Béatrice Hébert
Libraire @ Librairie Raffin
Intérêts littéraires : Bande dessinée, Jeunesse, Littérature

Activités de Béatrice Hébert

Béatrice Hébert a noté ce livre

Premier sang

Par Amélie Nothomb
(3,75)
2 personnes apprécient ce livre
Béatrice Hébert a apprécié, commenté et noté ce livre

Loveless

Par Alice Oseman et Valérie Drouet
(4,0)
2 personnes apprécient ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
De la même autrice que la bande dessinée à succès Heartstopper (que j'aime d'amour), ce roman aborde l'asexualité et l'aromantisme, des orientations méconnues et souvent oubliées par le mouvement LGBTQ+. Étant moi-même asexuelle, j'étais contente de voir cette représentation dans un roman en français. Ce que j'ai le plus aimé du livre, c'est que Georgia n'est pas la seule représentation du spectre de l'asexualité. L'autrice a aussi pris soin d'inclure le côté moins rose de l'incompréhension et du rejet par certains membres de la communauté LGBTQ+. À partir du moment où Georgia met des mots sur ce qu’elle est, l'histoire se permet d’explorer plus en profondeur les autres aspects de sa vie : ses amitiés, le club LGBTQ+ et la troupe de théâtre axée seulement sur Shakespeare. Comme le sujet abordé me touche de près, j’ai aussi des petites critiques. Bien que les questionnements et la découverte de son orientation reflètent bien la réalité vécue par la plupart des personnes aro/ace, j’ai trouvé que ça manquait de subtilité dans l’approche et qu’il y avait trop d'insistance sur « l'anormalité » du personnage, rendant la lecture un peu redondante au début. Malgré les petits détails qui m'ont agacés, j'ai bien aimé ma lecture. C'est léger et explicatif, parfait comme lecture d'été et premier contact avec l'asexualité et l'aromantisme, ainsi que la communauté LBGTQ+ en général. Je le conseille pour les jeunes de 14 ans et plus.
Béatrice Hébert a apprécié, commenté et noté ce livre

Chroniques post-apocalyptiques d'un garçon perdu

Par Annie Bacon
(5,0)
1 personne apprécie ce livre
Annie Bacon m'impressionne encore une fois avec ce troisième tome des chroniques post-apocalyptiques. Le personnage de Hatim, rencontré brièvement dans le tome 2, apporte une version plus dure de la fin du monde. Son gang d'amis, au lieu de reconstruire, ont préféré se concentrer sur leur nouvelle liberté et leur semblant de contrôle pour noyer leur traumatisme. Comme le récit reprend là où le tome précédent fini, l'automne arrive et il faut penser à comment survivre au froid et à la neige. Outre les question logistiques, Hatim cherche surtout sa place et son utilité parmi les survivants. Ses doutes et ses regrets prennent la forme du fantôme de son petit frère, causant pincement au coeur et soulagement tout à la fois. Encore une fois, des sujets et des réalités difficiles sont abordés tout en douceur et en compassion par l'auteur dans une forme poétique et juste.
Béatrice Hébert a apprécié, commenté et noté ce livre

Les voleurs de fumée. Une princesse, un soldat, une chasseuse...

Par Sally Green et Basile Béguerie
(5,0)
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
La trilogie des Voleurs de fumée m'a complètement éblouie! La répartition de l'action est équilibrée entre les trois tomes, gardant l'attention du lecteur tout du long. Les personnages mûrissent visiblement au fil des pages, en harmonie avec les buts et les convictions propres à chacun. La forme du roman choral était sans équivoque le meilleur choix de narration, ajoutant des couleurs différentes au récit à mesure que les personnages se croisent et se séparent. J'ai particulièrement apprécié la touche féministe apportée par Catherine et Tash qui, malgré l'importance de leur rôle dans la guerre, doivent en plus se battre pour seulement faire entendre leur voix dans un monde misogyne. C'est une approche plutôt rare du monde fantastique médiéval, mais tellement réaliste et bien utilisée ici. La seule chose qui m'a déçue est la fin un peu expéditive, mais elle coule tout de même de source avec le reste de l'histoire. Dans l'ensemble, je me suis plongée dans cette lecture avec beaucoup de plaisir et je n'ai aucun regret! Pour un public âgé de 15 ans et plus.
Suggestions de lectures pour Béatrice Hébert

Voici des recommandations de livres personnalisées pour Béatrice Hébert.

Par Véronique Côté
Éditeur Atelier 10
Collection Documents
Paru le 11 novembre 2014
Par Karl Ove Knausgaard et Marie-Pierre Fiquet
Éditeur DENOEL
Collection Mon combat
Paru le 21 janvier 2019