Activités de Claire Gaucher

Claire Gaucher a aimé ce livre

Elle s'Appelait Sarah

Par Tatiana de Rosnay
(5,0)

3 personnes apprécient ce livre

Claire Gaucher a coté ce livre

Elle s'Appelait Sarah

Par Tatiana de Rosnay
(5,0)

2 votes

Claire Gaucher a commenté ce livre

La tresse

Par Laetitia Colombani
(4,09)
19 personnes apprécient ce livre
12 commentaires au sujet de ce livre
11 commentaires plus récents
« Ils ne savaient pas que c’était impossible. Alors ils l’ont fait. » Mark Twain Lætitia Colombani, née en 1976 à Bordeaux, est une réalisatrice, actrice, scénariste et écrivaine française. Wikipédia Smita de l’Inde rêve que sa fille Lalita ira à l’école au lieu de vider les toilettes sèches des Jatts comme elle-même le fait depuis toujours. Giulia, la Sicilienne, est ouvrière dans l’atelier de son père qui fabrique des perruques. Sarah de Montréal a quarante ans. Elle est avocate et ne vit que pour sa carrière. C’est dans des chapitres courts que l’auteure nous présente le destin parallèle de ces trois femmes qui n’ont absolument rien en commun. Mais Colombani est magicienne et capte d’entrée de jeu notre intérêt pour ses personnages et sait faire rebondir l’action en nous intriguant à chaque fin d’épisode. Son roman, admirablement bien construit, met en lumière ces fils invisibles qui nous relient les uns aux autres et, cela, d’une manière magnifique. Je ne vois pas de défauts à cette œuvre. J’ai adoré le ton, le style, l’histoire, les personnages, la tendresse de la romancière pour eux et cette façon de dire beaucoup avec peu. Et quel dénouement ! Cinq étoiles... Et un coup de cœur !
Claire Gaucher a aimé ce livre

La tresse

Par Laetitia Colombani
(4,09)

19 personnes apprécient ce livre

Claire Gaucher a coté ce livre

La tresse

Par Laetitia Colombani
(4,09)

20 votes

Claire Gaucher a commenté ce livre

Alexandre Chenevert

Par Gabrielle Roy
(4,0)
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Oserai-je le dire, Madame Gabrielle Roy a écrit un livre trop sérieux ! Trop sérieux pour qu’il puisse plaire à une grande majorité de lecteurs. Pourtant une fois sa lecture terminée, des images de ce petit homme chétif et triste, demeurent et nous accompagnent. L’on se surprend quelquefois à repenser à cet Alexandre Chenevert et en cela, on perpétue soi-même la phrase qui clôt le livre : « Il arrive qu’ici et là, dans la ville, quelqu’un dise : Alexandre Chenevert. » Gabrielle Roy parle vrai, parle juste et force notre lecture à emprunter la tonalité affective du personnage. Nous trouvons pesante et lourde sa vie de commis, l’épisode du Lac Vert passe trop rapidement comme une brise fraîche dans cette vie terne; finalement, nous attendons avec lui. Pour peu que l’on s’attarde à la valeur du roman, l’on constate que l’auteure est une merveilleuse portraitiste. Elle sait en peu de mots nous suggérer et nous révéler un univers. Ses seules descriptions valent à elles seules mille actions racontées qui ne nous renseigneraient pas davantage sur les êtres humains. N’est-elle pas une romancière de l’observation ? Tout chez elle est expression même le plus petit détail comme une couleur ou un nom. Et puis l’on découvre déjà dans ce roman, hormis l’aventure intérieure et la quête d’Alexandre, tous les sujets que l’on retrouvera dans les romans postérieurs, modernes, actuels : le thème de la ville hostile, l’incommunicabilité des êtres, la difficulté d’aimer, le dieu qu’on interroge avant le refus, la campagne lieu de régénération, l’influence de la publicité, l’angoisse, le goût de l’évasion, l’argent, etc. Gabrielle Roy nous donne un roman riche, complet et nous pourrions l’analyser de bien des façons sans épuiser son contenu. Oublions donc un peu son épaisseur et son peu d’action pour nous attarder à sa richesse psychologique.
Claire Gaucher a aimé ce livre

Alexandre Chenevert

Par Gabrielle Roy
(4,0)

1 personne apprécie ce livre

Claire Gaucher a coté ce livre

Alexandre Chenevert

Par Gabrielle Roy
(4,0)

1 vote

Claire Gaucher a aimé ce livre

Rue Deschambault

Par Gabrielle Roy
(4,0)

4 personnes apprécient ce livre

Claire Gaucher a commenté ce livre

Rue Deschambault

Par Gabrielle Roy
(4,0)
4 personnes apprécient ce livre
2 commentaires au sujet de ce livre
Une belle porte d’entrée dans l’univers de Gabrielle Roy.
1 commentaire plus ancien
Claire Gaucher a coté ce livre

Rue Deschambault

Par Gabrielle Roy
(4,0)

2 votes

Claire Gaucher a commenté ce livre

Maïmaï

Par Aki Shimazaki
(4,25)
4 personnes apprécient ce livre
5 commentaires au sujet de ce livre
4 commentaires plus récents
Aki Shimazaki a publié trois cycles de 5 romans chacun. Si d’une œuvre à l’autre, on retrouve des personnages connus, elle met cependant, chaque fois, l’éclairage sur l’un d’eux en particulier. Il n’est pas nécessaire de lire tout le cycle, car chaque roman est complet en lui-même, mais on adopte vite le petit monde de Shimazaki. Dans Maïmaï, Tarô 26 ans, sourd-muet, vient de perdre sa mère Mitsuko. Il ne lui reste que sa grand-mère de 82 ans et son amoureuse Mina. Hanako, une amie d’enfance, réapparaît et voilà que tout se transforme. J’aime beaucoup l’écriture minimaliste d’Aki Shimazaki, les petits symboles qu’elle distille au compte-gouttes et qui poétisent le récit. Elle nous offre toujours un monde de douceur et de sensibilité. Cette fois-ci, cependant, j’ai deviné avant l’heure une partie du drame qui couve sous les apparences de bonheur et de légèreté. Mais j’ai aimé quand même jusqu’à la fin, le pouvoir des mots étant plus fort que l’attrait du suspense. Je continuerai à m’intéresser à cette œuvre au-delà des modes et des courants.
Claire Gaucher a aimé ce livre

Maïmaï

Par Aki Shimazaki
(4,25)

4 personnes apprécient ce livre

Claire Gaucher a coté ce livre

Maïmaï

Par Aki Shimazaki
(4,25)

4 votes

Claire Gaucher a commenté ce livre

Conversations avec un enfant curieux

Par Michel Tremblay
(4,66)
5 personnes apprécient ce livre
3 commentaires au sujet de ce livre
1 commentaire plus récent
Des récits d’enfance montréalaise que j’ai savourés pleinement.
1 commentaire plus ancien