Activités de André Lebeau

Voici les activités récentes de André Lebeau :

André Lebeau a commenté ce livre

Lettres à un jeune poète

Par Rainer Maria Rilke
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Dans « Lettres à un jeune poète » (1929), Rainer-Maria Rilke répond aux dix lettres du jeune Monsieur Kappus qui lui demande, entre 1903 et 1908, conseil sur ses poèmes et sur ce qu’est véritablement le processus de création littéraire. Quelle magnifique correspondance qui pourrait se résumer par cet extrait : « Confessez-vous à vous-même : mourriez-vous s’il vous était défendu d’écrire ? ». Une magnifique réflexion sur la vie et la création littéraire.
André Lebeau a coté ce livre

Lettres à un jeune poète

Par Rainer Maria Rilke

1 vote

André Lebeau a aimé ce livre

Lettres à un jeune poète

Par Rainer Maria Rilke

1 personne apprécie ce livre

André Lebeau a commenté ce livre

Louée (La)

Par Françoise Bouffière
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Dans « La Louée » (2009), Françoise Bouffière ouvre un volet sur une France rurale du début du XXe siècle plutôt sombre où la pauvreté et la misère sont amplifiées par le jugement et la condamnation de la communauté. Mais rien de mieux à Paris et à Lyon où la bourgeoisie abuse des pauvres qui se louent pour survivre et où l’abus moral et l’abus physique font bon ménage. Une écriture précise et percutante.
André Lebeau a aimé ce livre

Louée (La)

Par Françoise Bouffière

1 personne apprécie ce livre

André Lebeau a coté ce livre

Louée (La)

Par Françoise Bouffière

1 vote

André Lebeau a commenté ce livre

Né d'aucune femme

Par Franck Bouysse
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Quel roman grandiose que « Né d’aucune femme » (2019) de Franck Bouysse ! C’est un univers très dur porté par une plume magnifique. La vie de certains êtres, comme celle de Rose dans ce roman, est si sombre qu’on a peine à croire à un destin aussi miséreux, mais force est de constater que la misère est une spirale infinie de laquelle il est parfois difficile de s’extraire. J’ai été soufflé par cette histoire campée dans la France du XIXe siècle et qui m’est apparue extrêmement vraisemblable. Je n’ai pu m’empêcher de penser aux destins tragiques d’Aurore l’enfant martyre, de la fillette de Granby, des Afghanes, des Indiennes des castes inférieures et à tant d’autres enfants victimes d’esclavagisme et de maltraitance. À voir la noirceur ainsi décrite, on ne peut qu’espérer que s’ouvre une brèche d’où jaillira la lumière.
André Lebeau a aimé ce livre

Né d'aucune femme

Par Franck Bouysse

1 personne apprécie ce livre

André Lebeau a coté ce livre

Né d'aucune femme

Par Franck Bouysse

1 vote

André Lebeau a commenté ce livre

Manam

Par Rima Elkouri
7 personnes apprécient ce livre
4 commentaires au sujet de ce livre
Le très beau roman de Rima Elkouri, « Manam », raconte, à travers le souvenir de sa Téta, sa grand-mère, le génocide arménien survenu en 1915. Malgré toute l’horreur que représente ce drame épouvantable, le roman est empreint de tendresse et de douceur. Je l’ai lu d’un seul trait.
3 commentaires plus anciens
André Lebeau a coté ce livre

Manam

Par Rima Elkouri

7 votes

André Lebeau a aimé ce livre

Manam

Par Rima Elkouri

7 personnes apprécient ce livre

André Lebeau a commenté ce livre

Orléans

Par Yann Moix
2 commentaires au sujet de ce livre
La puissance évocatrice des antithèses de Yann Moix me fait prendre conscience de la dualité des combats intérieurs auxquels nous sommes confrontés à certains moments critiques de notre vie : "J’étais différent des autres, comme tout le monde." "Dans ce qui naissait, quelque chose mourait." "Je n'avais plus une seconde à perdre. En même temps, je me persuadai que j'avais débuté dans la vie en commençant par la mort." Malgré la beauté de la prose, Orléans m'a un peu laissé sur ma faim. Sa première partie est magnifique malgré l'indicible violence psychologique et physique vécues par le jeune Yann, mais sa deuxième partie, où les références scientifiques et littéraires fusent et côtoient le parcours du jeune amoureux maladroit, ne m'a pas interpellé.
1 commentaire plus ancien
André Lebeau a coté ce livre

Orléans

Par Yann Moix

2 votes

André Lebeau a commenté ce livre

Liseur du 6h27 (Le)

Par Jean-Paul Didierlaurent
5 personnes apprécient ce livre
3 commentaires au sujet de ce livre
Quel beau petit roman que "Le liseur du 6 h 27". Lecture idéale pour une journée ensoleillée sur la plage, mais tout aussi délectable, je crois, par une journée grise et froide à Montréal ou partout ailleurs. C'est un roman qui vous parfume l'esprit d'une aura de bien-être et vous procure le bonheur tout simple que les gens ordinaires inspirent lorsqu'ils parlent et agissent avec la bonté des êtres généreux de nature. Le liseur du 6 h 27, on en voudrait un dans sa vie comme ami, comme voisin, comme collègue ou comme amoureux. Jean-Paul Didierlaurent, à travers ses personnages, nous émeut autant qu'il nous fait rire. J'ai l'impression d'avoir ressenti, à travers ce roman, le même genre de bonheur que celui que j'avais éprouvé en voyant pour la première fois "Le fabuleux destin d'Amélie Poulain".
2 commentaires plus anciens