Activités de Shaynning

Voici les activités récentes de Shaynning :

Shaynning a commenté ce livre

Edgar le petit fantôme

Par Guido Van Genechten
1 commentaire au sujet de ce livre
Dans le monde d'Edgar, les fantômes sont appelés à devenir effrayants pour hanter les lieux sinistres en hurlant des "houuu" tonitruants. Edgar, qui détonne déjà de part sa couleur rose, ne parviens pas à être effrayant avec ses "whooouuu". Chassé de son école par le directeur dans la tour abandonnée, Edgar y rencontre une chatte, qui devient son amie. Ensemble, ils font de la tour un havre de joie, pour eux et pour les fantômes, qui aiment bien ne plus être effrayants de temps à autre. Le thème de la différence est sans doute l'un des thèmes les plus récurrents en Littérature jeunesse, sans doute parce que c'est un concept encore problématique encore aujourd'hui. Donc, nous avons un fantôme atypique qui trouve une amie qui apprécie sa nature douce, qui semble poser problème chez les pairs d'Edgar. Au final, ces derniers finissent par apprécier ce tempérament à leur tour, ce qui laisse penser que tous les fantômes ont un côté doux eux aussi. La variété de tempérament peut ainsi être bénéfique à la communauté. On pourra également apprécier le fait qu'Edgar est rose, parce que le rose n'est pas qu'une couleur de filles, n'est-ce pas? Un album jeunesse mignon sur la beauté d'être soi-même.
Shaynning a coté ce livre

Edgar le petit fantôme

Par Guido Van Genechten

1 vote

Shaynning a aimé ce livre

Edgar le petit fantôme

Par Guido Van Genechten

1 personne apprécie ce livre

Shaynning a commenté ce livre

Edgar le petit fantôme

Par Guido Van Genechten
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Dans le monde d'Edgar, les fantômes sont appelés à devenir effrayants pour hanter les lieux sinistres en hurlant des "houuu" tonitruants. Edgar, qui détonne déjà de part sa couleur rose, ne parviens pas à être effrayant avec ses "whooouuu". Chassé de son école par le directeur dans la tour abandonnée, Edgar y rencontre une chatte, qui devient son amie. Ensemble, ils font de la tour un havre de joie, pour eux et pour les fantômes, qui aiment bien ne plus être effrayants de temps à autre. Le thème de la différence est sans doute l'un des thèmes les plus récurrents en Littérature jeunesse, sans doute parce que c'est un concept encore problématique encore aujourd'hui. Donc, nous avons un fantôme atypique qui trouve une amie qui apprécie sa nature douce, qui semble poser problème chez les pairs d'Edgar. Au final, ces derniers finissent par apprécier ce tempérament à leur tour, ce qui laisse penser que tous les fantômes ont un côté doux eux aussi. La variété de tempérament peut ainsi être bénéfique à la communauté. On pourra également apprécier le fait qu'Edgar est rose, parce que le rose n'est pas qu'une couleur de filles, n'est-ce pas? Un album jeunesse mignon sur la beauté d'être soi-même.
Shaynning a coté ce livre

Edgar le petit fantôme

Par Guido Van Genechten

1 vote

Shaynning a commenté ce livre

Amélia Fang T.1 : Amélia Fang et le bal barbare

Par Laura Ellen Anderson
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Roman jeunesse dont le dessin n'est pas sans rappeler le style de Tim Burton, "Amélia Fang" est une série sympathique où tout est inversé. Les êtres terrifiants qui hante le jour sont pelucheux, pailletés et colorés, tous craints par les habitants de Nocturnia. Ces derniers sont vampires, yétis, morts-vivants et en temps normal, sont considérés "effrayant". Or, ici, nous avons une pelettée ( mortelle) de personnages mignons et attachants. Vous aurez deviné la race d'Amelia à la couverture - Indice: ça commence en "V"- Agée d'une décennie, elle habite une maison fort intrigante peuplée de portes mystérieuses, avec sa famille, composée d'un papa amateur de mots croisées et de chemises hawaiennes à motif de pierre tombales, une mère superficielle qui adore les miroirs, ainsi que son majordhomme fantôme - le distingué monsieur Houuu - et son adorable citrouille apprivoisée, Trouille. En sa qualité de famille nantie, il est de coutume chaque année de tenir un bal, au grand damne d'Amélia, qui se retrouve toujours seule dans sa tranche d'âge. Cette année, néanmoins, les choses pourraient être différente, car le Roi est invité et du même coup, son fils aussi. le Roi n'était plus sorti depuis des lustres, la rumeur courant que son épouse aurait été dévorée par une FÉE! Horreur! D'ailleurs, son fils, Tangine, va intégrer la classe d'Amélia et elle sera en charge de son intégration. Malheureusement, le fils du Roi Vladimir est tout sauf agréable, un véritable enfant-roi capricieux et mesquin. Amélia tâche se montrer conciliente, mais lorsque l'odieux jeune homme exige d'avoir Trouille, Amélia ne songe plus qu'à la retrouver, même si pour ça elle doit se mettre an danger. Fort heureusement pour elle, Amélia pourra compter sur ses amies Florence, un espèce rare de yétis, et Grimaldi, un Apprenti-Faucheur. J'ai trouvé cet univers rigolo, misant sur les détails "Horrifiants" assez pour se sentir immergés. Les petits mots doux que se donnaient les membres de la famille Fang était amusants: "Mon ténébreux", mon petit globule rouge en sucre". L'autrice a du avoir beaucoup de plaisir aussi à imaginer les plats culinaires tous plus dégoutants les uns que les autres. Finalement la maison des Fang, ainsi que celle de Grimaldi, sont très originales. L'autrice sait aussi employé toute sorte de termes nouveaux en plus de nombreux termes "horrifiques", ce qui rend le tout encore plus immersif. Bien sur, le roman est bien appuyé grâce aux dessins, étonnamment mignons vu le sujet. Les personnages sont également attrayants et contrastés. Trouille est assurément impossible à ne pas aimer, avec sa bouille adorable, ses rebonds et ses mimiques. De quoi avoir envie d'en adopter une! Amélia souhaite justement devenir "potirologue", une spécialiste en la matière ( en voilà un métier inédit!). Il y a juste un élément qui m'a tout de même déconcerté: le fait que le papa d'Amélia soit l'ami de Vladimir ( le roi) ne paraissait pas du tout. Il a même laissé Tangine partir avec Trouille, qui est tout-de-même un être vivant, dans ce monde, et l'animal de compagnie de sa fille. S'eut été logique de sa part d’ intercédé en faveur de sa fille. Les parents d'Amélia m'ont semblé extraordinairement passifs, pour ne pas dire stupides. Parmi les thèmes prépondérants, on notera l'amitié et la solidarité qui lui est associée, ainsi que la différence, avec Florence notamment, mais aussi avec l'un des personnages principaux, qui cache sa vraie nature. Une chance pour Amélia que ses deux amis ont plus bon sens que ses parents. Un roman attrayant, qui sort de l'ordinaire et qui nous projette dans l'envers du décor de l'univers "Merveilleux".
Shaynning a aimé ce livre

Amélia Fang T.1 : Amélia Fang et le bal barbare

Par Laura Ellen Anderson

1 personne apprécie ce livre

Shaynning a coté ce livre
Shaynning a commenté ce livre

Les soucis d'un Sansoucy T.1 : Honte

Par Yvan DeMuy et Jean Morin
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Série jeunesse d'environ dix tomes, "les soucis d'un Sansoucy" s'incrit dans cette sorte de roman supportée par des dessins et des bulles, avec un haut degré humoristique. Laurent "Lau" Sansoucy a 10 ans et amorce sa quatrième année primaire avec , disons le, beaucoup d’appréhensions, bien loin de ce nom de famille qu'est le sien, en somme. Il a en effet des antécédents pour le moins malchanceux avec ses premières journées d'école, mélange entre gafferies et malchances. Alors que Laurent n'arrive pas à trouver le sommeil à la veille de cette prochaine première journée scolaire et que la matinée n'est guère mieux, il se souvient alors de cette roche "précieuse" offerte par son grand-père. Il se convient alors qu'elle porte chance et étonnamment, la suite semble lui donner raison. Ce roman se lit facilement et les images sont amusantes, très BD. Nous suivons un de ces jeunes qui semblent toujours la cible des plus improbables péripéties. J'ai trouvé les noms des chiens hilarants ( Pot de colle et Torpille, hihi, assez loin de Pompom et Duchesse). J'ai aussi aimé le fait que Laurent est un enfant adopté. Au Québec, l'adoption des enfants québecois est encore plus compliqué que l'adoption à l'international. Comme le personnage de Charles-Lee, d'ailleurs. Il y a quand même quelques clichés dans ce roman: la belle-soeur aîné vraiment pas commode et obsédée par son look ( sérieusement, les adolescentes ne sont pas toutes comme ça), le "chinois" doué à lunettes qui regarde mille documentaires ( un stéréotype tenace) et le directeur malcommode très peu séduisant. Sinon, l'histoire de la pierre "porte-bonheur" n,est pas inédite non plus. Donc, je pense que c'est un roman qui a le point fort de faire un compromis entre Bd et roman, ce qui pourrait charmer les jeunes lecteurs qui aiment peu les romans. Il y a un côté amusant et quelques bonnes répliques, surtout de la part de Pot de colle, mais ce n'est pas unique en son genre ni totalement original. Ça a le mérite d'être léger et divertissant et peut-être le sera t-il plus pour le lectorat cible, les 9-11 ans. **Dans la même veine, il y a également la série "Défense d'entrer", de C.Héroux, dont le premier tome est paru en 2016, trois ans après ce premier tome des Sansoucy, relatant les aventures de Lolo, 11 ans, qui a des similarités avec Lau et dont le format "carnet-à-dessin-intime" pourrait plaire aux lecteurs de la présente série.
Shaynning a coté ce livre

Les soucis d'un Sansoucy T.1 : Honte

Par Yvan DeMuy et Jean Morin

1 vote

Shaynning a commenté ce livre

Mali et la tortue toute nue

Par Amélie Dubois
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Cet album jeunesse est le cadet d'une fratrie de livres de la même autrice sur le même thème et le même personnage, mais à des âges différents. Pour la version adulte, le roman se nomme "La Fois où... les tortues m'ont appris à respirer" et ici, nous avons l'album jeunesse. Mali fait de la plongée sous-marine et rencontre une tortue qui a perdu sa carapace. Elle parcours l'océan afin de trouver ladite carapace, rencontrant au passage plusieurs personnages océaniques originaux, mollusques, animaux et poissons. Un album aux couleurs très vives sur les beautés des fonds océaniques et de leurs habitants, j'apprécie cette petite héroïne à palmes, qui nous sort des sentiers battus. J'aime aussi le côté "décalé" des personnages, tous assez singuliers et inattendus. L'un d'eux est même en fauteuil roulant et un autre est végétarien ( comme les requins de Némo). Un petit album qui fait écho à son grand frère Chick-Lit et qui met en valeur un écosystème magnifique, mais mit en péril par l'homme.
Shaynning a aimé ce livre

Mali et la tortue toute nue

Par Amélie Dubois

1 personne apprécie ce livre

Shaynning a coté ce livre

Mali et la tortue toute nue

Par Amélie Dubois

1 vote

Shaynning a aimé ce livre

Classe de lune

Par John Hare

1 personne apprécie ce livre

Shaynning a commenté ce livre

Classe de lune

Par John Hare
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Cet album jeunesse futuriste est un livre sans texte et peut donc convenir à un large lectorat. Cette classe spatiale est en expédition sur la Lune et l'un des étudiants, occupé à faire un dessin de la Terre, est oublié là. Tout occupé à son chagrin d'être abandonné seul sur la Lune, il ne se rend pas compte que des entités grises ont subtilement prit ses crayons de couleurs et s'adonnent allégrement à quelques esquisses sur les parois rocheuses. le petit (ou la petite?) étudiant(e) sera bien sure retrouvée par son professeur ( merci au vaisseau-bus) et aura laissé quelques crayons à ses amis Lunaires...tous sauf le crayon gris, idéal pour les immortaliser! On comprend très bien l'histoire sans un texte et cela peut laissé place à l'imaginaire quand au dialogue entre les personnages. le vaisseau-bus est superbe, c'est mon élément préféré et l'ensemble du rendu visuel est attrayant. Entre le fond noir constellé d'étoiles et le gris poussière de la Lune, les couleurs prennent une autre dimension. Pour les habitants de la Lune, qui ne connaissent qu'une couleur, c'est une révolution! C'est somme toute une histoire simple sur laquelle on ne peut pas trop extrapoler, mais qui a le mérite d'être originale. Un album qui devrait séduire les nombreux petits lecteurs et lectrices qui aiment l'espace.