Activités de Jean-Yves Bernard

Voici les activités récentes de Jean-Yves Bernard :

Jean-Yves Bernard a coté ce livre

Dahlia noir (Le)

Par James Ellroy

1 vote

Jean-Yves Bernard a commenté ce livre

Les ombres filantes

Par Christian Guay-Poliquin
2 personnes apprécient ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Après le huit-clos fascinant du Poids de la neige et les dentelles de son écriture, l’auteur nous éparpille dans la forêt qu’il parcourt accompagné d’un garçon inconnu avec une accumulation de détails descriptifs. Racines, chablis, brûlis, fougères, cèdres géants, orignal, ombres et lacs rythment le texte comme pour faire écho à leur errance où planent des menaces : se perdre, rencontrer des inconnus, sa famille, des loups, manquer de nourriture, perdre son «fils». Est-ce que se laisser pénétrer par l’univers imprévisible et bienveillant de la forêt comme celui de la famille retrouvée illustrent le désarroi du narrateur dont ne sait pas, au fond, ce qu’il ressent, ce qu’il cherche. Le sait-il lui-même ? C’est peut-être ce que cette écriture toute en succession de phrases courtes descriptives cherche à illustrer. Il y a d’habiles clins d’œil à Dans la forêt, de Jean Hegland, La route, de Cormac Mc Carthy, Le petit prince, de Saint-Exupéry, et même aux incertitudes que maintient la pandémie actuelle où chacun cherche des repères pour y survivre. Un roman captivant dont la fin abrupte laisse toute conclusion ouverte. Une suite ?
Jean-Yves Bernard a coté ce livre

Les ombres filantes

Par Christian Guay-Poliquin

4 votes

Jean-Yves Bernard a commenté ce livre

Le peuple rieur : hommage à mes amis Innus

Par Serge Bouchard et Marie-Christine Lévesque
2 personnes apprécient ce livre
3 commentaires au sujet de ce livre
Au gré de ses 50 ans de contacts avec les Innus, d’abord comme jeune anthropologue, puis comme ami et sage parmi eux, Serge Bouchard raconte ce qui les rend si attachants, leurs luttes depuis les premiers contacts avec les Basques, puis avec Champlain qui les trahit, jusqu’aux tristes pensionnats religieux où il fallait tuer l’indien pour le civiliser. Malgré le tragique de ce «génocide culturel» tel que nommé par la juge Beverly MCLachlin, de la commission Vérité et Réconciliation, Serge Bouchard montre la vitalité et la force du rire de ce peuple dont les jeunes d’aujourd’hui font sa fierté et lui donne l’espoir d’enfin récupérer son droit de vivre selon son choix et la richesse de ses traditions ancestrales. Une leçon d’histoire et de vie.
2 commentaires plus anciens
Jean-Yves Bernard a coté ce livre

Le peuple rieur : hommage à mes amis Innus

Par Serge Bouchard et Marie-Christine Lévesque

4 votes

Jean-Yves Bernard a commenté ce livre

Hôtel Adlon

Par Philip Kerr
1 commentaire au sujet de ce livre
L’inspecteur Bernie Gunter tombe amoureux d’une journaliste américaine venue enquêter sur la ségrégation des juifs alors que Berlin prépare les jeux olympiques de 1936. Contraint de s’en séparer par la complicité entre les SS et un gangster américain, il la retrouve à Cuba 20 ans plus tard alors que la corruption bat son plein et que resurgit le fameux gangster. Bon policier qui évoque avec talent et humour le contexte historique.
Jean-Yves Bernard a coté ce livre

Hôtel Adlon

Par Philip Kerr

1 vote

Jean-Yves Bernard a commenté ce livre

Reine de l'Idaho (La)

Par Thomas SAVAGE
1 commentaire au sujet de ce livre
Derrière la saga familiale qui se déroule lors de la ruée vers l’or et au début du XX ème siècle, l’auteur égrène les indices du mystère de sa mère, si belle, mais qui aurait abandonné sa fille. Le roman commence par la vie de cette enfant adoptée par une famille riche et qui, adulte, va chercher à retrouver sa famille. L’ atmosphère de cette vie dans les Rocheuses avant-guerre est évoquée par de longues descriptions, détours et personnages où on se perd un peu. Mais le style fascine par sa sobriété et la tendresse qui rend les personnages attachants.
Jean-Yves Bernard a coté ce livre

Reine de l'Idaho (La)

Par Thomas SAVAGE

1 vote

Jean-Yves Bernard a commenté ce livre

Rouge idéal (Le)

Par Jacques Côté
1 commentaire au sujet de ce livre
Très bon policier qui se passe à Québec au début du XXI ème siècle. La fascination de punks pour Baudelaire, Camus et Cioran initiés par un prof ambigu obsédé par la mort donne une saveur originale à cette enquête d’une équipe aux égos et héros classiques.
Jean-Yves Bernard a coté ce livre

Rouge idéal (Le)

Par Jacques Côté

1 vote

Jean-Yves Bernard a commenté ce livre

La cerisaie

Par Anton Pavlovitch Tchekhov
1 commentaire au sujet de ce livre
La dernière pièce de théâtre de Tchekhov est un portrait des difficultés de relation que vit la bourgeoisie russe à la fin du XIX ème siècle. Alors que le monde change ses personnages semblent constamment à côté de la plaque, chacun cherchant un chemin pour se sauver des incertitudes de son existence. La vente de la cerisaie symbolise ce changement qui éveille la nostalgie d’un passé idéalisé. Un peu comme notre aveuglement d’estivants béats devant les inévitables changements à effectuer pour préserver la vie bucolique sur notre planète…Joué au Festival d’Avignon en ce moment.
Jean-Yves Bernard a coté ce livre

La cerisaie

Par Anton Pavlovitch Tchekhov

1 vote

Jean-Yves Bernard a commenté ce livre

Veracruz

Par Olivier Rolin
1 commentaire au sujet de ce livre
Ça commence comme une belle histoire d’amour si bien traduite en mots. Puis suivent 4 récits crus et hallucinants que le narrateur suppose expliquer la disparition de cette femme sublime. Ça se termine par des réflexions sur la vie et l’écriture. La qualité de l’écriture fait oublier l’incohérence de ce roman à pluseurs facettes qui m’a laissé sur ma faim.
Jean-Yves Bernard a coté ce livre

Veracruz

Par Olivier Rolin

1 vote