Activités de Murmures_numériques

Voici les activités récentes de Murmures_numériques :

Murmures_numériques a coté ce livre

En cuisine avec Kafka

Par Tom Gauld

3 votes

Murmures_numériques a aimé ce livre

Nef du crépuscule (La)

Par Robin Hobb

1 personne apprécie ce livre

Murmures_numériques a commenté ce livre

Nef du crépuscule (La)

Par Robin Hobb
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
On retrouve le royaume en pleine chute : Royal y est de plus en plus puissant et Vérité toujours en voyage. On suit l’évolution de Fitz dans ce paysage politique pour le moins hostile. Comment croire que ça finira bien haha ? Comme les autres tomes, il est passionnant ! Je suis toujours contente de plonger dans cette série et je lirai sans doute tout aussi goulûment les prochains ! J’aime ces personnages et j’aime ce monde, je suis contente de savoir qu’il y en ait encore plusieurs devant moi !
Murmures_numériques a aimé ce livre

Sur cette terre comme au ciel

Par Davide Enia

2 personnes apprécient ce livre

Murmures_numériques a commenté ce livre

Sur cette terre comme au ciel

Par Davide Enia
2 personnes apprécient ce livre
2 commentaires au sujet de ce livre
Parfois on me demande de lire des choses. Et parfois c’est le coup de foudre ! J’ai adore ce roman à la fois personnel et universel. On passe d’un petit garçon qui apprend la boxe, les filles, bref la vie, à son grand père sur le front d’une obscure guerre coloniale. Les souffrances se reflètent du père à l’oncle, les échecs et les remords passent entre les générations comme dans toutes les familles. On retrouve cette évidence fluide du quotidien, entre les entraînements, les études (contrairement au cliché notre jeune boxeur est brillant) et les femmes. Elles ont vraiment leur rôle, chacune dans sa profondeur. Accompagner ce monde d’hommes sous entendant un autre univers, bien plus vaste où elles dominent. Leurs destins s’entremêlent avec ceux de ceux qu’elles aiment, ou qui les aiment ; les amitiés se tissent et se renforcent au fil des années. Le personnage de l’oncle est presque caricatural de bienveillance familiale italienne et pourtant on le sent moins angélique qu’il en a l’air, plus dynamique et plus vivant que cela. Cette famille étendue nous dit le passage à l’âge adulte et la force de ces gens « ordinaires ». Le lien entre Davidù (notre héros) et Gerruso son ami d’enfance, plus ou moins forcé au départ, est magnifique : par la découverte de la base, par le soutien indéfectible de cet autre, hors du cercle familial et la porte qu’il lui ouvre sur le monde féminin (et amoureux). Plus encore les paysages habitent cette œuvre par leur chaleur, les falaises et la mer comme cadre omniprésent et idyllique. Tout est fort et brut dans ce texte, tout y est vrai.
1 commentaire plus ancien
Murmures_numériques a coté ce livre

Sur cette terre comme au ciel

Par Davide Enia

2 votes

Murmures_numériques a commenté ce livre

Trilogie des rives T.1 : Ligne & Fils

Par Emmanuelle Pagano
1 commentaire au sujet de ce livre
Il s’agit du premier tome de la trilogie des Rives parue chez P.O.L. Je l’ai lu. J’ai eu du mal et pourtant ce roman n’est pas franchement long. couv12811944Les paysages me plaisent : cette fureur de rivière, ses berges, son histoire et ses habitants. J’aime cette ruralité douce. Je voudrais me fondre doucement dans les passages estivaux : envie d’être à cette fête, envie de profiter de l’eau fraîche, de la musique et de sa raisonnance. Le cadre gagne en réalité de page en page, s’assoit, se déploie, s’installe. C’est beau. Profondément évocateur. MAIS la narratrice, cette photographe ratée, perdue, qui se noie toute seule dans sa rivière à force de ressassement et de nostalgie. Moi je n’ai pas pu suivre. J’aurais bien aimé qu’elle m’entraîne dans l’histoire sociale de cette usine qui a forgé sa famille et en grande partie sa vie, que son lien avec ce fils qui déclenche le récit, qui rythme sa vie, renoue tout ce blabla sur la psychologie familiale enfouie. Je me suis ennuyée, j’étais déçue à chaque fois qu’elle recommençait à parler et me détournait du personnage de son grand père et du décor. Elle ne s’en détache pas pour moi, elle reste une coquille vide ballottée en tous sens sans parvenir où que ce soit. Franchement ça m’est égal, je n’ai pas trouvé l’envie de savoir ce qui pouvait lui arriver. Heureusement pour moi ce n’est qu’une question de sujet : l’écriture est superbe ! Elle nous offre des fulgurances poétiques sur la région, sur la nature ; elle est fluide et coule à merveille (ce qui tombe bien pour parler de courant aqueux !). J’espère retenter avec un autre roman de cette auteure un de ces jours. Pas tout de suite, parce qu’il me faut du temps pour en avoir de nouveau envie, mais je sais que ça arrivera ! Mais sans doute pas avec les deux tomes suivants de cette trilogie, sauf si on me convainc qu’ils n’ont vraiment rien à voir avec celui-ci.
Murmures_numériques a coté ce livre

Trilogie des rives T.1 : Ligne & Fils

Par Emmanuelle Pagano

1 vote

Murmures_numériques a commenté ce livre

Le Bavard

Par Louis-René Des Forêts
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Que de mots pour faire vœux de silence ! Il en faut des détours, des explications et des excuses pour fermer sa gueule ! Qu’il se taise enfin, que cesse ce monologue, cette logorrhée infernale! Si la langue est agréable, le sujet lasse, et pour m’éviter le même travers, je suspends ici ma chronique !
Murmures_numériques a coté ce livre

Le Bavard

Par Louis-René Des Forêts

1 vote

Murmures_numériques a commenté ce livre

Le camp des autres

Par Thomas Vinau
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Depuis que j’ai lu ce livre, je le prête autour de moi et tout le monde est conquis. J’en suis bien heureuse haha ! J’ai ADORÉ ce roman. On suit un petit garçon qui fuit à travers bois au tout début du XXème siècle. Seul avec son chien, dans une misère noire et avec sa peur. Il rencontre les proscrits de la société, ceux qui vivent dans les bois aussi, pour diverses raisons. Chaque personnage est haut en couleur, étrange et complexe. Tout s’orchestre sous le regard enfantin et innocent de notre héros qui recouvre un monde de magie et d’anarchie. L’écriture qui le porte est ciselée, à la fois délicate et puissante. J’ai été profondément touchée, remuée par ce petit être en route, en quête de liberté, d’une nouvelle vie. Du haut de sa fragilité, son regard est plus tendre et sublime (au sens romantique du terme) sur ce monde à l’agonie. On traverse quelques faits divers de l’époque (histoire et faits précisés en fin de volume). De plus ça se passe en Aquitaine, l’enfant part de Poitiers au tout début de son aventure. Ce morceau de terre est décrit avec toute la force des forêts locales, leurs ombres, leurs chemins et leurs braconnages. Chaque recoin de ce monde est vivant, habité, autant par des gens que par des lapins, biches… cette vie débordante s’oppose si bien aux évènements, pour soutenir l’élan de vie du personnage principal.
Murmures_numériques a aimé ce livre

Le camp des autres

Par Thomas Vinau

1 personne apprécie ce livre

Murmures_numériques a coté ce livre

Le camp des autres

Par Thomas Vinau

1 vote

Murmures_numériques a aimé ce livre

Insoupçonnable

Par Tanguy Viel

1 personne apprécie ce livre

Murmures_numériques a commenté ce livre

Insoupçonnable

Par Tanguy Viel
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
J’adore l’écriture de Tanguy Viel. couv38335277.jpgJ’aime profondément sa façon presque désinvolte de brosser des personnages instantanément partis prenants de notre imaginaire (oui Erwann, c’est de toi que je parle !). Cette fois, il nous embarque dans un faux enlèvement : une jeune femme se fait épouser par un riche veuf. Son amoureux (à elle), se faisant passer pour son frère, entre dans ce petit monde jusqu’à la kidnapper pour obtenir une rançon colossale. Vu comme ça, le plan est impeccable. Mais mille imprudences et autant de malchance font dérailler l’ensemble et écrase tout ce petit monde dans le désastre. Le sloth cingle sur ce fond de mer calme et froide. L’argent est partout : nécessité première pour les uns et gâchis pour les autres. Ces oppositions tendent les rapports à l’extrême, détruisent l’humanité entre eux. L’ouvrage est assez court mais dans son ambiance d’échec et d’espoir déçu est d’une force incroyable ! « Un bon petit putt » en somme ! (Oui, ce livre est très golf).