Activités de Shaynning

Voici les activités récentes de Shaynning :

Shaynning a aimé ce livre

Lulu et Nelson T.1 : Cap sur l'Afrique

Par Charlotte Girard, Jean-Marie Omont et Aurélie Neyret

1 personne apprécie ce livre

Shaynning a commenté ce livre

Lulu et Nelson T.1 : Cap sur l'Afrique

Par Charlotte Girard, Jean-Marie Omont et Aurélie Neyret
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre

On reconnaitre le style, le dessin et la profondeur de l'histoire qu'on retrouve dans "les carnets de Cerise". De nos jours, on rencontre une petite fille en Inde, qui va bientôt déménager avec sa mère, quittant ainsi ses éléphants qu'elle adore. Elle reçoit une lettre de sa grand-mère, qui commence à raconter son histoire. Lucia, dite "lulu" nous entraine dans les années 60, à Naples, où sa famille vit du cirque. Ses parents sont des dresseurs de lions et Lulu, née justement en même temps que Cyrus, un pâle lionceau, aspire au même métier. Hélas, les drames se suivent dans la vie de la jeune fille, qui perd d'abord sa mère, puis son lion. Loin d'avoir fait une croix sur son rêve, Lulu désire alors chercher un nouveau lion et ce projet la mène à monter à bord d'un paquebot en direction de l'Afrique. Son père, incapable de lui faire entendre raison, l'a d'ailleurs rejointe in extremis sur ledit navire. Rendu sur le continent africain, les deux Italiens arrivent en pleine manifestation. Ce sont les années de l'Apartheid, où les inéquités sociales entre blancs et noirs sont majeures et sont le sujet d'une lutte sociale dont Mandela est l'une des figures d'opposition importantes. Lorsque le père de Lulu s'interpose entre un agent de police et un jeune garçon à la peau noire, celui-ci est embarqué et emprisonné. Nelson, le garçon en question, vient alors en aide à Lulu pour chercher son père. D'emblée, l'introduction est séduisante avec cette jeune fille qui reçoit une lettre de sa grand-maman, qui lui fait le récit de sa vie. J'ai trouvé cette fable sur la mémoire intéressante: "Une légende ancienne raconte que les petits, dans le ventre de leur mère, connaissent déjà toutes les réponses aux questions sur les mystères de la vie. Mais on dit qu'à leur naissance, l'ange du silence vient poser un doigt sur leur bouche et leur murmure : "oublie tout ce que tu sais, oublie tout ce qui t'attend sur terre, et découvre la vie par toi même"" Un peu comme si certains humains gardaient en eux un fragment de mémoire qui les guideraient dans leur vie vers leur mission ou la passion qui les animent, comme pour Lulu avec ses lions. Je dois dire que n'étant pas fan des animaux utilisés dans les cirques, je compte sur Nelson pour la faire changer d'avis dans un tome futur. Comme pour "les carnets de Cerise", je trouve que cette histoire sort de l'ordinaire et explore des thèmes peu fréquents, avec une poésie et une humanité peu communes. de plus, j'admire dans l'une et l'autre des Bd le fait que des petites filles soient animés d'une telle passion et soient capables de mettre en oeuvre leurs projets. Lucia ( lulu) est bien plus caractérielle que Cerise ( la faute à son sang latin?), mais sa férocité coexiste avec une grande seniblité. J'apprécie ce genre de personnage complexe capable de trouver la force de courir après leurs rêves. Finalement, je trouve que Lulu et Neslon ont une belle chimie, qui s'établit rapidement, mais qui semble sincère. J'aime également les autres personnages, qui sont tous assez variés. D'ailleurs, parlant de variété, j'apprécie la diversité ethnique en présence. Si on a entendu souvent parlé de la ségrégation raciale américaine par ici, on entend peu parlé de l'Apartheid, alors je trouve le sujet bien choisi et tout-à-fait pertinent. Et bien sur, les dessins sont magnifiques. Les couleurs en aquarelle apporte beaucoup de douceur et de contrastes, et le dynamisme des mouvements est fluide, agréable à l'oeil. J'aime beaucoup les frimousses des enfants ( Nelson et Lulu). C'est définitivement le genre de Bd que j'aime promouvoir en librairie pour la richesse des thèmes , du message et de l'histoire, le tout rendu par un graphisme superbe. C'est une nouvelle série qui promet!

Shaynning a coté ce livre

Lulu et Nelson T.1 : Cap sur l'Afrique

Par Charlotte Girard, Jean-Marie Omont et Aurélie Neyret

1 vote

Shaynning a commenté ce livre

Soeurs

Par Raina Telgemeier
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre

n peut dire que les formules les plus simples ont aussi du charme, comme c'est le cas ici. Récit autobiographique de l'autrice sur sa vie de famille, cette Bd-ci met l'accent sur la relation entre ( deux) sœur. Raina, l'aînée, avait ardemment désiré avoir une compagne de jeu et le moins qu'on puisse dire est qu'elle l'aura souhaitée sa petite sœur! Néanmoins, Amara n'était pas un bébé joyeux et a même gardé un tempérament difficile. Raina a donc du mal à tisser des liens avec cette petite fille, dont seul leur amour du dessin semble être partagé. Raina, adolescente qui va bientôt amorcer le secondaire, se renferme dans son monde grâce à la musique, alors qu'Amara semble au contraire fascinée par celui-ci, surtout par la nature. On a donc deux jeunes filles très différentes et qui se chamaillent facilement. La Bd est construite sur deux lignes de temps: le présent, qui suit la chronologie d'un road trip vers le Colorado en famille, et le passé, qui relatent divers souvenirs de Raina avec sa sœur. J'ai d’ailleurs aimé le changement de couleur de papier entre les deux lignes de temps: le papier est jauni pour le passé et blanc pour le présent! S'il y a la présence du thème de la sororité, évidement, il y a divers autres sujets relatifs à la famille, aux compromis, au changements inopinés, aux enjeux familiaux, aux animaux domestiques, au voyage et au développement/changement des liens affectifs. Ce que j'ai surtout retenu de cette Bd est le fait qu'on ne choisie pas sa famille et que cela nécessite patience, compromis et acceptation de la différence si on veut espérer une certaine forme d'harmonie et de cohésion. Comme Raina et Amara sont particulièrement différentes, c'est d'autant plus exigeant. Cependant, malgré toute leur opposition, reste que les soeurs ont des liens particuliers qui favorisent le pardon et la recherche d'un certain équilibre relationnel. J'ai également beaucoup aimé la leçon à la fin: si on veut que les choses changent, il faut commencer par changer soi-même. C'est somme toute une Bd rigolote, légère, avec quelques bons thèmes universels, un dessin accrocheur, mais simple, qui est ponctué d'humour et teinté de nostalgie. Un récit simple, mais comme je le disais, la simplicité a aussi du charme. Et comme le tout est à saveur biographique, on reconnaitra certains éléments dans notre propre historique familial. Une Bd jeunesse sympathique.

Shaynning a aimé ce livre

Soeurs

Par Raina Telgemeier

1 personne apprécie ce livre

Shaynning a coté ce livre

Soeurs

Par Raina Telgemeier

1 vote

Shaynning a commenté ce livre

Le démon du hockey

Par Mathieu Lampron, Claude Auchu, Denis Lord, Richard Suicide et Hicham Absa
1 commentaire au sujet de ce livre

Sorte de collectif composé des gagnants d'un concours lancé par Hachette sur le thème du Hockey, cette Bd adulte recoupe donc six histoires courtes sur le sport monté sur patins dont raffolent les nord-américains. Je dois dire que les six histoires sont très différentes les unes des autres, certaines réalistes, d'autres plus cartoon. L'un d'elle, "Devenir grand" est carrément traumatisante. La première ( gagnante du Premier prix) est celle dont le dessin est le plus beau, avec une palette de couleurs sobres avec une préférence pour les bleus. Je n'aurais pas de mal à lire une Bd entière avec ce genre de graphisme et ses personnages sympathiques. J'ai bien rigolé sur la "Maudite rondelle", court récit sur un homme qui est systématiquement en retard parce qu'il imagine des raisons d'être en retard. "Gump Worsley était un plat régional patagonien" a une histoire aussi incompréhensible que son titre, mais je me demande si c'est voulu. Bref, un petit tour intéressant de quelques bédéistes québecois.

Shaynning a coté ce livre

Le démon du hockey

Par Mathieu Lampron, Claude Auchu, Denis Lord, Richard Suicide et Hicham Absa

1 vote

Shaynning a commenté ce livre

Sous le cimetière

Par Laura Terry
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre

Coup de cœur en BD jeunesse, cette Bd américaine traite à la fois de la différence, de l'estime de soi, de sororité, de contre-stéréotypes, d'amitié et de deuil. Victoria et Katia sont des sœurs originaires de la campagne qui font leur entrée dans un pensionnat. Pour l'aînée, c'est l'occasion rêvé de vivre autre chose et de se faire des amis, mais malgré tout son bon vouloir et sa propention au conformisme, sa maladresse et son peu de confiance en elle-même en font une proie facile pour les moqueries. Au contraire, Katia, boule d'énergie créative fièrement indépendante, assume pleinement sa façon d'être et suit son propre code de conduite sans se soucier de l'avis des autres. Pour cette raison, elle n'aime pas que sa sœur tente sans cesse de la faire "rentrer dans le moule", notamment lorsqu'elle l’inscrit en cachette à l'orchestre de leur école. En parallèle, un obscure pratiquant de l'occulte vivant, sous le cimetière jouxtant l'école des deux filles, utilise un procédé odieux afin de faire survivre son fils. Ce dernier s'est lié d'amitié avec un petit et jeune fantôme qui adore danser, mais qui est bien trop gentil et poli pour être accepté par les autres fantômes. Tout ce petit monde sera appelé à se croiser, mais tous n'en sortiront pas vivants...enfin, façon de parler. Il y a des tas de petits points intéressants dans cette BD. On notera la présence de divers ethnies chez les élèves; un antagoniste "papa poule" qui a du mal à faire son deuil de son enfant condamné à mourir et qui verse même dans les chansons pour enfants; le fantôme d'un garçon super sympathique et qui aime danser; Katia, un sacré numéro à elle seule avec ses sandwichs enroulés, son sac-à-dos en forme de piano , son look de sauvageonne et sa manière passionnée ( pour ne par dire démente) de jouer le piano, et finalement une bande de fantômes hétéroclite ( avez-vous vu la ballerine?). On peut dire qu'il a de la fraicheur dans tout ça et une certaine folie. C'est une BD pertinente qui aborde plusieurs thèmes, comme je l'ai mentionné précédemment. On notera la différence notable de tempérament des sœurs, mais leur lien est solide, ce que j'ai beaucoup aimé. On peut tout-à-fait être dissemblables et avoir une bonne relation malgré tout ( oui, bon, cela n'empêche pas de ne pas toujours être d'accord, mais ça c'est normal). Bien sur, Victoria devra apprendre à se faire confiance et accepter que Katia, elle-même très sur d'elle, n'a pas les mêmes besoins de conformité qu'elle. C'est ce qu'on appelle "faire de la projection". C'est en réalité Victoria qui a bien besoin de s'accepter elle-même. Ensuite, on aborde le deuil un peu de biais avec Nicolas, qui est prêt a sacrifier des enfants pour prolonger la vie de Mael, qu'on devine éternellement mourant. Nicola n'accepte pas que Mael va mourir, même si le garçon semble prêt ( d'autant qu'il n'est pas d'accord de voler des vies pour prolonger temporairement la sienne). Mael, en ce sens, est donc un personnage très courageux et doté d'une morale fondamentalement altruiste. Petit fantôme, ah, ce personnage tout mignon! Lui aussi très courageux, il fait la paire avec Mael, car il est gentil, protecteur, doux et même amusant. Difficile de faire plus adorable. C'est aussi un contre-stéréotype, car il est à l'opposé des autres de son espèce, tous assez tapageurs, casse-pieds et grossiers.Il me rappelle le fantôme "Casper".De manière général, les personnages détonnent de leurs contemporains et c,est ce qui les lies, au final. On a donc de bons thèmes, dont certains profonds, avec des personnages forts distrayants et attachants, dans un scénario qui ne connait aucun essoufflement. Ce peut sembler "gentillet", mais gardons en tête que c'est pour la jeunesse et que le simple fait d'un méchant qui tue des enfants et la présence des fantômes en fait déjà une histoire "horrifiante". Arriver à calibrer ses deux antipodes est d'ailleurs en soi un exploit. J'ai aussi aimé le dessin, anguleux, simple, un peu cartoon, avec des jeux de couleurs en peinture à l'eau à la palette changeante. On notera le changement de nuancier entre les rouges, les bleus et les verts, ainsi que des contrastes forts entres couleurs vives et couleurs pâles ( translucides même). Une belle réussite qui mérite un coup de cœurs. Je vous invite à lire une série du même style et format, de l'autrice canadienne Molly Knox Ostertag, "Le garçon sorcière" qui est également excellente.

Shaynning a aimé ce livre

Sous le cimetière

Par Laura Terry

1 personne apprécie ce livre

Shaynning a coté ce livre

Sous le cimetière

Par Laura Terry

1 vote

Shaynning a aimé ce livre

Les princes aussi font pipi au lit

Par Katherine Quenot et Isabelle Mandrou

1 personne apprécie ce livre

Shaynning a commenté ce livre

Les princes aussi font pipi au lit

Par Katherine Quenot et Isabelle Mandrou
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre

Un bel album jeunesse qui aborde le problème ( fort gênant) de l'incontinence infantile dans le but de le normaliser et de le déstigmatiser. Olivier, petit prince de sa condition, fait régulièrement pipi au lit. Seul son majordome est au courant puisque c'est lui qui, sans le juger ni le gronder, lave ses draps souillés matins après matin. C'est également lui qui suggère au prince d'en parler à sa royale maman, car Olivier est limité dans ses activités sociales. Il craint que les autres princes et princesses découvre son état. Mais la Reine se montre compatissante et propose diverses solutions, qui n'ont pas toutes les effets escomptés. Il faudra l'aide d'un ingénieux magicien pour trouver une solution: un pyjama très épais qui cachera bien une couche. Aussi, le magicien rassure Olivier: il n'est pas le seul jeune prince à mouiller son lit ( 8 princes/princesses sur cent). C'est un album amusant, avec de beaux dessins et le sujet est bien amené. Je suis également contente que la solution de la couche soit clairement "temporaire" et que le petit prince soit mit devant le fait qu'il n'est pas le seul dans sa condition. Ce peut être rapidement terriblement anxiogène pour un enfant et comme dans l'histoire, la crainte d'être jugé peut avoir une incidence sur la vie sociale. Bref! C'est une bonne chose de voir un album sur le sujet.

Shaynning a coté ce livre

Les princes aussi font pipi au lit

Par Katherine Quenot et Isabelle Mandrou

1 vote

Shaynning a commenté ce livre

Au sud du Rio Grande T.1

Par Annie Vintze
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre

Roman lu alors que j'étais plus jeune encore que les personnages, je me rappelle encore aujourd'hui l'histoire de ce jeune québecois, Francis, qui découvre un envers de décor terrifiant chez les voisins de nos voisins du sud. On le sait, le Mexique est un pays corrompu où des gens en arrive à des crimes odieux pour survivre, mais il y a aussi de gens innocents, qui eux-même en arrive à des extrêmes que nous n'oserions pas imaginer. C'est le cas de Rosa, qui a payé un prix très lourd pour avoir une chose que nous n'avons pas à nous battre pour avoir: notre liberté. C'est donc une histoire qui est demeurée imprimée dans mon esprit parce que j'ai comprit du coup que nous, petits québecois, sommes choyés sans même nous en rendre compte. Mais au-delà de l'horreur des achats d'organes et de la misère humaines de bidonvilles mexicains, il y aussi cette histoire d'amour, un premier amour, naïf et maladroit, d'un jeune garçon en vacances. Qui aurait pu se douter de la tournure des évènements?