Activités de Monique Lasnier

Voici les activités récentes de Monique Lasnier :

Monique Lasnier a coté ce livre

Parfois, on a l'impression qu'il ne se passe rien...

Par Simon Priem et Stéphane Poulin

1 vote

Monique Lasnier a aimé ce livre

Parfois, on a l'impression qu'il ne se passe rien...

Par Simon Priem et Stéphane Poulin

1 personne apprécie ce livre

Monique Lasnier a commenté ce livre

La grosse laide

Par Marie-Noëlle Hébert
7 personnes apprécient ce livre
4 commentaires au sujet de ce livre
Un livre bouleversant. Il vous faudra un certain courage pour le lire, mais ce n’est rien comparativement à celui dont Marie-Noëlle Hébert a fait preuve pour le dessiner. Sans fausse pudeur, elle partage le récit de sa vie de souffrance dans un corps qu’elle déteste, contre lequel elle se bat et de sa lutte pour le modifier puis pour l’accepter. Le journal intime dessiné en noir et blanc (surtout en noir) de Marie-Noëlle, poupon joufflu, enfant potelée, jeune adolescente enrobée et femme grosse. La haine des autres et la sienne à l’égard de ce corps qu’elle rejette. Ce corps maudit qui fait l’objet de railleries et de propos cruels. À tous moments, j’ai eu envie de cesser la lecture pour ne plus voir toute cette noirceur et surtout le mépris qu’elle subit. Mais en même temps, le besoin de comprendre et de la voir délivrée m’a incitée à poursuivre. Je ne l’ai pas regretté et j’ai tourné les pages lentement pour recevoir par le cœur ce message intime livré avec tant d’authenticité et de générosité. Un récit qui m’a laissée en pleurs. Un livre que plusieurs personnes (féminines ou masculines) comprendront ; celles qui ont voulu avoir un autre corps que le leur, celles qui n’ont pas été choisies pour jouer au ballon-chasseur ou au volleyball parce qu’elles s’essoufflaient trop rapidement, celles qu’on laissait en plan pendant les slows alors que l’autre personne trop jolie était LA choisie de la soirée. Une lecture qui fait naître des sentiments de compassion et tellement d’admiration pour cette femme à qui on ne souhaite maintenant que d’être heureuse. Une lecture qui fait faire un examen de conscience : ne sommes-nous pas, ou n’avons pas été un jour, grossophobes ? Merci à Marie-Nicole Lemieux de me l’avoir fait découvrir lors de son entrevue avec France Beaudoin à l’émission Pour emporter.
3 commentaires plus anciens
Monique Lasnier a aimé ce livre

La grosse laide

Par Marie-Noëlle Hébert

7 personnes apprécient ce livre

Monique Lasnier a coté ce livre

La grosse laide

Par Marie-Noëlle Hébert

9 votes