Alexandra Guimont
Libraire @ Librairie Gallimard
Intérêts littéraires : Jeunesse, Littérature, Arts, Science/Technologie, Bande dessinée, Essais, Faune/Flore

Activités de Alexandra Guimont

Alexandra Guimont a commenté et noté ce livre

L'absolu

Par Daniel Guebel et Gersende Camenen
(4,0)
1 commentaire au sujet de ce livre
Si vous aimez l’artifice et les personnages d’une inventivité folle, vous tomberez des nues en ouvrant l’un des rares romans traduits en français de ce monstre des lettres argentines. Daniel Guebel présente ici une brochette familiale des plus farfelues, alignant de délirantes aventures qui étonnent par leur caractère burlesque. Il joue avec l’histoire européenne, se permet d’hilarantes digressions imaginaires et redéfinit la notion de génie en la décrottant de tout aspect glamour. On s’étonnera peut-être devant cette langue complexe, mais l’humour de Guebel est une magnifique surprise dont les échos nous suivent à la trace comme le ferait une mouche tenace.
Alexandra Guimont a commenté et noté ce livre

La jeune femme et la mer

Par Catherine Meurisse et isabelle Merlet
(5,0)
1 commentaire au sujet de ce livre
Catherine Meurisse rime avec délice! Dans cette dernière bande dessinée, elle délaisse un brin les musées (avec Moderne Olympia; Delacroix) et ses souvenirs (Les grands espaces; La Légèreté) pour se consacrer à la nature dense et exubérante du Japon. En résidence artistique au pays du Soleil-Levant, elle s’est donné la mission de dessiner les paysages nippons dans toute leur magnificence. Et face au foisonnement du végétal et des étendues qui s'élancent à perte de vue, une inquiétante étrangeté vient alors troubler son rapport au monde jusqu’au vertige philosophique. S’ensuit une bagatelle de rencontres loufoques qui tapissent son quotidien et c’est là que la singularité de la bédéiste opère à souhait. Entre Claire Bretécher et Natsume Sōseki, ce zen comique me fait dire encore et encore qu’elle trône bien confortablement sur le 9e art avec dorénavant, une couronne d’aucuba.
Alexandra Guimont a commenté et noté ce livre

Porca miseria

Par Tonino Benacquista
(4,0)
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Comment devient-on écrivain à succès lorsqu’on grandit dans un milieu défavorisé où la culture se résume à une simple antenne parabolique défaillante? Quand les Benacquista quittent leur Italie natale pour la France des années cinquante, chaque membre de la famille se voit confronté à ses démons intérieurs. Certains boivent par désoeuvrement pour embellir un quotidien atone, d'autres se cachent dans un mutisme protecteur et parfois ce sont les aventures amoureuses qui élèvent le réel vers un ailleurs joyeux. Mais pour le jeune Tonino, seuls les mots griffonnés lui permettent de se jouer du monde, de se créer mille et un tableaux dans lesquels il peut déambuler avec confiance et félicité. Porca Miseria, imprimé au fer rouge sur la page de couverture est l’expression italienne d’une vie de carence que seule la littérature a su sublimer.
Alexandra Guimont a commenté et noté ce livre

Les carnets de Joann Sfar

Par Joann Sfar
(3,0)
1 commentaire au sujet de ce livre
Comment maigrir? Grande question existentielle que l'on se pose parfois en voyant notre graisse corporelle confrontée à la gravité. Est-ce qu’un bédéiste comme Sfar peut remplacer un régime Montignac? J’en doute fort, mais votre rire grossira certainement à le voir s’acharner sur les diètes! Son manque de volonté fait un pied de nez à la servitude et au culte maladif du corps sain. On aime Sfar pour ses carnets intimistes et pathétiques, on aime son éternelle vulnérabilité et que dire de la richesse de son monde intérieur, infini lui-aussi. Ce journal dessiné écrit durant la pandémie est touchant de questionnements: sur la vie et la mort, mais aussi sur les violences faites aux femmes, la religion et la parentalité.
Alexandra Guimont a commenté et noté ce livre

Mémoires de la forêt: les souvenirs de Ferdinand Taupe

Par Mickaël Brun-Arnaud et Sanoe
(5,0)
Tout près de l’univers animalier de Kenneth Grahame et d’Arnold Lobel, ce nouvel auteur a su s’approprier les codes de l’enchantement sylvestre. Mickaël Brun-Arnaud invente la forêt de Bellécorce qui abrite une librairie au cœur d’un chêne centenaire. Tenue par Archibald Renard, chaque livre existe en exemplaire unique, d’où l’extrême richesse de son catalogue littéraire. Par défaut, il devient le conseiller et l’ami de passage d’une pléthore de clients exigeants et loufoques. L’un d’eux, Ferdinand Taupe est amnésique et veut retrouver ses souvenirs heureux. Seules ses mémoires écrites et publiées pourraient l’aider à se remémorer enfin. Dommage que la seule copie de ses Mémoires d'Outre-Terre vient tout juste d’être vendue à un pur inconnu…Commence alors une quête mémorielle investie par ce duo attendrissant et qui est sans contredit l’une des histoires les plus humanistes de tout le règne animal!
Alexandra Guimont a commenté et noté ce livre

Cantique de la critique

Par Arnaud VIVIANT
(4,0)
1 commentaire au sujet de ce livre
Vous connaissez peut-être Arnaud Viviant pour sa verve assaisonnée au Masque et la plume de France Inter? Le voilà maintenant dans une version plus intimiste, défendant mordicus l’homo criticus avec un brillant petit éloge du critique littéraire, ce mal-aimé des Lettres trop souvent vu comme un vautour s’arrachant les derniers bouts de dignité des écrivain.e.s. Il y fait non seulement une brève histoire de la critique française - avec Albert Thibaudet, Jean Paulhan, Sainte-Beuve, Paul Valéry - mais expose aussi son désarroi face à une société hyperconnectée où les «influenceurs» sont devenus les nouveaux messies d’une parole déliée. Ronchon mais mignon, Viviant fait l'apologie de sa profession - qui n’est pas seulement d’encenser ou d’assassiner - et rend grâce à l’opinion non policée, au trait d’esprit qui pimente tout discours et à la Lecture...bien entendu!
Alexandra Guimont a commenté et noté ce livre

La maison des Farfelus

Par Mikolaj Pasinski et Gosia Herba
(5,0)
Hymne au vivre-ensemble, « La maison des farfelus » nous dépose dans un lieu formidable où nous voudrions habiter à tout prix. Ça respire le bien-être, le bazar heureux et la franche camaraderie ! Rappeur drolatique, fervent de botanique, musicien atypique ou encore adepte de ronflette, ces charmants voisins sauront tirer vos lèvres vers le ciel. Chacun pratique sa propre passion qui profite aux autres lors de la grande fête hebdomadaire. Les éditions La Joie de Lire, basées à Genève, sont comme une boîte de chocolats, chaque titre puisé au sein de son catalogue est une gastronomie pour le cœur.
Alexandra Guimont a commenté et noté ce livre

Je suis toujours vivant

Par Roberto Saviano et Asaf Hanuka
(4,0)
Depuis la publication du roman journalistique «Gomorra: dans l'empire de la Camorra» où il raconte sa traque et dénonce les méandres interlopes de la mafia napolitaine, Saviano demeure sous haute protection policière. Quinze ans de solitude imposée et de crainte ambiante lacèrent son quotidien depuis cette parution qui lui a valu une pléiade de menaces. Parfois surpris d’être toujours en vie, Saviano livre dans cette bande dessinée une touchante narration où regrets valsent avec la fierté d’avoir osé dénoncer les magnats du vice. Les dessins d’Asaf Hanuka ajoutent une dimension militante importante. Ce grand bédéiste israélien, prisé par Angoulême et le Eisner Award, travaille pour d’importants quotidiens tels que The New York Times et Rolling Stone. Un duo explosif aux tripes en acier!
Alexandra Guimont a commenté et noté ce livre
Chantre des petits riens et flâneur de ruelles, Thomas Vinau s’est confortablement installé cette année sur le podium de mes écrivains préférés. En bon disciple de Robert Walser, ses petites proses du quotidien sont un véritable plaidoyer poétique qui rend justice à la vie. Il y a du jeu dans cette littérature et elle recèle un tempérament bon enfant des plus charmants. Son oeil se promène ici et là, sublime ses journées et hop! voilà comment une vieille olive rancie se transforme en diamant noir. C’est un poète au regard singulier qu'il fait bon découvrir enfin. On le retrouve dernièrement chez Gallimard avec un nouveau roman Marcello & Co et aussi bientôt en poésie chez Point. Faites un pied de nez à l’ennui et vivez auprès de Vinau! Go!
Alexandra Guimont a commenté et noté ce livre

Un merveilleux anniversaire

Par Maggie Hutchings, Felicita Sala et Géraldine Chognard
(5,0)
1 commentaire au sujet de ce livre
Ma passion bibitte se voit comblée à la lecture de ce réjouissant album jeunesse! Les éditions Cambourakis ont le don de présenter des sujets rigolos et des personnages étranges qui touchent pourtant le plus grand nombre. Ici, un cafard s’invite à l’anniversaire d’un jeune garçon. Sans se douter une seconde qu’il n’est pas le bienvenu, il s’incruste dans les jeux des enfants et tombe endormi sur la table de la cuisine. Un joyeux voyage au cœur de l’aspirateur s’ensuit pour son plus grand plaisir. Voici donc une histoire qui nous fait voir la vie d’un point de vue unique et qui, forcément, nous restera en tête lors de notre prochaine rencontre fortuite avec l’un de ces petits êtres non désirés…
Alexandra Guimont a commenté et noté ce livre

Trois jours avec Jack

Par Evelyne Simard-Guay
(3,66)
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Pouvez-vous imaginer un instant qu’un écrivain de renom tombe en panne devant chez vous? Que lui réserveriez-vous? Une timide assistance, la sainte paix ou une visite complète de votre bourg? Quand le moteur de la Pontiac de Kerouac succombe à la chaleur devant le domicile lévisien de la mère de l'autrice, celle-ci y voit un signe absolu qui sanctifie ses aspirations littéraires. L’autoroute 40 ne m'aura jamais semblé aussi fascinante que dans le récit familial d’Evelyne Simard-Guay! Un premier roman à la langue déliée et aventureuse, à l’image d’un été des possibles sur la Route transcanadienne.
Alexandra Guimont a commenté et noté ce livre

Camera Lucida

Par Marie Bélisle
(4,0)
Charmant inventaire que ce recueil de chambres habitées un temps ou visitées à la va-vite! Sanctuaire du sommeil, pièce incubatrice des passions ou simple compagne de nos chagrins, la chambre est la pièce maîtresse de nos vies. Dans ce brillant travail du ressouvenir, Marie Bélisle offre à travers ses instantanés en prose une pertinente réflexion sur la mémoire et y imbrique maints petits croquis de ses refuges. Entre Perec et Duras, la poétesse a su trouver une place bien à elle pour border ses souvenirs dans les lits du passé.
Alexandra Guimont a commenté et noté ce livre

Madame Hayat

Par Ahmet Altan et Julien Lapeyre de Cabanes
(4,0)
1 personne apprécie ce livre
Connaître les règles pour mieux s’en affranchir et ainsi faire une grimace à la dérive autoritaire imposée par le gouvernement turc, voilà comment Madame Hayat décide de vivre au quotidien. Elle est sans contredit un puissant symbole de liberté qui par son indépendance assumée impressionne le jeune étudiant Fazil. Roman initiatique d’une poésie vivifiante, la rencontre de ces deux générations éprises de volupté nous fait tourner la tête tel un puissant «shot» de raki. Le climat répressif qui se trame en filigrane ne fait que pousser à son paroxysme le désir de se libérer des liens politiques et de jouir entièrement de l’existence. Immense journaliste et dissident du gouvernement Erdogan, Ahmet Altan a écrit ce livre en prison. Le lecteur ne peut que voir en cette fiction un onguent au long et éreintant enfermement.
1 commentaire plus ancien
Alexandra Guimont a commenté ce livre

Le dernier mouvement

Par Robert Seethaler
1 commentaire au sujet de ce livre
Tel un adagietto qui s’élance vers la partie la plus tendre de notre intériorité, ce roman s’ouvre tout en douceur sur des miniatures de vie du grand compositeur post-romantique Gustav Mahler. Reconnu de son vivant pour avoir été un monstre symphonique, il dirigeait l'orchestre avec une fougue digne des grands systèmes dépressionnaires. Tous les honneurs n’empêchèrent pourtant pas sa famille de se déliter et une ultime symphonie de rester inachevée. Seethaler nous donne à lire les dernières années de ce musicien, et c’est comme se glisser l’âme dans des pantoufles en cuir souple doublées de velours.
Alexandra Guimont a commenté et noté ce livre

Le pays du passé

Par Gheorghi Gospodinov
(4,0)
Pour les personnes à la mémoire défaillante, le passé devient l’unique présent possible tant la mémoire à court terme est fuyante. Bergson le disait dans sa conception dynamique du temps: le passé n’existe qu’au présent. Gaustine y a vu une opportunité d’affaires et a développé une clinique permettant aux amnésiques de retourner dans une période révolue en créant une série de chambres inspirées d’époques antérieures. Il manipule le décor pour provoquer une réminiscence toute personnelle à un patient. «Il y a suffisamment de gens prêts à payer pour mourir heureux» et la nostalgie semble être un bon investissement. Mais les dérives de la mélancolie et la crainte d’un futur gangrené se feront sentir au-delà des murs de cette clinique… En fin formaliste, le Bulgare Gospodinov présente un roman à la narration trouée qui, comme la mémoire, sait rabouter l’existence de ces gens au seuil de l’oubli.
Suggestions de lectures pour Alexandra Guimont

Voici des recommandations de livres personnalisées pour Alexandra Guimont.

Par Emily Carroll
Éditeur Rue de Sèvres
Paru le 5 mars 2019
Par Karl Ove Knausgaard et Marie-Pierre Fiquet
Éditeur DENOEL
Collection Mon combat
Paru le 21 janvier 2019