Activités de Murmures_numériques

Murmures_numériques a commenté ce livre

The Christmas Pig

Par J. K. Rowling
(3,0)
1 commentaire au sujet de ce livre
L’histoire est simple : un petit garçon a un doudou-cochon auquel il tient beaucoup. Cet attachement lui permet de passer à travers le divorce de ses parents, le déménagement qui suit, le changement d’école, etc. Il reconnait chaque soir que les événements du jour étaient moins inquiétants et bien moins terribles que ce qu’il craignait : en somme, tout se passe plutôt bien pour lui. Jusqu’à ce que sa maman tombe amoureuse de quelqu’un d’autre, avec qui il s’entend bien, mais qui a une fille (adolescente) avec qui tout est plus compliqué. Lors d’une dispute, elle jette le doudou-cochon par la fenêtre de la voiture : c’est la catastrophe à l’origine de l’aventure ! Il va falloir aller sauver la peluche. Heureusement, les jouets s’animent pour permettre au petit garçon d’explorer le pays des objets perdus et de retrouver le fameux doudou. Il va donc, avec le remplaçant de son doudou (le même modèle, mais sans l’historique), partir à travers des contrées plus ou moins désolées et essayer de comprendre pourquoi certains objets sont mieux logés que d’autres. Il en profite pour faire un tour d’horizon des petits objets toujours plus ou moins perdus autour de nous. Tout est fait pour que l’enfant comprenne que tous ces événements sont mineurs, peu agréables sur le coup, mais qu’ils ne vont pas l’entraver plus que cela. Il y a une vraie douceur, surtout dans les personnages des parents qui veillent au grain sur ce petit garçon essayant de lui éviter tout coup trop rude. La famille est soudée et trouve des solutions aussi vite que possible à tous les problèmes de l’enfant… tout en sachant le gronder au besoin. Cette vision très positive (et un peu bourgeoise) de la famille ne fait pas de mal en période de Noël. Après tout, un conte pour petits enfants de la classe moyenne, je suppose qu’il en faut aussi. On en profite aussi pour comprendre que les objets vraiment aimés, même une fois perdus, sont dans une sorte de paradis des Choses. Et finalement, ne sont pas si malheureux que cela… Une douce morale pour les doudous perdus, en somme. suite sur le blogue : https://livrature.wordpress.com/2021/12/16/the-christmas-pig-un-conte-de-noel-de-j-k-rowling/
Murmures_numériques a coté ce livre

The Christmas Pig

Par J. K. Rowling
(3,0)

1 vote

Murmures_numériques a aimé ce livre

A Psalm for the Wild-Built

Par Becky Chambers
(5,0)

1 personne apprécie ce livre

Murmures_numériques a commenté ce livre

A Psalm for the Wild-Built

Par Becky Chambers
(5,0)
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Dans un futur assez lointain, les robots se sont éveillés et ont demandé leur indépendance… qu’ils ont obtenue ! Le monde a été divisé en deux : 50 % pour la nature et 50 % pour les humains. C’est dans ce monde que notre protagoniste évolue. Iel (le.a protagoniste étant neutre, je vais tenter de le refléter dans ce billet) évolue dans les ordres et se consacre au bien-être des autres, notamment par des actes de douceurs et d’écoute. Le.a lecteur.ice suit son apprentissage dans cette mission et ses moyens de parcourir le monde, de prendre soin de sa santé mentale et de profiter d’un environnement d’une douceur incroyable. Toutefois, iel souffre d’un vide existentiel impressionnant : malgré son épanouissement, iel a besoin de plus. La quête toute humaine pour trouver un sens à son existence, iel sort du monde humain pour se confronter à l’extérieur. On voit les hauts et les bas de cette quête. Parfois, aussi, son inutilité, ainsi que la futilité de ce qui peut aider à rester à flot. Pour la personne qui est en charge de soulager les maux des autres par l’écoute (et un peu d’herboristeries), il y a une forme de logique. La confrontation au malaise anodin, presque infra-ordinaire, des tensions familiales (un père épuisé par ses jumeaux, par exemple) ou des difficultés professionnelles (une charpentière qui travaille trop)… L’humain n’a pas tant changé en tant d’années. plus sur le blogue : https://livrature.wordpress.com/2021/12/15/a-psalm-for-the-wild-built-de-lespoir-dans-le-far-future/
Murmures_numériques a coté ce livre

A Psalm for the Wild-Built

Par Becky Chambers
(5,0)

1 vote

Murmures_numériques a commenté ce livre

How to Slay a Dragon

Par Cait Stevenson
(4,0)
1 commentaire au sujet de ce livre
Ce livre est une blague, prenant son protagoniste au stade de paysan miteux et l’accompagnant dans sa progression. Il n’a pas grand-chose pour lui, et pas vraiment de grande chance de devenir un prince, et pourtant ! La narration de roman de formation le mène à travers diverses étapes classiques d’un roman d’epic fantasy : la quête trouvée dans une brasserie, le voyage à travers les pays et les forêts, le sauvetage de la princesse, il terrasse également des monstres ou encore, affronte des mages; des étapes décrites avec une approche historique, une approche de recherche se basant sur les textes et les fouilles archéologiques. On rebondit ainsi d’exemple en exemple de personnes particulièrement remarquables : comment renverser un tyran ou secourir une princesse ?  Suite sur le blogue : https://livrature.wordpress.com/2021/12/13/how-to-slay-a-dragon-vulgariser-lhistoire-par-la-fantasy/
Murmures_numériques a coté ce livre

How to Slay a Dragon

Par Cait Stevenson
(4,0)

1 vote

Murmures_numériques a coté ce livre

The Land of Roar

Par Jenny McLachlan
(4,0)

1 vote

Murmures_numériques a commenté ce livre

The Land of Roar

Par Jenny McLachlan
(4,0)
1 commentaire au sujet de ce livre
Un roman très classique, mais qui répond si bien à mon attente que je ne vais pas bouder de partager mon plaisir ! There is a wizard in Grandad’s attic. Des jumeaux (Rose et Arthur) en vacances chez leur grand-père rangent le grenier pour en faire un espace de jeu plus adapté à leur âge (début d’adolescence). Ils retrouvent un ancien jeu et se souviennent qu’ils avaient l’habitude d’imaginer des aventures dans un monde fantastique peuplé de sirènes, de dragons et d’épouvantails terrifiants, accompagnés de leurs ami.e.s imaginaires et de tout un panel de personnages aussi hauts en couleur que plausibles dans l’imaginaire enfantin. La fille préfère se concentrer sur ses copines et son look tandis que le garçon est nostalgique. Leur grand-père leur propose une dernière partie avant de jeter le lit pliant qui servait de porte à ce monde imaginaire. Lui semble y croire, les enfants ne sont pas particulièrement enthousiastes… Il entre dans le lit, par une sorte de défi, et disparaît faisant paniquer Arthur. Rose refuse d’aider, persuadée que c’est une mauvaise blague. Il plonge donc à son tour et arrive bel et bien dans l’autre monde… It’s hard to begin with. Roar is buried at the back of my mind. Some details are crystal clear, but most of it is hazy and muddled, like my memories of Nani and the first house we ever lived in. But then something comes back to me. Et comme dans tout bon roman de fantasy, le jeu les absorbe et se révèle être un monde second (un Narnia pour enfant, en somme). Les personnages qui s’y retrouvent au fil de leurs aventures sont tous inquiets de leur disparition : tout l’enjeu est mis sur savoir ce qu’on abandonne en grandissant, sur la possibilité de conserver des fragments de son enfance comme talisman. L’inquiétude de s’intégrer dans la société adolescente, dans leur nouveau collège, les a poussés à affirmer la non-réalité de leurs environnements imaginaires… et donc de mettre en danger ce monde (fissures et trous apparaissant à chaque itération). On retrouve l’importance de la croyance des 5 légendes. Il y a énormément de péripéties, ce qui rend ce court roman attractif, et un peu fascinant pour un lecteur.ice adulte : tant de choses, si vite ! Cette vitesse le rend sans doute plus digeste pour un.e lecteur.ice qui aurait du mal avec la lecture du texte. Les illustrations jouent aussi, sans doute. L’inscription dans le métatexte de fantasy est omniprésente : tout ce qui est nommé répond exactement aux attentes, ce qui soit forgera (ou renforcera) l’habitude d’un jeune lecteur.ice, soit confortera dans le connu, créant une complicité et une vitesse de repérage agréable.
Murmures_numériques a coté ce livre

Esprits et créatures du Japon

Par Lafcadio Hearn et Benjamin Lacombe
(4,0)

1 vote

Murmures_numériques a aimé ce livre

Esprits et créatures du Japon

Par Lafcadio Hearn et Benjamin Lacombe
(4,0)

1 personne apprécie ce livre

Murmures_numériques a commenté ce livre

Esprits et créatures du Japon

Par Lafcadio Hearn et Benjamin Lacombe
(4,0)
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Encore un précieux tome de la collection métamorphose ! J’aime énormément le travail de Benjamin Lacombe et cette fois encore j’ai été emporté par l’univers qu’il arrive à insuffler à des textes qui en eux-mêmes ne sont pas incroyables. L’ouvrage est beau autant dans son édition que dans sa fabrication, le dos toilé, les dorures, les pages calques : tout concorde à créer une petit bijou livresque.
Murmures_numériques a coté ce livre

Mes voisins les esprits T.2

Par Ushio Shirotori
(3,5)

2 votes

Murmures_numériques a commenté ce livre

Mes voisins les esprits T.2

Par Ushio Shirotori
(3,5)
1 commentaire au sujet de ce livre
Toujours aussi plaisant ! Un vrai plaisir de lecture, aussi varié dans les esprits que simple à lire : j’aime ce fantastique du quotidien ! Cette fois il y a des divinités de l’eau et la préparation d’un festival des morts (classique pour un manga avec des personnages lycéens). Ça fonctionne vraiment bien de bout en bout : j’ai hate au tome 3 !
Murmures_numériques a commenté ce livre

Mes voisins les esprits T.1

Par Ushio Shirotori
(4,0)
1 commentaire au sujet de ce livre
Une nouvelle série, commencée un peu au hasard parce que j’adore la mythologie japonaise et tout ses monstres. Au final un tome vraiment agréable à suivre et une intrigue qui se laisse dévorer. Du tout bon ! Quelque part entre la Maison des feuilles et Fablehaven dans l’ambiance, le tout en manga, avec un petit coté magic school (comme dans fruit basket) : et pourtant cela reste étonnamment surprenant.