Activités de Alexandra Guimont

Alexandra Guimont a coté ce livre

Mon oncle, ce farfelu

Par Yvonne Jagtenberg
(3,0)

1 vote

Alexandra Guimont a commenté ce livre

Mon oncle, ce farfelu

Par Yvonne Jagtenberg
(3,0)
1 commentaire au sujet de ce livre
L'illustratrice néerlandaise Yvonne Jagtenberg rend ici hommage à Monsieur Hulot, l'oncle intemporel du cinéma français. Crée par Jacques Tati en 1953, ce personnage à la bonhomie juvénile et aux accents théâtraux possède tous les critères pour plaire encore aujourd'hui à notre jeunesse fanfaronne. Simple de traits et coloré à souhait, l’univers burlesque du livre montre bien l’étourderie assumée de ce farfelu devenu un incontournable du 7e art. Ne manque que la pipe iconique de ce personnage mythique pour que le portrait soit parfait.
Alexandra Guimont a coté ce livre

Le livre des départs

Par Velibor Colic
(3,0)

1 vote

Alexandra Guimont a commenté ce livre

Le livre des départs

Par Velibor Colic
(3,0)
1 commentaire au sujet de ce livre
S’inspirant de son propre exil, Velibor Colic transpose ici la vie de réfugié politique et laisse apparaître cette condition particulière et restreinte du déraciné. Ayant fui la Guerre de Yougoslavie, il atterrit en France et se prépare à un second combat : récupérer son identité propre en apprenant une nouvelle langue et pourvoir à la reconstruction de soi. Rédigé en français, Le livre des départs surprend par sa liberté narrative jazzée et chaque fragment propose une improvisation sur un moment marquant de sa vie. Agrémenté de palabres de bistrots et de pensées d’alcoolos, celui qui se définit comme étant «107 kilos d’accents» offre aux lecteurs un véritable hommage à la poésie dépouillée de tout superflu. Et dans l’ombre du cynisme ambiant et de la désinvolture se cache un homme pétri d’espoir, prêt à partager son histoire.
Alexandra Guimont a commenté ce livre

Avec les alcooliques anonymes

Par Joseph Kessel et Fabienne Deschamps
(4,0)
1 commentaire au sujet de ce livre
Fasciné par ce qu’il y a d’extrême dans le cœur humain et aimanté par les êtres brisés, Kessel se penche ici sur un fléau mondial et toujours d’actualité: l’alcoolisme. Il remonte le fil des Alcooliques Anonymes pour connaître la genèse d’un des plus pertinents mouvements d’assistance, sis maintenant sur tous les continents. Sous forme de témoignages, ce récit journalistique rappelle les histoires de ceux et celles qui ont connu la geôle de la gnôle aux États-Unis. Après quelques delirium tremens, on sort de cette enquête plus empathique, ragaillardi par ces nombreuses victoires contre la bouteille, avec cet espoir sans cesse renouvelé de vaincre enfin nos vices. ** Disponible aussi en format numérique!
Alexandra Guimont a coté ce livre

Avec les alcooliques anonymes

Par Joseph Kessel et Fabienne Deschamps
(4,0)

1 vote

Alexandra Guimont a coté ce livre

Mon siècle, ma jeunesse

Par Anatoli Mariengof
(4,0)

1 vote

Alexandra Guimont a commenté ce livre

Mon siècle, ma jeunesse

Par Anatoli Mariengof
(4,0)
1 commentaire au sujet de ce livre
Ce livre se présente comme les mémoires d’Anatoli Mariengof. Poète imaginiste de l’Avant-garde en Russie, il a fréquenté les plus grands artistes de l’Âge d’argent. Exquis portraitiste, il chante comme un barde les traits singuliers de ses amis, occultant gentiment Maïakovski, déifiant Meyerhold et excusant trop souvent le virulent Essenine. De sa jeunesse à l’institut Alexandre II pour jeunes nobles au monde enfiévré des Cafés de la bohème, il rend avec émotion l’atmosphère de son époque. Mariengof est l’écrivain salamandrin d’une Europe à feu et à sang, traversant le XXe siècle avec quelques poèmes explosifs dont les éclats se sont maintenant rendus jusqu’à nous.
Alexandra Guimont a commenté ce livre

Et c'est comme ça qu'on a décidé de tuer mon oncle

Par Rohan O'Grady
(4,0)
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Le jeune orphelin Barnaby Gaunt est envoyé pour les mois d’été sur une île proche de Vancouver où subsistent encore quelques vieillards et déserteurs d’après-guerre. Certain que son oncle Sylvester en veuille à son alléchant héritage, il s'allie avec Christie - une gamine téméraire et futée- pour contrer toutes actions conspiratrices contre lui. S'ensuivent mauvais coups et magouilles de bon goût qui déstabilisent (à notre plus grand bonheur!) les insulaires. Avec un tel titre, difficile d’accrocher les parents protecteurs qui encouragent une littérature trop policée, mais je compte sur les tontons et tantines à l’audace éclairée pour y remédier. Je ne peux que lancer des fleurs à cette nouvelle collection jeunesse chez «Toussaint Louverture» dont le souci est d’exhumer et de redonner de l’air aux œuvres si vite évanouies. Rohan O’ Grady, écrivaine canadienne du XXe siècle, est résolument moderne et impressionne par son univers noir à la limite du surnaturel. Exactement à l’image d’Edward Gorey qui signe ici la couverture et ce, depuis 1963.
Alexandra Guimont a coté ce livre
Alexandra Guimont a commenté ce livre

Le cheval de feu

Par Vladimir Vladimiro Maiakovski et Lidia Popova
(4,0)
1 commentaire au sujet de ce livre
Dans la logique actuelle de décroissance, cette réédition tombe à pic. Maïakovski y fait l’énumération des différents artisans nécessaire à l’élaboration d’un cheval jouet. L’enfant peut ainsi considérer le temps et l’énergie déployés pour créer les objets servant à le divertir. Je découvre avec les éditions Ypsilon une nouvelle facette du grand poète futuriste russe et une volonté de familiariser les enfants avec des notions nouvelles. Le texte poétique et les images de Lidia Popova (1903-1951) forment un tout organique dont l’esthétique n’est pas sans rappeler les illustrés polychromes à l’époque des «fenêtres Rosta». Ces illustrations de propagande révolutionnaire qui servaient à éduquer le peuple souvent illettré. À travers ce livre, «l’étoile rouge» flotte comme l’étendard d’un temps certes révolu, mais le texte prône une importante collaboration qui est l’action première à toutes réalisations.
Alexandra Guimont a coté ce livre

Le cheval de feu

Par Vladimir Vladimiro Maiakovski et Lidia Popova
(4,0)

1 vote

Alexandra Guimont a coté ce livre

La redoutable veuve Mozart

Par Isabelle Duquesnoy
(3,25)

4 votes

Alexandra Guimont a commenté ce livre

La redoutable veuve Mozart

Par Isabelle Duquesnoy
(3,25)
2 personnes apprécient ce livre
5 commentaires au sujet de ce livre
3 commentaires plus récents
Mozart meurt à trente-cinq ans. En pauvre bourlingueur incompris, criblé de dettes et rejeté par la noblesse en place, il est accueilli sans cortège ni trompette dans la fosse commune de Vienne. Que s’est-il passé pour que la postérité retienne son génie musical rarement égalé et mondialement acclamé? Saluons Constance Mozart!, l’ange marital qui a su faire éclater au grand jour la virtuosité en étalant sans vergogne et par des subterfuges parfois effarants, l’œuvre de son cher «Wolfi». Le chagrin de cette veuve n’aura été qu’un moteur dont les turbines auront propulsées sa reconnaissance vers de hauts sommets, dépassant largement les montagnes de Salzbourg. Vingt ans de travail à ravir avec brio les archives du Mozarteum et à s’imprégner de l’aura mozartienne, Isabelle Duquesnoy redresse en vainqueur le statut de cette femme exemplaire, polyglotte et musicienne à ses heures. Ajoutant un maillon tout personnel à cette suite d’éloges rendant enfin hommage à certains oubliés de l’Histoire.
1 commentaire plus ancien
Alexandra Guimont a coté ce livre

À rebours

Par Joris-Karl Huysmans
(5,0)

1 vote