sont encore plus courant dans les écoles que la langue Innu-aimun, les enjeux environnementaux, le taux de décrochage scolaire ( la majorité de parvient pas au secondaire 5) et j'en oublie sans doute d'autres. Mais n'allez pas croire que tous ces enjeux empêche les petits miracles dans la communauté. On y trouve aussi beaucoup de beauté, surtout dans les rapports humains et avec la Nature. Cette histoire est en quelque sorte "tressé", car elle suit trois axes: la maladie du père des jumeaux, l'aventure de Léon pour son Hockey et les investigations d'Éloïse. D'ailleurs, les jumeaux se partagent la narration. J'ai beaucoup aimé suivre leur aventures, à les entendre parler avec fierté de ce qu'ils aiment de leur village, en nous lâchant de temps à autre des phrases en innu-aimun. On en a les traductions en bas de page. Comme tous les ados, ils ont des aspirations, des amis et des ambitions. Comme bien des ados, ils se sentent concernés par les enjeux autours d'eux et sont solidaires entre eux. Ce qui est particulièrement vrai quand on a un papa malade et obligé de rester très loin pour ses soins. Comme le laisse entendre le sous-titre, on aura cette comparaison entre Nord et Sud ( le sud étant Montréal et Québec), parfois drôle, parfois plus sérieuse. Il faut comprendre que si les personnages sont fictifs, les enjeux socio-économiques sont quant à eux bien réels. J'ai trouvé l'équipe de Léon magnifique, les discours de l’entraineur très touchants. Nous avons une belle leçon sur le sport, sur ses plus beaux aspects, comme la collaboration, le cœur au ventre et le plaisir.Un sport tel que le hockey, c'est avant tout une formidable expérience de travail d'équipe. Il faut aussi dire que contrairement aux habitants du sud, la petite équipe a longtemps du composer avec le manque d'équipement et l'absence d’aréna. C'est une formidable incursion dans un monde qui, malheureusement, est aussi méconnu des gens du monde que de nous, leurs voisins du Sud. Certains québecois pensent même encore que les autochtones vivent dans des tipis et se revêt de peau, bien loin de leur actuelle réalité, évidemment. Au final, et c'est bien le message, les ados du Nord sont comme ceux du sud: ils aiment les même modes vestimentaires, les même jeux vidéos, les même sports et ont sensiblement les même soucis. Là où les différences pointent sont davantage dans leur Histoire, leur enjeux sociaux, leur culture et leur éloignement urbain. On a donc un beau roman bien écrit, intriguant, polyvalent, intéressant et qui offre une belle fenêtre sur une Nation qui ne demande qu'à être mieux connue. Un grand merci à Madame Simard pour cette œuvre, qui aura d'ailleurs une suite, qui promet d'être aussi intéressante si je me fis à la fin. Un roman destiné aux lecteurs d'environ 10-12 ans.

Le diable est dans les détails

Par Leïla Slimani
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Le diable est dans les détails est un recueil de courtes nouvelles de Leïla Slimani, parues dans l'hebdomadaire « Le 1 » sous la direction d'Éric Fottorino. « Quoi de mieux qu'un livre pour poursuivre le combat des idées et des mots, pour conformer cette intuition que les grands textes d'écrivains sont toujours d'actualité. » Leïla Slimani s'inscrit parfaitement dans cette optique prônée par Fottorino dans la préface de ce court ouvrage. Court mais sacrément pertinent : Slimani pourfend les idéologies derrière le terrorisme islamiste, l'ignorance et la barbarie des djihadistes et réaffirme le pouvoir de la littérature et du savoir contre l'obscurantisme religieux. « Si les romans ne changent pas le monde, ils modifient substantiellement la vision que l'on en a. Ils la questionnent, l'affinent, ils interrogent ce que l'homme sait du fait d'être. » Une auteure que j'affectionne particulièrement et que je continue à suivre avec bonheur.

Dans sa tête poussait une plante

Par Philippe Chagnon
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Le commentaire de Martine : Le thème principal que nous présente l’auteur Philippe Chagnon dans ce recueil est celui de la première relation et de la première rupture. Ces premiers moments ciblés qui sont enclins à des moments forts en émotions, ce que j’ai bien ressenti en lisant sa prose. Tout au long de notre lecture, on comprend bien le fil conducteur de chaque texte, sous la thématique de la relation de couple. Cette dynamique de relation qui permet de vivre une panoplie d’émotions différentes, certaines plus percutantes que d’autres. C’est un recueil rempli de sensibilité, de doigté et de douceur. Un recueil que je vous conseille afin de découvrir ou de lire la plume de plus en plus affirmée de Philippe Chagnon. Un poète que j’aime lire pour sa sincérité, une plume transformatrice qui amène la lumière. https://lesmilleetunlivreslm.over-blog.com/2021/05/dans-sa-tete-poussait-une-plante-philippe-chagnon-editions-hamac-par-martine-levesque.html

Passé douloureux

Par Mélissa Breton-Guertin
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Passé douloureux porte très bien son titre. Sarah, le personnage principal, sa mère et son amoureux ont tous les trois de douloureux souvenirs de leurs passé. Un passé secret que Sarah découvre, pièce par pièce, tout au long de sa quête de réponses. Ce qu'elle découvre est difficile à supporter. En lisant cette histoire, le lecteur peut se demander s'il ne vaut pas mieux laisser enterré ce qui est déjà enfoui. Il y a plusieurs épisode de suspense dans le récit. La seule chose que j'ai moins aimé, c'est le début du roman, car, dès les premières lignes, nous apprenons que Sarah a été enlevée, séquestrée et qu'elle est parvenue à s'échapper au bout de eux semaines. J'aurais préféré découvrir plus lentement cet aspect. Bravo à Mélissa pour son premier roman, qui comporte d'ailleurs une suite.

Le murmure des hakapiks : La troisième enquête de Joaquin Moralès

Par Roxanne Bouchard
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Faut l’avouer, j’avais vraiment hâte de découvrir la troisième enquête de Moralès, d’y retrouver les mots de Roxanne Bouchard dont les écrits nous laissent un réel plaisir de lecture. En effet, lire Roxanne Bouchard c’est avant tout pour la beauté de son écriture, ses mots justes, ses tournures de phrases, sa poésie qui accrochent dès les premières pages. "Il fait si froid que tout est immobile, la glace a coincé son petit bout de plage et la marée, apparemment au jusant, fait ressortir les pointes dures des blocs bleutés.'' (P.43) "Le vent, aux Îles–de–La Madeleine, ne se heurte à rien. Il glisse contre les dunes, traverse les lagunes et enveloppe les gens, puis emporte avec lui le superflu du bavardage.'' (P.71) (Source: Nord espaces.com) Puis, lire cette auteure, c'est pour l’histoire qu'elle raconte, belle et dure à la fois dans laquelle on se retrouve en plein cœur d’une intrigue dont on suit le cheminement avec un intérêt montant en crescendo au rythme du récit mené avec efficacité et intensité. Cependant, je ne vous cacherai pas que certains passages m’ont véritablement mise en colère. D’autres ont questionné profondément mes valeurs et titillé mes émotions; même que certains m’ont carrément prise à la gorge. "C’est difficile de tuer. […] Mais quand t’as la bête au bout du bâton… Tu veux pas qu’elle souffre. […]T’enlèves pas la vie pour rien. Pour te nourrir pis pour gagner ton salaire. Paraît que les Inut remercient chaque animal de s’offrir pour sustenter les familles […]Faut être reconnaissant.''(P.74) Puis: ''- Paraît que c’était un de tes collègues qui devait monter à bord. À la dernière minute, c’est toi qui viens jouer la pute icitte. Déjà, ça, ça fait pas notre affaire. Parce que mon ami Carpentier, ça l’écoeure, les femmes qui s’immiscent à bord des chalutiers. […] - Vous faites confiance à une bonne femme pour vous sauver? Pas moi. - Pareil, moi, je truste pas ça les féministes qui veulent absolument faire partie d’un équipage. Qu’est-ce que vous avez à vouloir faire des métiers d’hommes?[...] -T’es sûre que t’es à ta place Simone? - Tu peux embarquer avec nous autres, si tu veux'' […] - Vous voulez pas partir avec notre cantatrice, toujours? Avec quoi on va s’amuser si on trouve pas de phoques? (Pages 87-91-93) En fait rien ne va pour l’agente Lord et parallèlement ce n’est guère mieux du côté de notre bon Moralès qui, suite à son divorce, ressent tout un mélange d’émotions entre attendre et rester sur place ou encore prendre son élan et se laisser aller vers un avenir meilleur. Enfin, autant pour Moralès que pour Simone Lord, les événements vont s’enchaîner et les mener, chacun de leurs côtés, vers une destinée plus que bouleversante. Finalement, Le murmure des hakapiks est un roman qui chamboule à plusieurs niveaux. Avec cette troisième enquête de Moralès, Roxanne Bouchard nous dévoile encore plus son art de créer des tensions et des ambiances qui nous tiennent en haleine du début à la fin. Et la fin, parlons-en!!! Non en fait, je me tais pour ne rien gâcher mais laissez-moi vous dire que ce roman je l’ai lu d’une seule traite et si j’ai retardé à venir vous en jaser avant aujourd’hui, c’est que je suis restée ébranlée pendant quelques jours et pour moi c’est signe que cette histoire m’a vraiment plu et fait partie désormais de mes plus grands bonheurs de lecture. À lire sans modération. Quand on porte un espoir, l’horizon est plus facile à traverser. (P.161)
Joignez-vous à quialu.ca et participez à la discussion!
Créer un compte
Vous êtes un libraire du réseau?

Alimentez la discussion!

  • Faites profiter la communauté de vos connaissances.
  • Donnez votre avis au nom de votre librairie.
  • Devenez une référence pour les lecteurs.
Créer un compte
Plus de 800 000 titres disponibles :

Acheter local et en ligne n’a jamais été aussi facile!

La revue Les libraires, c’est :
  • un bimestriel distribué gratuitement;
  • des actualités littéraires d’ici et d’ailleurs;
  • des entrevues, des chroniques, des dossiers, des suggestions de vos libraires indépendants et bien plus encore!