Activités de André Lebeau

André Lebeau a commenté ce livre

Il était une fois des draveurs

Par Raymonde Beaudoin
(3,0)
1 commentaire au sujet de ce livre
Raymonde Beaudoin relate les récits d’anciens draveurs encore vivants des régions de La Mauricie et de Lanaudière. Leur travail périlleux et leurs anecdotes y sont décrits avec le vocabulaire unique et particulier à ce milieu désormais disparu. On y trouve aussi un peu l’histoire des papetières qui engageaient ces hommes et de nombreuses photos. Très intéressant et important pour la mémoire collective.
André Lebeau a coté ce livre

Il était une fois des draveurs

Par Raymonde Beaudoin
(3,0)

1 vote

André Lebeau a commenté ce livre

Bowling

Par Yves Beauséjour
(2,0)
1 commentaire au sujet de ce livre
Malgré la vraisemblance du propos, de la narration et des dialogues, j’ai peu adhéré à cette histoire qui m’a parue plus descriptive qu’émotive et qui m’a semblé ne pas aller assez profondément dans la psychologie du personnage principal. J’ai eu l’impression de lire la transposition et un amalgame (bien fait, quand même) de plusieurs cas réels de tueurs de masse que l’on voit encore trop souvent dans les bulletins de nouvelles.
André Lebeau a coté ce livre

Bowling

Par Yves Beauséjour
(2,0)

1 vote

André Lebeau a commenté ce livre

Le laboureur et les mangeurs de vent: liberté intérieure et

Par Boris Cyrulnik
(4,0)
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
C’est à nouveau en revisitant sa tragique expérience de vie, celle de condamné à mort lors de la Shoah, que Boris Cyrulnik développe une série d’idées pour expliquer le phénomène d’adhésion de populations entières à des régimes totalitaires par la manipulation de l’esprit collectif (les mangeurs de vent). Il met aussi en lumière ce qui permet à d’autres de se questionner et de douter des pensées et des dérives collectives (les laboureurs). Il fait également un parallèle avec les sectes et les religions où le dogme a préséance sur la liberté intérieure. Comme toujours, Cyrulik réussit à expliquer simplement des concepts complexes qui allient philosophie et psychologie.
André Lebeau a aimé ce livre

Le laboureur et les mangeurs de vent: liberté intérieure et

Par Boris Cyrulnik
(4,0)

1 personne apprécie ce livre

André Lebeau a coté ce livre
André Lebeau a commenté ce livre

Le petit bestiaire

Par Michel Pleau et Lyne Richard
(4,0)
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Michel Pleau nous plonge dans la douceur de l’enfance universelle. Vingt animaux peints sur le mur du Temps parce qu’il « n’aura pas eu assez de [son] enfance/ pour terminer [ses] dessins ». C’est magnifique!
André Lebeau a coté ce livre

Le petit bestiaire

Par Michel Pleau et Lyne Richard
(4,0)

1 vote

André Lebeau a commenté ce livre

La famille Martin

Par David Foenkinos
(4,25)
3 personnes apprécient ce livre
5 commentaires au sujet de ce livre
Je n’ai pas été conquis par l’histoire de l’écrivain qui décrit son projet et sa démarche d’écriture en nous racontant l’histoire de ses personnages, une famille qu’il décide de suivre à la suite d’un hasard banal pour en faire un roman. Entre la démarche et la trame romanesque, je suis resté plutôt insensible à l’une et l’autre.
4 commentaires plus anciens
André Lebeau a coté ce livre

La famille Martin

Par David Foenkinos
(4,25)

4 votes

André Lebeau a commenté ce livre

Une auberge où personne ne s'arrête

Par Michel Pleau
(5,0)
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Dans ce très beau recueil de poésie, Michel Pleau nous parle tout en douceur de l’innocence de l’enfance, d’un éveil à l’émerveillement et de la poésie qui nous entoure, même dans la solitude ou le questionnement de soi. C’est vraiment très, très beau.
André Lebeau a aimé ce livre

Une auberge où personne ne s'arrête

Par Michel Pleau
(5,0)

1 personne apprécie ce livre

André Lebeau a coté ce livre

Une auberge où personne ne s'arrête

Par Michel Pleau
(5,0)

1 vote

André Lebeau a commenté ce livre

Mille secrets mille dangers

Par Alain Farah
(4,44)
5 personnes apprécient ce livre
5 commentaires au sujet de ce livre
Quoique j’aie été happé par une écriture intimiste et un récit captivant dans ce roman de 500 pages, j’ai fini par me lasser du niveau de détail que j’ai souvent trouvé superflu. Ça ne m’a pas enlevé le goût de connaître la conclusion du roman, mais j’ai étiré ma lecture par manque d’intérêt. Pour le récit, oui, pour la longueur, non.
4 commentaires plus anciens
Suggestions de lectures pour André Lebeau

Voici des recommandations de livres personnalisées pour André Lebeau.

Par François Gilbert
Éditeur Leméac
Collection Domaine jeunesse
Paru le 17 septembre 2018
Par Philippe Lançon
Éditeur Gallimard
Collection BLANCHE
Paru le 30 avril 2018