Activités de Élaine

Élaine a coté ce livre

Un homme aborde une femme

Par Fabienne Jacob

1 vote

Élaine a commenté ce livre

Nos oiseaux

Par Eric Dupont et Mathilde Cinq-Mars
3 personnes apprécient ce livre
3 commentaires au sujet de ce livre
1 commentaire plus récent
Éric Dupont fait un survol de quelques oiseaux peuplant les cieux du Québec, les nichant dans des catégories fort amusantes et étonnantes. Ainsi, les oiseaux magnifiques ou mignons, ceux dont le chant est le plus beau, ceux à la mine sévère ou épeurante, les maritimes et les barboteurs et ceux qui donnent l’eau à la bouche. Certains spécimens ont donc dû être laissés de côté dans cet ouvrage destiné aux enfants et dans lequel j’ai recueilli des réflexions et des renseignements fort intéressants. L’auteur démarre judicieusement avec deux oiseaux disparus de la planète : le dronte de Maurice (dodo) et la tourte voyageuse. Le ton est alors donné pour mieux apprécier les chroniques suivantes, parfois rigolotes (un entretien avec un urubu à tête rouge) ou émouvantes (un souvenir de grand-mère associé au colibri à gorge rubis). En tout, ce sont les caractéristiques d'une quarantaine de volatiles qui se déploient dans des pages superbement illustrées par Mathilde Cinq-Mars. Un brin moralisateur mais pas trop, ce livre est l’instrument idéal pour aborder l’ornithologie de façon ludique, en parcourant le chemin des souvenirs d’enfance de l’auteur, lui-même initié par son oncle et son père à l’observation des oiseaux. Coup de cœur assuré pour tous!
1 commentaire plus ancien
Élaine a aimé ce livre

Nos oiseaux

Par Eric Dupont et Mathilde Cinq-Mars

3 personnes apprécient ce livre

Élaine a coté ce livre

Nos oiseaux

Par Eric Dupont et Mathilde Cinq-Mars

2 votes

Élaine a commenté ce livre

Le dernier chalet

Par Yvon Rivard
3 personnes apprécient ce livre
2 commentaires au sujet de ce livre
Sortant tout juste de la lecture du roman fort de T.C. Boyle (América), le ton introspectif de celui d’Yvon Rivard m’a désarçonnée. J’ai eu du mal à apprivoiser l’écriture et le propos de cet auteur que je ne connaissais pas, d’autant plus que Le dernier chalet est le dernier d’une série débutée par Les silences du corbeau, suivi par Le milieu du jour et Le siècle de Jeanne. Le malaise a perduré pendant quelques pages jusqu’à ce je cale mon rythme sur celui du narrateur, Alexandre, écrivain dans la soixantaine, préoccupé par le temps qui passe et ce que l’on en fait. Avec Marguerite, sa compagne, il investit un grand nombre de chalets tous les étés jusqu’à ce qu’il en achète un, vraisemblablement le dernier. L’homme s’interroge sur tout : ses choix de vie, ses échecs matrimoniaux, sa paternité, son travail d’écriture, son union actuelle avec une femme plus jeune et dans une plus large mesure, la place et le rôle du citoyen dans le sort de la planète. Grandes questions existentielles que brasse ce récit intimiste et possiblement autobiographique. Je salue donc l’effort de l’auteur qui se donne beaucoup de mal pour nous livrer sa pensée, mais ne crois pas continuer avec les trois premiers tomes.
1 commentaire plus ancien
Élaine a aimé ce livre

Le dernier chalet

Par Yvon Rivard

3 personnes apprécient ce livre

Élaine a coté ce livre

Le dernier chalet

Par Yvon Rivard

5 votes

Élaine a commenté ce livre

Ma vie dans les Appalaches

Par Thomas Rain Crowe
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
À la fin des années 1970, Thomas Rain Crow quitte la Californie pour retourner dans la région qui l’a vu naître, soit à la frontière des deux Carolines. Un bout de terrain sur une ferme, une cabane dotée d’un poêle à bois, cabinets à l’extérieur et un projet de potager pour l’autosuffisance alimentaire. Le bassin de la Green River pourvoiera pour le reste : bois, pêche, chasse et randonnées pédestres. À l’instar de Henry David Thoreau, à qui il se réfère souvent dans son récit, Thomas dans sa trentaine, souhaite éprouver la solitude propice à l’écriture et à la réflexion sur l’« american way of life », société de consumérisme et d’individualisme menant tout droit à la catastrophe environnementale. L’ouvrage embrasse pas mal de sujets (ornithologie, jardinage, apiculture, climatologie, sociologie, observation de la faune, etc.), en plus de contenir nombre des poèmes de l’auteur, offrandes à la nature. Cette interconnexion avec le monde animal et végétal, il la retient de ses contacts avec les quelques descendants Cherookes qui sont restés dans ces montagnes ou qui y sont revenus après la déplacement forcé de leur peuple par le gouvernement américain entre 1831 et 1838, exode que les Amérindiens ont nommé la « piste des larmes ». Une aura de tristesse et de nostalgie plane sur les dernières pages cependant, venant ainsi contaminer un peu tout le reste du récit, commencé avec espoir et enthousiasme. Dans un style s’apparentant au journal, l’ouvrage se lit aisément, sans grandes envolées littéraires ni propos philosophiques. Pour ça, il vaut mieux lire Jean Désy (Du fond de ma cabane) ou Sylvain Tesson (Dans les forêts de Sibérie).
Élaine a aimé ce livre

Ma vie dans les Appalaches

Par Thomas Rain Crowe

1 personne apprécie ce livre

Élaine a coté ce livre

Ma vie dans les Appalaches

Par Thomas Rain Crowe

1 vote

Élaine a commenté ce livre

Théorie de la vilaine petite fille

Par Hubert Haddad
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Les sœurs Fox… près de Rochester, New York… milieu du XVIIIe siècle… entretiens avec les morts… Passées les premières pages, tout m’est soudain revenu… Dans le noir, un roman de Claire Mulligan lu en 2016 et portant exactement sur le même sujet que celui de Hubert Haddad. Et tous deux publiés en 2014. Étrange coïncidence… J’avais adoré le premier et Haddad m’a aussi comblée avec Théorie de la vilaine petite fille, porté par une plume inspirée et poétique. Kate, onze ans et sa sœur Margaret, quinze ans, s’entretiennent avec le fantôme d’un colporteur mort dans leur maison de ferme de Hydesville il y a fort longtemps. Rapidement, la communauté en est informée et une chasse aux sorcières s’ensuit. En fuite vers Rochester sous la houlette de leur aînée Leah qui y vit déjà, on s’empresse de créer le buzz autour des deux sœurs spirites en exhibant leurs talents dans les salles de théâtre. Occultisme, nécromancie, guéridons en folie, écriture automatique, ectoplasmes, transes médiumniques, somnambulisme, dialogues avec les chers disparus, c’est la grande mode de cette moitié de siècle. L’histoire tumultueuse des États-Unis se mêle à celle des sœurs Fox dans un tournoiement littéraire magistralement mené par l’auteur, apprécié précédemment avec Un monstre et un chaos. « Pour être hanté – nul besoin de Chambre Nul besoin de Maison Le Cerveau – a des couloirs pires Qu’un Lieu matériel » (Emily Dickinson)
Élaine a aimé ce livre

Théorie de la vilaine petite fille

Par Hubert Haddad

1 personne apprécie ce livre

Élaine a coté ce livre

Théorie de la vilaine petite fille

Par Hubert Haddad

1 vote

Élaine a commenté ce livre

François-Xavier Garneau, poète, historien et patriote

Par Patrice Groulx
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
François-Xavier Garneau a donné son nom au collège que j’ai fréquenté et a été greffier de la Ville de Québec pour laquelle j’ai travaillé. J’avais donc envie depuis un moment d’en apprendre un peu plus sur cet homme né en 1809 dans le faubourg Saint-Jean au sein d’une modeste famille dont le père était simple journalier. Désireux de s’instruire, il bénéficie des œuvres de Joseph-François Perrault, fondateur d’écoles destinées aux plus démunis. Chapeauté par un protonotaire prospère de la cité, Garneau apprend le métier en tant que clerc et parvient ainsi à occuper une fonction plus qu’honorable au sein de la communauté. Voyageur avant l’ère du tourisme de masse, poète à ses heures, bilingue et lettré, F.-X. (ainsi qu’il signait ses missives), prend peu à peu conscience de l’avenir précaire du Bas-Canada alors qu’adviennent les bouleversements politiques de 1837-1838. Traducteur pour la chambre des députés, ayant secondé auparavant à Londres la délégation du Parti canadien auprès du Parlement britannique, il lui vient l’idée d’écrire une Histoire du Canada complète et impartiale, afin de contrer les faussetés historiques qui circulent dans la population, souvent relayées par des ouvrages religieux biaisés et ainsi redonner quelque fierté aux descendants de la Nouvelle-France. Plusieurs tomes de cette Histoire du Canada verront le jour au fil des années et marqueront un tournant dans la littérature canadienne-française. Patrice Groulx a réalisé une biographie conventionnelle dans sa forme et fort intéressante à plusieurs égards, notamment dans les discussions et rencontres entre les différents hommes politiques et leurs propos parfois rudes échangés à travers les différents journaux de l’époque. Une époque parfaitement bien évoquée et que j’ai aimé revivre sous les pas de François-Xavier Garneau.
Élaine a aimé ce livre

François-Xavier Garneau, poète, historien et patriote

Par Patrice Groulx

1 personne apprécie ce livre