Activités de Shaynning

Voici les activités récentes de Shaynning :

Shaynning a aimé ce livre

Bride Stories T.10

Par Kaoru Mori

1 personne apprécie ce livre

Shaynning a commenté ce livre

Bride Stories T.10

Par Kaoru Mori
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre

L'hiver est arrivé dans les steppes. Karluk décide de se former à l'archerie avec son beau frère, en parti pour devenir un meilleur chasseur, mais également pour combler une part de son complexe physique. Le jeune homme demeure encore incertain de plaire à Amir, qui a huit ans de plus que lui. Au court de ce tome, toutefois, nous en apprendrons plus sur les sentiments d'Amir quand à son jeune mari et pourquoi elle ne voit aucun problème à leur différence d,âge. Entre temps, Henry fait toujours route avec Ali vers Ankara. Un autre très bon tome au dessin grandiose dans des endroits du monde dont on entend trop peu parler. On en apprend même sur les techniques de dressage des aigles, principale manière de chasse en hiver et combiné à l'archerie. Ali m'a bien fait rire avec ses tontes stylisées sur des chameaux.

Shaynning a coté ce livre

Bride Stories T.10

Par Kaoru Mori

1 vote

Shaynning a commenté ce livre

Bride Stories T.7

Par Kaoru Mori
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre

Bien que ce tome ne mette pas en avant les habituels protagonistes de l'histoire, je dois dire que cette "tranche-de-vie" fut tout de même très intéressante du point de vue culturel. Nous suivons Anis, une jeune femme d'aspect fragile qui mène une vie oisive dans sa magnifique demeure. Lorsqu'elle se rend aux bains pour femmes pour la première fois, elle fait la rencontre d'une autre jeune femme qui va devenir sa compagne de vie. Je ne peux m'empêcher de penser que l'histoire de ce septième tome est un peu trop facile. Anis se trouve une compagne très facilement et à la première difficulté, elle décide d'en faire la seconde épouse de son mari. Je n'ai rien contre les belles histoires, mais ça manquait un peu de réalisme tant tout semblait beau et rose. Ceci-dit, j'ai beaucoup aimer l’aspect historique de ces unions entre femmes, qui ressemblent beaucoup au mariage et dont on a jamais entendu parler. Il est vrai que dans un monde où les genres sont si clivé, cette idée de se trouver une meilleure amie à vie n'est pas dénuée de fondement. Le dessin est toujours magnifique, spécialement les jardins de la résidence d'Anis.

Shaynning a aimé ce livre

Bride Stories T.7

Par Kaoru Mori

1 personne apprécie ce livre

Shaynning a coté ce livre

Bride Stories T.7

Par Kaoru Mori

1 vote

Shaynning a commenté ce livre

Graines de bandits

Par Yvon Roy
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre

Cette Bd autobiographique qui raconte l'histoire de deux frères est l'une de ces BD dont je ne comprend pas trop la finalité. J'ignore où l'auteur a bien voulu nous amener, car la fin ne me semble pas seulement ouverte, mais aussi incomplète. La Bd est en noir et blanc, le dessin est simple, mais agréable. Elle me fait l'effet d'une tranche de vie pure et simple. Nous suivons deux jeunes garçons, dont les parents pensaient trouver un coin de paradis en faisant bâtir leur maison en campagne. Le rêve prend une tournure amère quand les parents réalisent que leur maison n'est pas prête et qu'ils devront vivre dans une maison à moitié terminé en attendant. Progressivement, la mère devient dépressive et même violente, particulièrement prompte à frapper l'un de ses fils. Le père entre dans une secte, peut-être pour échapper à ses soucis. Les deux garçons ne sont plus scolarisé, passent le plus clair de leur temps dehors à monter un fort, bidouiller et se perdent dans leur imaginaire d'enfant. Combiné au fait d'être dans une secte et de commettre de petits larcins, ils deviennent des parias. Deux petites brutes. Quelque péripéties viennent ponctuer le tout, notament l'arrivé d'une jeune fille au verbe cinglant et d'un jeune garçon qui tente de s'en faire des amis. On comprend que la famille est dans "une mauvaise passe", mais on ignore si les choses seront appeler à changer pour elle. C'est une fin ouverte très soudaine. On se laisse facilement mener par l'histoire, mais au final, j'ai eu l'impression qu'il manquait une partie, ce qui laisse une impression de vide. Je terminerai avec cette impression que de l'histoire, on peut en tirer ceci: "Il est facile de juger les gens qui ne mènent pas, disons, une "vie vertueuse", mais face aux difficultés, on peut se perdre soi-même et en arriver faire du mal autours de soi. C'est facile de juger les gens, mais c'est parce qu'on ne voit pas souvent la souffrance qui les ont peut-être poussé à faire de mauvais choix". Ça n'excuse en rien la violence et le désintérêt des parents envers leurs enfants, mais ça illustre ce qu'un manque de support social peut entrainer.

Shaynning a commenté ce livre

Cher dragon

Par Emma Yarlett
1 commentaire au sujet de ce livre

Voilà un album interactif fort amusant à lire et à manipuler. Il s'agit de l'histoire d'Alex, qui adore les dragons et qui en découvre un à sa porte. Mais comment prend on soin de ce gros lézard sympathique? Qu'est-ce que ça mange, où aime-t-il faire la sieste? Alex a donc demandé l'avis de plusieurs habitants de la ville pour le conseiller. L'album est donc épistolaire, entre les lettres de question d'Alex et les lettres de réponses des habitants, le tout ponctué d'images rigolotes. J'ai beaucoup aimé la forme, car on peut littéralement prendre les lettres dans nos mains! Et le dragon est vraiment mignon. Une belle trouvaille.

Shaynning a coté ce livre

Cher dragon

Par Emma Yarlett

1 vote

Shaynning a commenté ce livre

Fleur de bambou : Les larmes du grand esprit

Par Richard Marazano et Cat Zaza
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre

Cette Bd jeunesse à saveur écologique et folklorique est magnifique à tous les niveaux. Nous suivons un panda Roux, une fouine albinos, une jeune fille et deux singes en quête de graines magiques afin de repeupler leur habita menacé. En effet, lorsque les bambou qui peuplent la forêt se met à fleurir, cela signifie qu'ils vont bientôt pourrir, laissant la région dénudée. C'est ainsi que le panda roux et la fouine ont fait appel à la jeune fille qui habite une épave afin d'aller rencontrer l'esprit créateur à l'origine de la forêt. Sur leur chemin, ils sont capturés par une tribu de singes, qui habitent les ruines d’une civilisation humaine. Lorsque les aventuriers exposent leur quête au roi, celui-ci complote pour leur prendre les fameuses graines afin d'élargir son empire. Il confit donc la mission à son général de les suivre pour mettre la mains sur les graines. Mais comme ils arriveront dans la forêt en question, ils apprendront tous qu'on en cache pas son cœur facilement à l'esprit de la forêt. C'est une très belle histoire, peuplé d'animaux partiellement civilisés - parce que partiellement vêtus et habitant des maisons - et de paysages magnifiques. On sens l'influence orientale dans le style d’animaux: fouines, panda roux, tanukis ( ratons-laveurs) et dans le design de l'Esprit, qui est une combinaison entre un esprit-renard et un dragon chinois ( très belle créature d'ailleurs). Dans le genre d'histoire, ça me rappelle le film "Ferngully", un paradis terrestre en pleine jungle amazonienne menacée de disparaitre par la faute des hommes. Dans la présente BD, les hommes ont d'ailleurs une très mauvaise réputation, passant pour d'une espèce qui se croit tout permis. On a donc une Bd au graphisme superbe, peuplé de personnages aussi vaillants qu'attachants et abordant les notions d'amitié, d'entraide, de respect de son environnement, du respect des autres et de l'espoir. Une belle trouvaille.

Shaynning a aimé ce livre

Fleur de bambou : Les larmes du grand esprit

Par Richard Marazano et Cat Zaza

1 personne apprécie ce livre

Shaynning a coté ce livre

Fleur de bambou : Les larmes du grand esprit

Par Richard Marazano et Cat Zaza

1 vote

Shaynning a commenté ce livre

Raison et sentiments

Par Jane Austen
1 commentaire au sujet de ce livre

Il s'agit de mon troisième ouvrage de cette autrice réputée et force est de constater que les œuvres d'Austen, à défaut d'être remplie d'action, comporte une forte dimension psychologique et sociale. Austen semble avoir un grand talent pour exposer l'âme de ses personnages et sait comment tirer de chacun d'entre eux quelque chose d'intéressant. Comme il s'agit de mon troisième livre, je pense pouvoir dire qu'Austen avait fait de la condition des femmes l'un de ses thèmes phares. Elle expose souvent le fait que les filles médiocres sont illettrées, mal éduquée et peu exposées à la culture générale. Elle met souvent de l'avant des hommes qui ont fait le choix de prendre de jolies épouses au détriment de leur intelligence et qui finissent par s'en mordre les doigts. Austen semble dénoncer une époque qui n'attends guère de choses de ses femmes. C'est d'autant plus vrai que ses personnages principaux, elles, sont souvent vives d'esprit, rusées et diplomates. Dans cette histoire-ci, cela correspondrait à Élinore, quoique Marianne n'est pas stupide non plus, juste très passionnée. C,est d'ailleurs le sujet dans ce livre. "Raison et Sentiment" aurait pu être substitué facilement par "Élinore et Marianne". L'une est l'incarnation cartésienne, logique, tempérée et terre-à-terre. L'autre se profile vers la passion, les émotions vives voir la tête dans les nuages. On peut dire que ces sœurs sont très complémentaires et ne vivent pas leur amour de la même manière. Austen fait dans les mondanités, la badinage, les dialogues, les salons de thé. On a beaucoup de dialogue, mais dans les faits vraiment peu d'action. Résumé maison: Les sœurs Dashwood, Élinore et Marianne, se voient chassée de la maison familiale avec leur mère et leur benjamine Margaret lorsque leur demi-frère aîné hérite de leur père. Elles s'établissent dans un cottage où elles entreprennent un nouveau chapitre de leur vie. Élinore s'attache à Edward, le frère de son horrible belle-sœur, alors que Marianne est sous le charme d'un jeune homme qui lui prêta assistance lorsqu'elle se fit mal à la cheville, lors d'une promenade. Marianne et Willoughby semblent filer le parfait amour, fort de leur passion respective, mais bientôt, il quitte la région précipitamment. Les sœurs verront leur amour déçu de part et d'autre. Entre une belle-sœur malveillante, un frère aîné matérialiste, nombre de femmes pas très intelligentes et des hommes versatiles, il y a au moins une chose sur laquelle les deux sœurs peuvent compter: leur mutuelle complicité. Cette lecture fut fort longue, bien que toujours bien écrite. On a quelques bons retournements pour pimenter le tout, mais ils arrivent tardivement. J'ai tout de même beaucoup aimer le colonel, qui sans verrues physiques ou traits d'humour, n'avait pas beaucoup pour plaire, mais disposait des qualités de la patience, de la constance et du dévouement. On oublie trop souvent que les meilleurs hommes ne sont pas souvent les jolis damoiseaux frivoles comme Willougby. On pourra dire de ce dernier qu'il récolte ce qu'il a semé.

Shaynning a coté ce livre

Raison et sentiments

Par Jane Austen

1 vote

Shaynning a commenté ce livre

Raison et Sentiments

Par Jane Austen
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre

Il s'agit de mon troisième ouvrage de cette autrice réputée et force est de constater que les œuvres d'Austen, à défaut d'être remplie d'action, comporte une forte dimension psychologique et sociale. Austen semble avoir un grand talent pour exposer l'âme de ses personnages et sait comment tirer de chacun d'entre eux quelque chose d'intéressant. Comme il s'agit de mon troisième livre, je pense pouvoir dire qu'Austen avait fait de la condition des femmes l'un de ses thèmes phares. Elle expose souvent le fait que les filles médiocres sont illettrées, mal éduquée et peu exposées à la culture générale. Elle met souvent de l'avant des hommes qui ont fait le choix de prendre de jolies épouses au détriment de leur intelligence et qui finissent par s'en mordre les doigts. Austen semble dénoncer une époque qui n'attends guère de choses de ses femmes. C'est d'autant plus vrai que ses personnages principaux, elles, sont souvent vives d'esprit, rusées et diplomates. Dans cette histoire-ci, cela correspondrait à Élinore, quoique Marianne n'est pas stupide non plus, juste très passionnée. C,est d'ailleurs le sujet dans ce livre. "Raison et Sentiment" aurait pu être substitué facilement par "Élinore et Marianne". L'une est l'incarnation cartésienne, logique, tempérée et terre-à-terre. L'autre se profile vers la passion, les émotions vives voir la tête dans les nuages. On peut dire que ces sœurs sont très complémentaires et ne vivent pas leur amour de la même manière. Austen fait dans les mondanités, la badinage, les dialogues, les salons de thé. On a beaucoup de dialogue, mais dans les faits vraiment peu d'action. Résumé maison: Les sœurs Dashwood, Élinore et Marianne, se voient chassée de la maison familiale avec leur mère et leur benjamine Margaret lorsque leur demi-frère aîné hérite de leur père. Elles s'établissent dans un cottage où elles entreprennent un nouveau chapitre de leur vie. Élinore s'attache à Edward, le frère de son horrible belle-sœur, alors que Marianne est sous le charme d'un jeune homme qui lui prêta assistance lorsqu'elle se fit mal à la cheville, lors d'une promenade. Marianne et Willoughby semblent filer le parfait amour, fort de leur passion respective, mais bientôt, il quitte la région précipitamment. Les sœurs verront leur amour déçu de part et d'autre. Entre une belle-sœur malveillante, un frère aîné matérialiste, nombre de femmes pas très intelligentes et des hommes versatiles, il y a au moins une chose sur laquelle les deux sœurs peuvent compter: leur mutuelle complicité. Cette lecture fut fort longue, bien que toujours bien écrite. On a quelques bons retournements pour pimenter le tout, mais ils arrivent tardivement. J'ai tout de même beaucoup aimer le colonel, qui sans verrues physiques ou traits d'humour, n'avait pas beaucoup pour plaire, mais disposait des qualités de la patience, de la constance et du dévouement. On oublie trop souvent que les meilleurs hommes ne sont pas souvent les jolis damoiseaux frivoles comme Willougby. On pourra dire de ce dernier qu'il récolte ce qu'il a semé.