Activités de Murmures_numériques

Voici les activités récentes de Murmures_numériques :

Murmures_numériques a coté ce livre

Insoupçonnable

Par Tanguy Viel

1 vote

Murmures_numériques a commenté ce livre

Naissance d'un pont

Par Maylis de Kerangal
1 commentaire au sujet de ce livre
J’aime les ponts. Et les romans polyphoniques. (Que ceux qui me connaissent gardent leurs sarcasmes, j’aime la multiplication des points de vue !) Pour résumer simplement : on suit le chantier de construction d’un pont près de Coca (la ville), de sa décision par les politiques locaux jusqu’à son inauguration. Entre temps, on rencontre son architecte, ses ouvrier.e.s, ses ingénieur.e.s … bref tous ceux qui ont rendu possible sa réalisation. Leurs destins qui voisinent pour quelques temps sur ces rives, s’entremêlent et se croisent au rythme de leurs rencontres et de leurs amours, de leurs colères, rivalités … chacun a quelque chose de très vrai, d’humain dans ses habitudes, ses manies et son rapports aux autres ; dans leur capacité à craquer aussi, de tout envoyer balader. Il y a aussi une grande part d’honnêteté sur ce chantier occidental ignorant la question indienne, et écologique, la maltraitance des travailleurs, le mépris de classe omniprésent qui transpire de ce grand chef d’ouvrage (homme blanc occidental sis genre hétéro valide éduqué). On finit, comme lui, par nous ennuyer au cœur de cette effervescence. Une sorte de langueur et de dégoût pour cette mégalomanie humaine. La vision est assez dépréciative… Heureusement tous ne sont pas aussi négatifs : l’ingénieuse en béton est fascinante d’indépendance et de courage ! C’est sans doute le roman le plus connu de l’auteur par le prix Médicis qu’il a reçu.
Murmures_numériques a coté ce livre

Naissance d'un pont

Par Maylis de Kerangal

2 votes

Murmures_numériques a aimé ce livre

Caisse claire : poèmes 1990-1997

Par Antoine Émaz

1 personne apprécie ce livre

Murmures_numériques a commenté ce livre

Caisse claire : poèmes 1990-1997

Par Antoine Émaz
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Ce recueil est composé de fragments de diverses autres publications. Ce qui pour des textes aussi fragmentaires a quelque chose de génial ! Nous suivons le regard du poète d’un objet à l’autre, de l’amour à la mort, du quotidien à la ville… L’ordinaire est mis en avant, en relief, par ce regard qui s’y attarde. La musicalité des mots a su me toucher… Quelque part entre Guillevic et Monk, dans le flottement de la personne à la fois prise par le temps qui file, par le quotidien et donc par la beauté de nos vies à tous.
Murmures_numériques a coté ce livre

Caisse claire : poèmes 1990-1997

Par Antoine Émaz

1 vote

Murmures_numériques a commenté ce livre

Hochelagurls

Par Audrey Hébert
3 personnes apprécient ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Juxtaposition de portraits d’un groupe de copines et de moments de vie. Probablement énoncé exactement comme elle l’a fait sur le moment. Bien sûr que le travail de la langue va bien plus loin, pourtant ce rendu de l’instantanéité est parfait. Enfin un vrai sentiment d’appartenance, de sororité. Je ne connais pas Hochelaga, mais ça fume les classes ouvrières en galère, et ça, c’est universel. Il y a une beauté crue du verre brisé par des pavés. On ressent aussi sa thèse aux coins du recueil : sa directrice qui l’impressionne, l’impossibilité d’égaler ces modèles… La difficulté de la rédiger enfin cette thèse. Pis le risque pour une de ses copines qui a choisi un sujet sur les marginaux et les bandits, qui risque de sombrer à son tour. Ma fascination pour les publications de l’écrou est si forte. Ces recueils sont ma première entrée dans Montréal, maintenant c’est ma ville et j’espère qu’ils seront toujours là pour m’expliquer ce qui accroche tout autour.
Murmures_numériques a aimé ce livre

Hochelagurls

Par Audrey Hébert

3 personnes apprécient ce livre

Murmures_numériques a coté ce livre

Hochelagurls

Par Audrey Hébert

3 votes

Murmures_numériques a commenté ce livre

Maquillée

Par Daphné B.
3 personnes apprécient ce livre
2 commentaires au sujet de ce livre
1 commentaire plus récent
#maquillée de @daphnebblue je crois profondément que c’est le meilleur moment de ma #pandemie. La douceur de la compréhension et la finesse de l’analyse n’ont probablement d’égal que dans le #care qui nous englobe : quand la #sociologie prend en compte les vécus secrets ? Se sentir incarnée dans les mots d’une autre.
Murmures_numériques a aimé ce livre

Maquillée

Par Daphné B.

3 personnes apprécient ce livre

Murmures_numériques a coté ce livre

Maquillée

Par Daphné B.

4 votes

Murmures_numériques a aimé ce livre

Moebius, No 158

1 personne apprécie ce livre

Murmures_numériques a commenté ce livre

Moebius, No 158

1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Dans mes lectures, il y a aussi des amours fou pour des revues. J’en parlerai au fil mais cette fois j’aimerais m’arrêter sur le n° 158 de @revuemoebius : (filles, sœurs et complices de ceux qui vont pieds nus à l’envers de la vie). J’ai tellement aimé cette phrase quand je m’y suis cogné au chaud d’une librairie en plein hiver. L’ouverture de @chloesavoiebernard et @kariann.tb m’avais laissée sans voix : ces murmures fait pour être hurlés, ce souffle fou d’une sonorité à incarner… tout y était de ce numéro si vivant, si instantané. Du #play qui réchauffe le cœur (j’en avais bien besoin au début de mon premier #hiver québécois !). Toutes ces filles qu’on est ou aurait pu être et qu’on enterre parfois… La nécessité « D’OUVERTURE DES VALVES » de ces mots de ces sons qui s’entassent et se bousculent au dedans pis au dehors…
Murmures_numériques a coté ce livre