Activités de Alexandra Guimont

Alexandra Guimont a aimé ce livre

Homère le homard doit-il rester dîner ?

Par Finn Buckley, Michael Buckley et Catherine Meurisse
(5,0)

1 personne apprécie ce livre

Alexandra Guimont a coté ce livre

Homère le homard doit-il rester dîner ?

Par Finn Buckley, Michael Buckley et Catherine Meurisse
(5,0)

1 vote

Alexandra Guimont a coté ce livre

Les grands espaces

Par Catherine Meurisse
(4,66)

3 votes

Alexandra Guimont a aimé ce livre

Miss Islande

Par Audur Ava Olafsdottir
(4,0)

4 personnes apprécient ce livre

Alexandra Guimont a commenté ce livre

La conscience de Zeno

Par Italo Svevo
1 commentaire au sujet de ce livre
Roman exutoire, travaillé sous la forme d’un long monologue introspectif, Svevo (en fier traducteur de Freud) nous offre l’étude analytique de son personnage Zeno, sorte de minable adorable dont les plus importants souvenirs se résument à une bagatelle d’insuccès. Je conseille ce livre à tous les fumeurs de tabac hypocondriaques incapables d’aimer droitement et d’être conséquents!
Alexandra Guimont a aimé ce livre

La maison est vivante

Par Emmanuel Simard
(4,0)

3 personnes apprécient ce livre

Alexandra Guimont a coté ce livre

Avec toutes mes sympathies

Par Olivia de Lamberterie
(4,57)

7 votes

Alexandra Guimont a commenté ce livre

Nocturne

Par Emmanuel Simard et Maud Legrand
1 commentaire au sujet de ce livre
Vivement ce moment où l’on se réveille avant l’aube, dégustant le silence ambiant dans sa chemise de nuit. Nocturne est une variation de ce moment poétique où l’on suit un Jules arpentant en grand maître les pièces d’une maison à la recherche de passe-temps. Au seuil du jour, un filament lumineux vient s’étaler de son long sur un mur du salon et sa curiosité s’éveille. En bon disciple de la vérité, Jules tente de percer le mystère de cet éclair, bravant l’aurore du dehors en compagnie des animaux du quartier. La solidarité viendra solder cette quête dont la résolution est une promesse de tendresse. Véritable pèlerinage vers la lumière, cet album est une invitation à la déambulation et à la volonté de comprendre les nuances du monde environnant.
Alexandra Guimont a commenté ce livre

Trois concerts

Par Lola Gruber
(5,0)
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Ce livre polyphonique à la rythmique exemplaire nous donne à voir le monde hermétique et énigmatique de la musique classique. Madame Gruber maîtrise sa baguette de chef littéraire avec justesse et sans fausse note, elle s’éloigne de tous stéréotypes et clichés communs à cette sphère artistique intransigeante.
Alexandra Guimont a coté ce livre

Trois concerts

Par Lola Gruber
(5,0)

1 vote

Alexandra Guimont a commenté ce livre

Juillet, le Nord

Par Andréane Frenette-Vallières
(4,0)
1 commentaire au sujet de ce livre
Sur la Côte-Nord, une seule route est à suivre et tous les détours sont intérieurs. L’écriture devient la ligne de fuite et les poèmes permettent d’offrir une perspective idéale à soi. Les mots d’Andréane sont nacrés à l’image des coquillages et lorsqu’on s’y approche de plus près, on y entend la tendre agitation qui assaille au quotidien. C’est le recueil de la douce léthargie qui se camoufle dans le lichen et d’une solitude qui aime se confondre avec l’immensité du paysage. Et lorsque que le «je» se confronte à autrui, l’individu se remet à tanguer par les remous du nous. L’ataraxie est-elle possible? Et comment y accéder si au bout du chemin - là où il n’y a presque rien - l’autre vient malgré lui faire vibrer notre vie.
Alexandra Guimont a coté ce livre

Juillet, le Nord

Par Andréane Frenette-Vallières
(4,0)

1 vote

Alexandra Guimont a commenté ce livre

Rigoli-dingoli-pouf ! ou La vie c'est sûrement autre chose

Par Maurice Sendak
(5,0)
1 commentaire au sujet de ce livre
Que se passe-t-il lorsque l’on mène une existence dénuée de tout tracas et que les objets nécessaires au confort nous comblent de leur rassurante présence au quotidien? Et bien, on a envie de partir! Pourquoi se complaire dans un beau fixe où les plus mornes aventures ne dépassent pas le jardin? Voilà comment pense Jenny, ce terrier de Sealyham qui n’a qu’une seule envie, voyager pour acquérir de l’expérience et découvrir le monde, au risque de toute perdre, sauf peut-être la rondeur de sa panse. Quand les plus grandes aspirations dirigent nos actions et nous poussent vers des chemins insoupçonnés, tout porte à croire que la vie finira par nous offrir ses fruits. J’ai été ravie de trouver cette nouvelle édition de Sendak, mélodieusement traduite par Françoise Morvan, qui a su conserver avec brio la réjouissante rythmique de la version originale. Ce livre est une fable farfelue, où l’égocentrisme canin et l’emberlificotage d’autrui font bon ménage. On en plaint presque son pauvre maître resté à la maison...
Alexandra Guimont a coté ce livre
Alexandra Guimont a commenté ce livre

La musique comme paradis

Par Jacques Drillon
(4,0)
1 commentaire au sujet de ce livre
Ah la musique! Elle permettrait à l’auditeur de quitter le réel et sa dialectique intolérable pour en pénétrer un autre, dénué de toutes contingentes et pouvoir ainsi accéder à la plénitude totale. La musique nous ferait entrer dans un nouveau paradis, vidé de toutes illusions et débarrassé des dogmatismes autoritaires. Jacques Drillon expose dans ce court essai au souffle généreux que la musique est tautologique: «elle n’exprime qu’elle-même». Elle n'essaie pas de baragouiner, de raconter ou de décrire quelque chose, elle serait plutôt indivise : «elle est la seule chose en soi». Offerte comme une offrande divine, elle précède le langage et nous donne la possibilité de plonger dans notre intériorité, nous aidant peut-être à accepter provisoirement notre condition de subordonnés, de moribonds du monde.