Activités de Jean-Yves Bernard

Voici les activités récentes de Jean-Yves Bernard :

Jean-Yves Bernard a commenté ce livre

La servante écarlate

5 personnes apprécient ce livre
5 commentaires au sujet de ce livre

La vie monacale d’une femme soumise à un régime totalitaire qui réduit les femmes à leur fonction reproductrice en s’appuyant sur la bible et un contrôle militarisé. Enfermée dans le silence, elle explore les interstices de liberté que lui laisse son imagination, ses souvenirs, les confidences d’autres «servantes» et deux hommes en situation de pouvoir. On s’attache à ce personnage qui respire malgré tout dans le rêve, la lumière des saisons et le désir. Mais il n’y a pas d’échappatoire. Comment est illustrée cette dystopie en télé-série à succès ? Je l’ignore, mais la qualité de l’écriture vaut la peine de lire plutôt que de se faire imposer une vision actuelle sûrement bien ficelée dans le genre sexe et suspens…

4 commentaires plus anciens
Jean-Yves Bernard a commenté ce livre

Reflets dans un oeil d'homme

2 personnes apprécient ce livre
2 commentaires au sujet de ce livre

Sujet central dont la thèse est mal développée malgré de nombreuses références. La thèse: les femmes sont, depuis la nuit des temps, contraintes de se faire une image d'elles-mêmes qui satisfasse l'image que les hommes souhaitent qu'elles aient, sous la pression de leur appétit sexuel insatiable, phénomène naturel inscrit dans les gènes de l'espèce humaine. L'homme est un fauve qui n'a qu'une finalité, féconder la femme pour assurer la survie de l'espèce. Les développements, souvent intéressants, s'appuient malheureusement sur des affirmations simplistes ou des généralisations sans fondement qui font de l'homme un sauvage uniquement motivé par sa satisfaction sexuelle. Les mises en situation ou les témoignages deviennent des arguments préfabriqués d'où elle tire des conclusions hâtives, même si plusieurs références historiques parlent d'elles-mêmes (les vies tragiques de Marilyn Monroe, Jean Seberg, Nelly Arcand). Bien sûr elle énonce les horreurs masculines, de l'inceste à la guerre en passant par la prostitution, la violence physique, la domination historique, etc. Mais la beauté, l'amour, la diversité des rapports humains, le contexte social et historique sont systématiquement orientés de façon négative sur la base d'un déterminisme sans appel. Le discours négatif de cette canadienne installée à Paris est influencé et imprégné par les dégâts du machisme français largement partagé et véhiculé par les médias (entre autres) dont l'hypocrisie de la saga DSK en est une illustration. La réalité des rapports homme-femme au Québec, sensiblement différente, est ignorée, ce qui rend la lecture de son essai pénible par son décalage et le pessimisme déterministe qu'il contient. Malgré tout, une somme nécessaire, ne serait-ce que par les notes comme celle qui rappelle qu'une femme meurt tous les 3 jours en France sous les coups de son homme !!!!

1 commentaire plus ancien
Jean-Yves Bernard a aimé ce livre

Reflets dans un oeil d'homme

2 personnes apprécient ce livre

Jean-Yves Bernard a aimé ce livre

Invisible

1 personne apprécie ce livre

Jean-Yves Bernard a commenté ce livre

Tout homme est une nuit

2 personnes apprécient ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre

Roman à deux voix : celle d’un homme à la peau sombre venu soigner son cancer dans un village de Provence; celle des piliers de bars du café du coin, sexistes, racistes, frustrés et xénophobes qui se montent les uns les autres contre cet étranger dont la discrétion cache un mystère inavouable et coupable de tous les maux. Sur 200 pages l’angoisse se déploie à mesure que le délire populiste se développe, banal, cru et cruel, entre verres d’alcool et éclats de rire. Car il y a de l’humour dans ce récit si bien écrit. Et de la tendresse, jusqu’au punch final, édifiant. Un régal!

Jean-Yves Bernard a aimé ce livre

Tout homme est une nuit

2 personnes apprécient ce livre

Jean-Yves Bernard a commenté ce livre

Cinq méditations sur la beauté

1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre

Réflexions inspirées sur la beauté vue à travers l’art occidental et chinois, des réflexions sur le temps, le taôisme, les idéogrammes. Riche. La peinture et la poésie seraient-ils, avec le visage et la femme, «merveille des merveilles», les principales sources de beauté ?

Jean-Yves Bernard a aimé ce livre

Cinq méditations sur la beauté

1 personne apprécie ce livre

Jean-Yves Bernard a commenté ce livre

L'ancêtre

1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre

Ce fascinant récit « typique des chroniques des Indes, est basé sur une histoire véridique arrivée à un certain Francisco del Puerto qui, après avoir vécu de longues années parmi des indigènes, finira par être délivré par Sébastien Cabot en 1526. Dans le roman de Saer un mousse de quinze ans, embarqué dans l’escadre de Juan de Soifs, se trouve être l’unique survivant d’un massacre perpétré sur une plage des Amériques. Une décennie plus tard, le jeune homme, âgé alors de vingt-sept ans révolus, retourne auprès des siens. Le roman que nous lisons est le rapport qu’il rédige, dans sa vieillesse, après son retour en Espagne » (Alberto Manguel - postface). Avec le recul, le narrateur se plonge dans une réflexion profonde sur notre perception de la réalité, du monde, de la vie, du temps, des étoiles…. Descriptif, poétique et métaphysique, un livre à part.

Jean-Yves Bernard a aimé ce livre

L'ancêtre

1 personne apprécie ce livre

Jean-Yves Bernard a commenté ce livre

Tangente vers l'est

1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre

Fuites dans le Transsibérien. Au rythme cadencé des nuits, des jours et des gares, une française ayant laissé son amant russe et un jeune fuyant la conscription deviennent complices. Fine mise en scène des personnages contraints à cohabiter dans un compartiment vers l’inconnu.

Jean-Yves Bernard a aimé ce livre

Tangente vers l'est

1 personne apprécie ce livre

Jean-Yves Bernard a commenté ce livre

Chutes (Les)

2 personnes apprécient ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre

Très beau roman. Dans le décor des chutes du Niagara, le destin d’une famille brisée dans les années 50 par le drame, les secrets et la corruption des élites qui couvre le scandale de la pollution du fameux Love Canal. L’auteure creuse chaque personnage avec compassion dans une écriture au long cours qui émeut jusqu’à la rédemption finale. Une grande écrivaine qui invite à en lire plus.

Jean-Yves Bernard a aimé ce livre

Chutes (Les)

2 personnes apprécient ce livre

Jean-Yves Bernard a commenté ce livre

Invention de nos vies (L')

1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre

Palpitant roman d’amour qui tient en haleine jusqu’à la fin. Au centre, une très belle femme aimée par deux hommes, l’un arriviste, l’autre défaitiste. Leurs destins culbutent face à la convulsion de leurs identités qui se transforment au gré des événements et de leurs choix. Réflexion profonde et détaillée sur les relations amoureuses, le racisme systémique, la recherche d’identité et la littérature. Un livre marquant qui fait réfléchir. Quelle part de nos vies inventons-nous ?