JB
Jean-Yves Bernard
Intérêts littéraires : Biographies, Essais, Littérature, Arts, Bande dessinée, Faune/Flore, Revues, Voyages, Science/Technologie

Activités de Jean-Yves Bernard

J
Jean-Yves Bernard a commenté et noté ce livre

Chien blanc

Par Romain Gary
(3,0)
1 commentaire au sujet de ce livre
Sujet et titre du film d'Anaïs Barbeau-Lavalette L'histoire vraie d'un chien dressé pour attaquer les noirs. Romain Gary l'adopte et le découvre, horrifié, alors que Jean, sa femme vedette d'Hollywood milite et finance les groupes antiracistes. Romain Gary raconte ses révoltes contre l'Amérique alors que la guerre au Vietnam soulève les campus, qu'on assassine Martin Luther King, que brûlent les ghettos noirs révoltés et que Paris, où il fuit, est secoué par mai 68. Ses déchirements le confronte à son humanisme, son désir de sauver ce chien et son amour dont il se sent distant (elle à plus de 20 ans de moins que lui) et se retrouve pris dans ses contradictions dans Paris assiégé par le CRS. C'est un récit direct qui témoigne de l'époque et des débats qui y faisaient rage et qui sont un peu dépassés, même si la lutte des noirs aux USA demeure un enjeu existentiel non résolu de la société américaine.
J
Jean-Yves Bernard a commenté et noté ce livre

Un roman russe

Par Emmanuel Carrère
(3,0)
1 commentaire au sujet de ce livre
Un chapitre dans la vie tumultueuse d'E. C. raconté avec talent, sans masque ni pudeur. Petit-fils d'un immigré russe disparu à la libération probablement parce que collabo avec les SS, E.C. relate ses recherches dans la correspondance du grand-père tout en racontant son reportage dans la Russie profonde aux prises avec ses démons chroniques (soupçons, alcool, misère, honte) et nous illustrant en détail son comportement odieux, cruel et rempli de contradictions avec son amante. C'est pénible. Ce qui amène à continuer la lecture, c'est peut-être la mise à nu relatée sans détour de sa «folie», instabilité psychiatrique qu'il évoque clairement dans Yoga paru en 2020.
J
Jean-Yves Bernard a commenté et noté ce livre

Un monde flamboyant

Par Siri Hustvedt
(5,0)
1 commentaire au sujet de ce livre
Un livre unique, étonnant, émouvant, qui nourrit la réflexion sur la place des femmes dans le monde de l'art et qui met en scène des personnages aux identités mouvantes à travers un assemblage de textes à plusieurs voix : carnets intimes d'Harriet, artiste new-yorkaise à la recherche de reconnaissance qui réfléchit, enrage, crée, se bat contre le conformisme social et intellectuel, témoignages de sa fille et son fils, articles de journaux spécialisés en art actuel, récits de son amie psy, son amie medium, entrevues d'artistes iconoclastes, d'amis, d'amants...L'exploit de cette somme qui se lit comme un roman est de réussir un tout cohérent avec ce qui anime cette femme : un monde flamboyant tiraillé de tous bords par le désir de reconnaissance et la liberté de créer alors que le passage du temps fait son œuvre. Un chef-d’œuvre par sa composition littéraire hors catégorie qui n'est avare ni d'autocritique ni d'humour.
J
Jean-Yves Bernard a noté ce livre

Nymphéas noirs

Par Michel Bussi
(3,5)
1 personne apprécie ce livre
J
Jean-Yves Bernard a commenté et noté ce livre

Je m'en Vais

Par Jean Echenoz
(4,0)
1 commentaire au sujet de ce livre
Une partie de plaisir que ce roman qui réserve au détour des pages une succession de surprises hilarantes, l'air de rien. Car sous l'apparence banale de l'histoire des déboires d'un petit collectionneur racontée avec distance et presque ennui – traitant son personnage principal de «l'autre imbécile» – il y a une richesse d'écriture qui se laisse aller parfois jusqu'au délire, le narrateur imaginant l'écho d'une porte qui claque sur l'harmonique d'un piano à queue ou transposant la violence de son ex à l'époque des cavernes...On voyage dans Paris, le grand Nord du Québec, à la frontière espagnole, mais ce n'est qu'un prétexte pour jouer avec la langue et l'imagination. L'essentiel est cette maestria avec laquelle le regard de l'écrivain sur son personnage médiocre donne au banal de son quotidien une dimension inattendue et souvent désopilante. Un régal.
J
Jean-Yves Bernard a commenté et noté ce livre

L'occupation

Par Annie Ernaux
(2,0)
1 commentaire au sujet de ce livre
La jalousie à la première personne du singulier. Rien de très original. Ça devient obsessionnel, d'où le titre, mais à la longue on se lasse. «Écrire a été une façon de sauver ce qui n'est plus dé ma réalité, c'est-à-dire une sensation me saisissant de la tête aux pieds dans la rue, mais est devenue «l'occupation», un temps circonscrit et achevé. »
J
Jean-Yves Bernard a commenté et noté ce livre

Place (La)

Par Annie Ernaux
(3,0)
2 commentaires au sujet de ce livre
1 commentaire plus récent
Annie Erneaux La place La perception d'Annie Erneaux de la vie de ses parents et grand-parents en Normandie, alors qu'elle prend conscience des différences de classe (et de culture) que son émancipation signifie. C'est un témoignage, parfois coquasse, de l'aspiration au changement de la génération de l'après-guerre. Derrière l'écriture descriptive dénuée de pathos perce le respect pudique d'un monde où le père mourant symbolise la vie rurale traditionnelle en voie de disparition. Il n'y a pas d'amour dans ce récit (comme lorsqu'elle décrit les liens entre ses parents) mais on sent une certaine bienveillance, une absence de jugement pour ce qui demeure ses racines. Touchant.
J
Jean-Yves Bernard a commenté et noté ce livre

Nous Étions les Mulvaney

Par Joyce Carol Oates
(5,0)
1 commentaire au sujet de ce livre
Comment la fin tragique d'un party de Saint-Valentin fait imploser une famille heureuse. Avec son grand art pour évoquer ce drame qui pénètre année après année chacun des membres de la famille , J.C. Oates nous entraine dans cette descente aux enfers insidieuse en suivant pas à pas chacun des membres meurtris par le silence entourant le rejet de la famille de la principale victime de ce drame. C'est admirablement écrit, avec un sens psychologique aigu qui nous fait ressentir la douleur et les dilemmes de cette famille qui vivait heureuse sur sa terre et qui, à la fin se retrouve, amputée du père, mort indigent, alcoolique, ruiné dans une sorte de rédemption à l'occasion de la fête du 4 juillet. On ne sort pas épargné de ce roman profond.
J
Jean-Yves Bernard a commenté et noté ce livre

Avant d'aller dormir

Par Watson
(3,0)
1 commentaire au sujet de ce livre
Roman haletant, étouffant par moment, écrit à la première personne du singulier par une femme qui a perdu la mémoire. Chaque jour elle ne se reconnaît plus car elle oublie tout ce qu'elle vit, à chaque instant. Le cœur du roman est son journal, sa roue de secours qui lui permet de mettre des repères dans son errance où apparaissent des mystères, des mensonges. Que lui est-il arrivé ? Un accident, un incendie, une agression ? Qui sont les gens qui l'entourent ? L'écriture directe laisse peu à peu apparaître des indices, puis la cruelle imposture. C'est une intéressante illustration de l'importance des souvenirs dans la fabrication de nos vies. Un premier roman sombre mais très bien construit.
J
Jean-Yves Bernard a commenté et noté ce livre

L'homme sentimental

Par Javier Marías
(4,0)
1 commentaire au sujet de ce livre
Étonnant roman : un ténor célèbre rencontre par hasard des passagers observés dans le train. Le ton, l'humour et l'introspection du narrateur sont servis par une écriture ample et détaillée qui dévoile peu à peu le destin de ses amours malheureuses. Le portrait du baryton wagnérien assoiffé de célébrité est désopilant. Un grand écrivain décédé cette semaine.
J
Jean-Yves Bernard a commenté et noté ce livre

Retrouve-moi

Par Lisa ) Gardner
(4,0)
1 commentaire au sujet de ce livre
Comment de jeunes femmes traumatisées par des agressions réussissent à survivre. C'est la trame de fond ce cet excellent thriller très actuel où la vie dans une famille d'accueil génère des meurtres entre ados. Le devoir de français de la principale suspecte («Une famille parfaite») s'intercale entre les enquêtes de la police et les recherches de l'une de ces femmes rescapée d'un enlèvement. Émouvants épisodes de tendresse familiale lors de la réhabilitation de la mère alcoolique. Touchant.
J
Jean-Yves Bernard a commenté et noté ce livre

L'étrangère aux yeux bleus

Par Iouri Sergeevitch Rythkèou
(4,0)
1 commentaire au sujet de ce livre
Histoire d'une jeune anthropologue russe qui veut en 1949 vivre le quotidien du peuple tchouktche gardiens de rennes dans la toundra près du détroit de Béring voué à la disparition. Elle tombe amoureuse puis devient chaman alors que le zèle stalinien de ce peuple isolé menace le mode de vie ancestral au nom de la collectivisation. L'auteur tchouktche excelle dans l'évocation de cette époque où grandit cet amour. On s'attache à Anna, au chaman qui l'initie et aux charmes de la nature. Excellent.
J
Jean-Yves Bernard a commenté et noté ce livre

Red Fox

Par Anthony Hyde
(5,0)
1 commentaire au sujet de ce livre
Relu 25 ans plus tard, ce thriller n'a rien perdu de ses qualités et il s'avère visionnaire concernant l'évolution actuelle de la Russie. L'écriture, l'intrigue, le dépaysement, les mystères sont captivants. Mais ce qui surprend aujourd'hui, c'est combien ce roman d'espionnage montre, de façon limpide comment le fascisme guerrier de Poutine était prévisible, car enraciné dans le système soviétique, la culture militaire et étatique russe. Étonnant !
J
Jean-Yves Bernard a commenté et noté ce livre

Traverser la nuit

Par marie Laberge
(4,66)
5 personnes apprécient ce livre
2 commentaires au sujet de ce livre
Comment se retrouver lorsque l'on ne sait pas d'où l'on vient et qu'on a fuit toute sa vie ? À travers un dialogue entre une préposée aux bénéficiaires abandonnée à la naissance et abusée dans un pensionnat pour autochtones et une femme mourante, généreuse et sans concession, se développe une amitié où le récit du passé, incontournable, ouvre la porte, fragile, à pouvoir accepter la tendresse. Beau roman qui ne tombe ni dans le mélo ni dans le sordide, mais sonne juste sur un sujet d'actualité. On est touché par Emmy, Jackie, Raymonde et Lucette, ces femmes qui se lient dans la simplicité d'être vraies.
1 commentaire plus ancien
J
Jean-Yves Bernard a commenté et noté ce livre

Les enténébrés

Par Sarah Chiche
(4,0)
1 commentaire au sujet de ce livre
Roman foisonnant ou l'amour de Sarah envers deux hommes est traversé de secousses liées à l'actualité (la crise des réfugiés), l'histoire (les camps de concentration nazis) et ébranlé par les réminiscences de traumatismes où les troubles de santé mentale semblent se transmettre de génération en génération. Cherchant désespérément à se retrouver dans ces tourbillons et se libérer de tous les carcans des relations de couple, Sarah finit par se réconcilier avec la vie, sa fille, et le père de sa fille au prix d'un renoncement douloureux. L'écriture prend toutes les formes (discours sans ponctuation, journal, confidences, conférence, passage d'une époque à une autre, d'un je à un autre sans distinction) ce qui déroute par moments. On sort de ce roman captivant essoufflé, éprouvé par la profondeur du désarroi, de l'horreur et de la détresse qui étreint les personnages, mais il y a des perles sur l'amour, la fidélité, la vie et la filiation. Partiellement autobiographique.
Suggestions de lectures pour Jean-Yves Bernard

Voici des recommandations de livres personnalisées pour Jean-Yves Bernard.

Par Amélie Nothomb
Éditeur Albin Michel
Collection Romans Français
Paru le 1 septembre 2014
Par Catherine Mavrikakis
Éditeur HELIOTROPE
Collection Série k
Paru le 22 août 2011