Activités de André Lebeau

André Lebeau a commenté, noté et aimé un commentaire à propos de ce livre

Mélasse de fantaisie

Par Francis Ouellette
(5,0)
2 personnes apprécient ce livre
2 commentaires au sujet de ce livre
Ce livre est une ode au Faubourg à m’lasse, à ses déchirures profondes, à ses maux insidieux — la pauvreté économique et intellectuelle, l’alcoolisme, la misère noire —, à son démembrement, à sa lente agonie, à ses espoirs, à la laideur et à la beauté tout à la fois. C’est un livre à lire pour comprendre Montréal, la détester à certains égards, mais l’aimer profondément, aussi, la vénérer pour sa vérité profonde qu’il faut exposer sans honte et sans retenue parce qu’on est ce qu’on est, sans honte et sans retenue. Francis Ouellette m’a permis de voir et de vivre un peu dans ce quartier aujourd’hui presque complètement disparu, mais qui me fascine depuis toujours. Pour moi, c’est là un des plus beaux visages de Montréal, malgré la misère. L’arrière-cour d’un petit trois et demi est pour moi toujours plus beau et plus intéressant que la beauté factice des grands boulevards. Ça sent parfois la graisse de bines à m’lasse, mais aussi parfois le lilas et la poésie. Les gens, comme le dit Francis Ouellette, sont des poèmes vivants qu’on ne lit pas toujours à leur juste valeur.
1 commentaire plus ancien
André Lebeau a apprécié, commenté et noté ce livre

Maîtresse (La)

Par Lynda Dion
(4,0)
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
J’ai eu un choc en lisant le début de ce livre et il tient au fait qu’il ne contient pratiquement aucune ponctuation, mis à part un point à la fin de chaque chapitre et de rares tirets et parenthèses, ou celle appartenant à des citations d’autres écrivains. Aucune majuscule non plus, sauf sur le premier mot de chaque chapitre ou pour les noms des personnages et des auteurs cités. Mais ça fonctionne merveilleusement bien et ça sert le propos. Vraiment un magnifique fond-forme littéraire qui nous sort des sentiers battus.
André Lebeau a apprécié, commenté et noté ce livre

Le chemin d'en haut

Par J.P. Chabot
(3,0)
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Un beau roman relatant des relations familiales passées difficiles qui refont surface au moment du décès subit des parents. C’est pour moi une belle découverte d’une plume très québécoise, comme une langue parlée à l’écrit. Sans vouloir comparer ni le propos ni la forme, j’y ai vu une ressemblance avec le joual de Lévy-Beaulieu et de Tremblay.
André Lebeau a commenté et noté ce livre

Pourquoi j'écris et autres textes politiques

Par George Orwell
(3,0)
1 commentaire au sujet de ce livre
Dans ce court essai, l’auteur livre ses réflexions sur ses motivations d’écrivain, dont les désordres politiques du XXe siècle, les dérives des totalitarismes et les dangers des manipulations de la pensée, si brillamment illustrées dans « 1984 » et « La ferme des animaux ». Les textes réunis ici, tous écrits avant 1950, font écho aux totalitarismes d’aujourd’hui, à l’effritement actuel de la langue et de la pensée au profit de la culture de masse vite consommée et vite jetée, au journalisme sensationnaliste de surface, etc. On l’a dit et répété: George Orwell était un visionnaire.
André Lebeau a apprécié, commenté et noté ce livre

L'homme de trop T.2: La liberté trahie

Par Dominique Fernandez
(4,0)
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
L’homme de trop est celui qui, dans le roman, fait partie d’une minorité sexuelle exclue et qui doit sans cesse revendiquer son droit d’être, bien simplement, pour ne plus avoir à taire sa vie au nom de la moralité prônée par la droite conservatrice. Fernandez le fait en démontrant avec éloquence la pudibonderie dans le discours des opposants au Pacte civil de solidarité (Pacs) qui a légalisé, en 2013, le mariage pour tous, dont celui entre personnes de même sexe. À travers des personnages ayant entre 20 et 70 ans, avec des visions différentes de la réalité LGBT, certains plus conservateurs et d’autres plus libérés, voire libertins, et à travers des années de lutte, l’auteur nous intéresse aux différents points de vue sur la question des revendications des homosexuels. Ce roman est un discours éclairé et éclairant sur la réalité de la communauté homosexuelle en France comme ailleurs dans le monde.
André Lebeau a commenté et noté ce livre

Impromptu

Par Catherine Mavrikakis
(3,8)
4 personnes apprécient ce livre
2 commentaires au sujet de ce livre
Je n’ai pas adhéré au texte que l’on présente comme comique et acerbe pas plus que je n’ai compris l’admiration pour ce professeur pompeux et pas comique pour cinq sous qui fascine tant l’auteure. Une déception après le si beau récit sur sa mère « L’absente de tous bouquets ».
1 commentaire plus ancien
André Lebeau a apprécié, commenté et noté ce livre

Le jeune homme

Par Annie Ernaux
(4,0)
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Dans « Le jeune homme », Annie Ernaux nous offre un bijou littéraire finement ciselé dans le souvenir d’une passion amoureuse passagère vécue avec un jeune homme de trente ans son cadet. Un livre d’à peine 28 pages où chaque phrase ouvre sur un monde en soi beaucoup plus vaste que le moment évoqué. Ajouter ou retirer un seul mot, une seule virgule à ce livre serait un véritable sacrilège.
André Lebeau a commenté et noté ce livre

La plus secrète mémoire des hommes

Par Mohamed mbougar Sarr
(4,59)
4 personnes apprécient ce livre
2 commentaires au sujet de ce livre
1 commentaire plus récent
Une histoire hallucinante aux multiples rebondissements. Malgré un début lent — à mon avis trop long (120 pages sur 455) pour ce que je considère être une mise en contexte —, j’ai été happé par le dédale labyrinthique et parfois magique, voire surnaturel, dans lequel l’auteur nous convie. Il faut rester à l’affut pour suivre le personnage qui nous raconte ce qu’un autre personnage lui a raconté à propos d’un troisième personnage qui raconte la vie d’un quatrième personnage qui… Des liens se tissent peu à peu et on est intrigués par la complexité de la trame qui s’insère lentement mais sûrement dans une chaine d’événements faite de fils enchevêtrés. Tout cela devient très fascinant — tant l’histoire racontée que le génie de l’auteur à la créer et les réflexions qu’elle suscite. J’ai moins aimé la mise en contexte du début et la longue fin qui sont plus « intello ».
André Lebeau a commenté et noté ce livre

Du coeur au combat : Françoise David en cinq temps

Par Françoise David et Lisa-Marie Gervais
(4,0)
1 personne apprécie ce livre
2 commentaires au sujet de ce livre
Avec ce premier livre de la nouvelle collection Transmission consacrée aux hommes et aux femmes qui ont façonné le Québec et qui préparent le futur de notre société, Atelier 10 commence en grand avec un magnifique portrait de cette grande Québécoise qu’est Françoise David, une femme de cœur qui a fait preuve de courage et de détermination pour faire avancer la cause des plus démunis. On y découvre aussi la femme et la mère derrière la personnalité publique.
1 commentaire plus ancien
André Lebeau a apprécié, commenté et noté ce livre

Paris-Briançon

Par Philippe Besson
(4,33)
5 personnes apprécient ce livre
5 commentaires au sujet de ce livre
1 commentaire plus récent
Dans ce court et très intéressant roman, Philippe Besson nous fait faire le voyage de nuit en train de la capitale vers les Alpes. Ça se lit bien et rapidement, les personnages sont attachants, puis un événement vient bousculer la paix instillée par le roulis du train. J’ai presque envie de dire qu’il s’agit là d’un roman de gare, mais sans la part de superficialité qui caractérise normalement le genre. Ici, les personnages ont tous une très intéressante profondeur et ils se laissent porter par la part de hasard que l’exiguïté d’un wagon couchette impose. À la fin, je me suis dit que j’aurais aimé faire l’expérience de lire ce livre lors d’un trajet en train.
3 commentaires plus anciens
André Lebeau a commenté et noté ce livre

Troisième acte

Par Johanne Tremblay
(3,5)
1 personne apprécie ce livre
2 commentaires au sujet de ce livre
1 commentaire plus récent
L’auteure revisite le très commun thème de l’écrivain en panne d’inspiration en l’articulant autour du cliché qui veut que les personnages s’imposent à lui et ont leur propre vie. Ici, au premier degré, les personnages d’un scénario de série télévisée qui n’a jamais vu le jour, parce que médiocre, et qui dort dans une boîte d’archive depuis 10 ans discutent ensemble et trouvent le moyen de s’incarner dans le corps de personnes vivantes sur le point de mourir. Et bien sûr, ces personnages se reverront dans leur nouvelle vie trouveront le moyen d’entrer en contact avec l’auteur pour qu’il leur trouve une nouvelle réalité trépidante dans un roman à succès qui leur permettra de vivre dans l’imaginaire des lecteurs lorsqu’ils devront quitter les corps qu’ils ont squattés.
André Lebeau a commenté et noté ce livre

Il était une fois des draveurs

Par Raymonde Beaudoin
(3,5)
1 personne apprécie ce livre
2 commentaires au sujet de ce livre
1 commentaire plus récent
Raymonde Beaudoin relate les récits d’anciens draveurs encore vivants des régions de La Mauricie et de Lanaudière. Leur travail périlleux et leurs anecdotes y sont décrits avec le vocabulaire unique et particulier à ce milieu désormais disparu. On y trouve aussi un peu l’histoire des papetières qui engageaient ces hommes et de nombreuses photos. Très intéressant et important pour la mémoire collective.
André Lebeau a commenté et noté ce livre

Bowling

Par Yves Beauséjour
(3,0)
1 personne apprécie ce livre
2 commentaires au sujet de ce livre
1 commentaire plus récent
Malgré la vraisemblance du propos, de la narration et des dialogues, j’ai peu adhéré à cette histoire qui m’a parue plus descriptive qu’émotive et qui m’a semblé ne pas aller assez profondément dans la psychologie du personnage principal. J’ai eu l’impression de lire la transposition et un amalgame (bien fait, quand même) de plusieurs cas réels de tueurs de masse que l’on voit encore trop souvent dans les bulletins de nouvelles.
André Lebeau a apprécié, commenté et noté ce livre

Le laboureur et les mangeurs de vent: liberté intérieure et

Par Boris Cyrulnik
(4,0)
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
C’est à nouveau en revisitant sa tragique expérience de vie, celle de condamné à mort lors de la Shoah, que Boris Cyrulnik développe une série d’idées pour expliquer le phénomène d’adhésion de populations entières à des régimes totalitaires par la manipulation de l’esprit collectif (les mangeurs de vent). Il met aussi en lumière ce qui permet à d’autres de se questionner et de douter des pensées et des dérives collectives (les laboureurs). Il fait également un parallèle avec les sectes et les religions où le dogme a préséance sur la liberté intérieure. Comme toujours, Cyrulik réussit à expliquer simplement des concepts complexes qui allient philosophie et psychologie.
André Lebeau a commenté et noté ce livre

Le petit bestiaire

Par Michel Pleau et Lyne Richard
(4,0)
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Michel Pleau nous plonge dans la douceur de l’enfance universelle. Vingt animaux peints sur le mur du Temps parce qu’il « n’aura pas eu assez de [son] enfance/ pour terminer [ses] dessins ». C’est magnifique!
Suggestions de lectures pour André Lebeau

Voici des recommandations de livres personnalisées pour André Lebeau.

Par Christian Guay-Poliquin
Éditeur BIBLIOTHEQUE QUEBECOISE
Collection Bibliotheque Québecoise
Paru le 29 septembre 2016
Par François Gilbert
Éditeur Leméac
Collection Domaine jeunesse
Paru le 17 septembre 2018