Activités de Shaynning

Voici les activités récentes de Shaynning :

Shaynning a commenté ce livre

Le feu de Thésée T.1 : Survivre

Par Jerry Frissen et Francesco Trifogli
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre

Et si Thésée, fille D'Égée et d'Ethra était en réalité une femme? C'est de cette supposition que repose le récit en deux tomes de cette princesse devenue guerrière. Le moins qu'on puisse dire est que cette jeune femme ne l'a pas eu facile. Le récit prend forme en Grèce, près de 1700 ans avant J.C avec un poète, Kléon, qui rencontre une femme mystérieuse au visage balafré déclarant que l'histoire de Thésée est faussé. Kléon vient ainsi de rencontrer la véritable guerrière qui a vaincu le minotaure. Thésée accepte de livrer son histoire, mais à la condition qu'on en cherche pas à la retrouver. Ainsi, elle raconte comment son père Égée n'a jamais vraiment chercher à se rapprocher de sa fille et a même fini par abandonner Ethra, sa mère, pensant qu'elle ne pourrait pas enfanter d’héritier mâle. Alors adolescente, Thésée devient d'abord prostituée, puis apprend le combat, à grand coup de poing dans le visage. Durant des années elle vivra de ses combats, qui finiront même par des victoires. Et un jour, Thésée est envoyée à Athène, où son père est toujours roi. C'est une Grèce violente et impitoyable qui nous est offert comme cadre, à une époque où les femmes ne servaient guère à grand chose. C,est à force de sévices que Thésée se forge un caractère solide. "Survivre" est donc un titre tout-à-fait approprié pour le premier tome de cette duologie. Ce n'est pas totalement dénué de sens de penser que Thésée ait pu être une femme, car toute la mythologie construite sur la Grèce antique est strictement masculine, ce qui en soit, est fort peu plausible. Comme si on avait volontairement omis de parler des femmes, ce qui n'est d'ailleurs pas strictement grec comme constat quand on regarde l'Histoire de par le monde. Les dessins sont beaux, mais parfois les poses sont un peu brouillon. Tou est très beige. Par contre, j'adore la couverture avec Thésée vulnérable et sa mère condescendante à gauche. Par contre, on ne verra pas le minotaure dans le premier tome. Côté histoire, ça coule bien, il n'y a pas de temps mort. Comme il y a beaucoup de violence physique et sexuelle, c'est clairement plus une Bd adulte. Dans l'ensemble, ce fut une bonne lecture.

Shaynning a coté ce livre

Le feu de Thésée T.1 : Survivre

Par Jerry Frissen et Francesco Trifogli

1 vote

Shaynning a commenté ce livre

Sept, T.4 : Sept missionnaires

Par alain Ayroles et Luigi Critone
1 commentaire au sujet de ce livre

Dans la série, "7 Missionnaires" est devenu l'un de mes préférés. Dans une europe moyen-âgeuse où les vikings sont d'implacables et sanguinaires envahisseurs, l'Église décide d’envoyer des missionnaires pour les convertir, mais c'est aussi une raison officieuse de punir sept moines aux penchants très mal vus. En effet, chaque moine est l'archétype d'un péché capital: Colère, Tristesse/Paresse, Luxure, Orgueil, Gourmandise, Avarisme/cupidité et l'envie. Et ces sept pécheurs semblent bel et bien destinés à être martyrisés par les vikings, mais bientôt, ils semblent que ce qui apparait comme des vises aux yeux de l'Église soient des qualités aux yeux des guerriers du Nord. C'est un récit entre folklore, religion et humanité. On se doute bien que les moines ne vont pas simplement crucifié au boit de dix pages, mais plus le récit avance, plus c'est abhérant de voir comment ils s'en sortent. Le comble survient avec le final, où chaque ligne d'histoire propre à chaque personnage se rejoignent en une seule dans une apothéose explosive. Littéralement. C'est amusant de voir que la culture viking avait beaucoup plus d'ouverture que la religion catholique si castrante et restrictive. Même si certains moines étaient franchement détestables, on se retrouve au même titre que les viking à leur trouver des qualités ...oui, bon, sauf le prétentieux, là vraiment je ne vois pas comment il peut servir, mit à part de prendre pour un Saint. Mais bon, son amour de lui-même lui a bien servi au final. Je n'ai pas grand reproche à formuler à cette Bd. L'histoire est prenante, les personnages variés et intéressants, le récit coule bien, le final est grandiose et le dessin très plaisant visuellement. Et chapeau pour les couleurs, qui crée des atmosphères riches et des scènes vibrantes.

Shaynning a coté ce livre

Sept, T.4 : Sept missionnaires

Par alain Ayroles et Luigi Critone

1 vote

Shaynning a commenté ce livre

Sept, T.4 : Sept missionnaires

Par alain Ayroles et Luigi Critone
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre

Dans la série, "7 Missionnaires" est devenu l'un de mes préférés. Dans une europe moyen-âgeuse où les vikings sont d'implacables et sanguinaires envahisseurs, l'Église décide d’envoyer des missionnaires pour les convertir, mais c'est aussi une raison officieuse de punir sept moines aux penchants très mal vus. En effet, chaque moine est l'archétype d'un péché capital: Colère, Tristesse/Paresse, Luxure, Orgueil, Gourmandise, Avarisme/cupidité et l'envie. Et ces sept pécheurs semblent bel et bien destinés à être martyrisés par les vikings, mais bientôt, ils semblent que ce qui apparait comme des vises aux yeux de l'Église soient des qualités aux yeux des guerriers du Nord. C'est un récit entre folklore, religion et humanité. On se doute bien que les moines ne vont pas simplement crucifié au boit de dix pages, mais plus le récit avance, plus c'est abhérant de voir comment ils s'en sortent. Le comble survient avec le final, où chaque ligne d'histoire propre à chaque personnage se rejoignent en une seule dans une apothéose explosive. Littéralement. C'est amusant de voir que la culture viking avait beaucoup plus d'ouverture que la religion catholique si castrante et restrictive. Même si certains moines étaient franchement détestables, on se retrouve au même titre que les viking à leur trouver des qualités ...oui, bon, sauf le prétentieux, là vraiment je ne vois pas comment il peut servir, mit à part de prendre pour un Saint. Mais bon, son amour de lui-même lui a bien servi au final. Je n'ai pas grand reproche à formuler à cette Bd. L'histoire est prenante, les personnages variés et intéressants, le récit coule bien, le final est grandiose et le dessin très plaisant visuellement. Et chapeau pour les couleurs, qui crée des atmosphères riches et des scènes vibrantes.

Shaynning a aimé ce livre

Sept, T.4 : Sept missionnaires

Par alain Ayroles et Luigi Critone

1 personne apprécie ce livre

Shaynning a coté ce livre

Sept, T.4 : Sept missionnaires

Par alain Ayroles et Luigi Critone

1 vote

Shaynning a commenté ce livre

Sept, T.6 : Sept yakuzas

Par Jean-David Morvan et Hikaru Takahashi
1 commentaire au sujet de ce livre

Dans un style qui allie biographie et gangs criminels, "7 yakuzas" est l'histoire d'un homme, de son enfance à sa mort, qui relate son chemin de croix pour retrouver son honneur. Dans un Japon du XXe siècle qui oscille entre ses années de guerre et ses années de faste, on y voit aussi les gangs criminalisés qui se battent pour le contrôle des quartiers. Les Yakuzas ressemblent à des mafiosos, ils ont un code d'honneur. Ichiro Kotobuki a 95 ans, il est chef d'un clan yakuza et on nous fait un sommaire de sa vie dès le début de la Bd. Il a mené une vie caractérisé par la violence. Lorsqu'il est la cible d'une tentative de meurtre, Kotobuki parvient à fuir ses attaquant et est rescapé par un ancien ami. Avec son aide, il tente de trouver son attaquant en se composant une équipe aussi dangereuse qu’hétéroclite, composée d'expert en combat et de vieux alliés. La Bd m'a fait penser au "commando des bâtards" de Tarentino à cause de cette équipe d'hommes ans peur aux compétences meurtrières. Ça joue dur dans les rues de Tokyo, car les yakuza ne font pas dans la dentelle, peut s'en faut. J'ai beaucoup aimé les personnages, singuliers, un peu fêlés même par moment. On a un Japon marqué par les conflits et qui cherche à se préserver des influences européennes et américaines, vraiment long de la plupart des univers de manga! Et bien sur, tout ça fini en bain de sang, mais ce qu'on cherchera à comprendre est "qui" et "pourquoi" on en est arrivé là. C'est une autre bonne Bd de la série, sombre, anguleuse, exotique et plutôt badass. Certains passages sont un peu longs et le début un peu trop chronométré, mais c'est un beau résultat dans son ensemble. Après tout, je n'ai jamais eu l'opportunité de voir des histoires de yakuzas avant cette BD. Merci aux auteurs d'avoir incorporé les langage japonais ça et là, avec le glossaire à la fin.

Shaynning a coté ce livre

Sept, T.6 : Sept yakuzas

Par Jean-David Morvan et Hikaru Takahashi

1 vote

Shaynning a aimé ce livre

Sept, T.21 : Sept macchabées

Par Henri Meunier et Étienne Le Roux

1 personne apprécie ce livre

Shaynning a commenté ce livre

Sept, T.21 : Sept macchabées

Par Henri Meunier et Étienne Le Roux
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre

Cette fois, nous sommes sur les traces de la technologie très peu éthique et condamnable de Victor Frankenstein, une centaine d'année plus tard. Les Anglais veulent une fois de plus prouver leur supériorité en conquérant le pôle sud. On réanime donc sept hommes dont les profil ont le meilleur potentiel pour l'expédition. Une fois réanimés, ces hommes ne ressentent pas le froid et mangent peu. Mais l'un d'eux n'est pas le mort que l'on croit. Certains sont très motivés, d'autres ne sont guère heureux de leur retours sur Terre et certains sont en quête de rédemption. Seul problème, la réanimation présente une faille de taille qui va compromettre la réussite de la mission. C'est un des meilleurs scénarios de la collection SEPT, selon moi. Les personnages sont intriguants, la mission aussi improbable que questionnable et il y a toute cette idée de vie après la mort: peut-on vivre avec les secrets de la vie antérieure, peut-on se pardonner nos fautes, souhaite-on vraiment revenir sous une forme aussi peu attrayante? Il y a une certaine philosophie dans cette histoire et bien des questions éthiques. Le scénario coule bien, il n'y a presque pas de temps morts dans cette historie de morts. La fin m'a beaucoup plu, mais j'aurais aimé savoir si le personnage en quête de vengeance a finalement eu la chance de se venger. le paysage peut sembler monotone ( après tout, la banquise, c'est plutôt terne comme paysage), mais l'action nous garde en haleine jusqu'à la fin. J'aime beaucoup l'idée de dégénérescence qui émerge dans leur mission, comme si le fait d'avoir voulu jouer à Dieu était finalement retourné contre eux.

Shaynning a coté ce livre

Sept, T.21 : Sept macchabées

Par Henri Meunier et Étienne Le Roux

1 vote

Shaynning a aimé ce livre

Bride Stories T.10 (Grand format)

Par Kaoru Mori

1 personne apprécie ce livre

Shaynning a commenté ce livre

Bride Stories T.10 (Grand format)

Par Kaoru Mori
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre

L'hiver est arrivé dans les steppes. Karluk décide de se former à l'archerie avec son beau frère, en parti pour devenir un meilleur chasseur, mais également pour combler une part de son complexe physique. Le jeune homme demeure encore incertain de plaire à Amir, qui a huit ans de plus que lui. Au court de ce tome, toutefois, nous en apprendrons plus sur les sentiments d'Amir quand à son jeune mari et pourquoi elle ne voit aucun problème à leur différence d,âge. Entre temps, Henry fait toujours route avec Ali vers Ankara. Un autre très bon tome au dessin grandiose dans des endroits du monde dont on entend trop peu parler. On en apprend même sur les techniques de dressage des aigles, principale manière de chasse en hiver et combiné à l'archerie. Ali m'a bien fait rire avec ses tontes stylisées sur des chameaux.

Shaynning a coté ce livre

Bride Stories T.10 (Grand format)

Par Kaoru Mori

1 vote