Activités de Élaine

Voici les activités récentes de Élaine :

Élaine a commenté ce livre

Classé sans suite

Par Claudio Magris
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre

Ce roman m'a causé quelques difficultés de lecture à son début: très verbeux, onirique, rempli de digressions, le tout accompagné de changements de ton et de langage subits, voilà pour le premier tiers. Ensuite (je dirais comme à l'habitude lorsque je persévère), tout ça s'est intégré et j'y ai enfin pris plaisir, plutôt une certaine satisfaction. Car pour le plaisir, le thème est mal choisi. Luisa Brooks, chargée de concevoir un musée de la Guerre à Trieste, Italie, consulte les notes du collectionneur d'armes, à l'origine de cette idée saugrenue : « Si tout le monde me donnait ses armes, si toutes les armes du monde étaient dans le Musée, le désarmement serait général, et ce serait enfin la paix. Mais il faudrait un grand musée, aussi grand que le monde (...) » Claudio Magris s'est inspiré d'une figure légendaire de Trieste, Diego de Henriquez, pour ce personnage et le reste relève du génie inventif de l'auteur. Il fait revivre la période d'occupation nazie de cette ville des côtes de l'Adriatique, située à un endroit stratégique, à cheval entre plusieurs nations (autrichienne, slovène, italienne) et la notion de culpabilité et de responsabilité des édiles en poste alors que l'extermination des Juifs et la confiscation de leurs biens perduraient encore au printemps 1945. Et qu'un camp de détenus, couplé à un four crématoire, était en action non loin du centre de la ville, à la Rizerie, une ancienne usine de tri du riz. Un récit éloquent sur une période que l'on préfère oublier ou oblitérer; « On serre des mains, le sang coagulé sous les ongles a disparu depuis longtemps; l'Histoire, même encore jeune, est une bonne manucure. » Triestin, lui-même, Claude Magris m'a fait découvrir sa patrie sous un angle historique inédit avec ce récit d'une splendeur et d'une gravité sans égales.

Élaine a aimé ce livre

Classé sans suite

Par Claudio Magris

1 personne apprécie ce livre

Élaine a coté ce livre

Classé sans suite

Par Claudio Magris

1 vote

Élaine a commenté ce livre

Grand frère

Par Mahir Guven
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre

« Moi, j'avais vesqui la prison, en aménageant un peu ma conscience. Lui, il avait décroché le gros lot, un casier de terroriste en herbe et il revenait m'en faire profiter. » Grand frère Azad, chauffeur de taxi parisien nous parle de son petit frère Hakim, infirmier, parti subitement rejoindre un médecin de l'aide humanitaire en Syrie où la guerre contre Bachar el-Assad fait rage. Il déballe tout dans un langage mâtiné de verlan et d'arabe : son enfance passée auprès d'un père syrien d'origine, chauffeur de taxi aussi, de sa mère bretonne morte trop jeune, de son aïeule revenue du bled dévasté, et surtout de la vie qu'il s'est construite et dans laquelle il se sent plutôt bien. Alors quand son frère déconne avec ses histoires de religion et ses idéaux, ça ne passe pas. Un premier roman qui frappe par son propos et par son écriture, découvert grâce à La Grande Librairie. Et par moments, je croyais renouer avec le narrateur du roman La bête à sa mère de David Goudreault. Intéressante lecture que je m'empresse de refiler à mon mari, qui semblait plutôt sceptique au départ mais qui j'en suis sûre, sera conquis.

Élaine a aimé ce livre

Grand frère

Par Mahir Guven

1 personne apprécie ce livre

Élaine a coté ce livre

Grand frère

Par Mahir Guven

1 vote

Élaine a commenté ce livre

Washington Black

Par Esi EDUGYAN
3 personnes apprécient ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre

« J'étais un enfant noir et rien d'autre - je n'avais aucun avenir devant moi et dans mon passé, il y avait peu de clémence. Je n'étais rien et je mourrais n'étant rien, hâtivement traqué et massacré. » La Barbade, 1830, sur une plantation de canne à sucre, George Washington Black, onze ans, « élevé dans les chaînes et le sang » sous la férule de maîtres et contremaîtres sadiques, verra le destin tourner lorsqu'il fera la rencontre de Christopher Wilde (Titch) qui lui fera voir la vie différemment et espérer une liberté improbable dans un monde et un siècle où sévit l'esclavage. Ce roman historique a été finaliste du Man Booker Prize et a gagné le Giller Prize, récompense méritée. Esi Edugyan, en faisant parler et évoluer ce jeune homme sur une période de près de dix ans, a donné une dimension émouvante au récit parfois très dur sur l'asservissement. Nous assistons donc à une certaine rédemption humaine et à ce titre, ce roman procure un immense bienfait. Très belle lecture que je recommande à ceux et celles qui ont beaucoup lu sur l'esclavage mais qui souhaite sortir des histoires convenues sur ce thème.

Élaine a aimé ce livre

Washington Black

Par Esi EDUGYAN

3 personnes apprécient ce livre

Élaine a coté ce livre

Washington Black

Par Esi EDUGYAN

3 votes

Élaine a commenté ce livre

Monique Leyrac : Le roman d'une vie

Par François Dompierre
3 personnes apprécient ce livre
4 commentaires au sujet de ce livre

François Dompierre, musicien et compositeur, prend soin de préciser au début de l'ouvrage qu'il n'est pas écrivain ni biographe. Et il s'en tire brillamment dans cette évocation de la carrière de Monique Leyrac, comédienne et chanteuse, qui a rayonné de 1960 jusqu'aux années 1990 au Québec et dans toute la francophonie. Je savais très peu de choses sur cette artiste, une des premières à chanter des compositions originales d'auteurs québécois. Pour elle, les bluettes issues de la musique pop ne lui convenaient pas, elle préférait les chansons à texte qu'elle interprétait de façon magistrale. Et il n'y a qu'à aller fureter sur le Net à la recherche de ses performances scéniques, pour comprendre toute l'admiration qu'elle suscitait dans le public et chez ses pairs. François Dompierre a su garder l'équilibre qu'il fallait entre sa profonde dévotion envers la chanteuse et un certain regard plus critique sur la diva qui prenait quelquefois le pas sur la femme. Cet ouvrage se veut donc un parcours professionnel plutôt qu'une biographie intime et à ce titre, j'irai vers Mon enfance à Rosemont, un récit rédigé par Leyrac elle-même.

3 commentaires plus anciens
Élaine a aimé ce livre

Monique Leyrac : Le roman d'une vie

Par François Dompierre

3 personnes apprécient ce livre

Élaine a coté ce livre

Monique Leyrac : Le roman d'une vie

Par François Dompierre

2 votes

Élaine a commenté ce livre

L'offrande grecque : une aventure de Bernie Gunther

Par Philip Kerr
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre

Bernie Gunther recyclé dans les assurances..., vraiment? Philip Kerr en a décidé ainsi dans ce dernier roman dédié à son cynique et valeureux anti-héros. J'étais enthousiaste à l'idée de reprendre contact avec Bernie, d'autant plus que je croyais l'aventure terminée avec la mort de son créateur. Mon mari a beaucoup aimé, moi aussi, mais j'ai trouvé que son humour vache ne faisait pas mouche avec autant d'acuité avec ce récit. Phénomène de déjà vu peut-être? Quoi qu'il en soit, c'est dans le contexte de l'après-guerre en Allemagne de l'Ouest et en Grèce qu'il faut savourer l'intrigue ficelée autour de Gunther enquêtant sur le naufrage d'un navire assuré par sa compagnie Munich Re. Comme toujours, Philip Kerr offre une histoire superbement documentée, aux contours historiques véridiques, et qui, sous le ciel d'azur grec, se déguste avec bonheur.

Élaine a aimé ce livre

L'offrande grecque : une aventure de Bernie Gunther

Par Philip Kerr

1 personne apprécie ce livre

Élaine a coté ce livre