Élaine
Intérêts littéraires : Biographies, Littérature

Activités de Élaine

Élaine a commenté ce livre

Les impatientes

Par Djaïli Amadou Amal
(4,5)
2 personnes apprécient ce livre
3 commentaires au sujet de ce livre
« (…) dans la cohabitation, la mésentente et les malentendus ne peuvent pas manquer. Même les dents condamnées à cohabiter avec la langue ne peuvent s’empêcher de la mordre souvent. » Ramla et Hindou, demi-sœurs, se marient à 17 ans, contre leur gré, à des hommes qu’elles n’aiment pas. Pour Ramla, c’est Alhjadi Issa, la cinquantaine, déjà marié à Safira, 35 ans. Hindou est destinée à son cousin Moubarak, 22 ans, déjà miné par la paresse, l’alcool et les drogues. Mariages arrangés par leur père, pressé de se débarrasser de la charge de surveiller et de protéger la pureté de ses filles. Les trois femmes deviennent les narratrices du roman, chacune ayant à composer avec une situation qu’elles n’ont pas choisie. Devenir la seconde ou la troisième épouse et subir les vexations quotidiennes de la première, déjà bien installée, ou bien endurer la nouvelle épousée et constater l’effritement d’une union que l’on croyait solide mais qui ne résiste pas à l’attrait de la nouveauté. Djaïli Amadou Amal raconte de façon toute simple une histoire qui s’ancre encore et toujours dans le réel des femmes camerounaises. Patience, munyal, leur dit-on pour les faire taire et les garder en soumission au sein du foyer marital, mais de façon perverse, sous leurs voiles, elles en viennent à devenir méfiantes, hypocrites et rusées envers leur entourage. Un combat incessant pour survivre au jour le jour. « (…) les femmes se côtoient sans cesse au point de se sentir piégées aussi bien par les murs hauts qui nous entourent que par les étoffes de plus en plus sombres et lourdes (…) »
2 commentaires plus anciens
Élaine a aimé ce livre

Les impatientes

Par Djaïli Amadou Amal
(4,5)

2 personnes apprécient ce livre

Élaine a coté ce livre

Les impatientes

Par Djaïli Amadou Amal
(4,5)

2 votes

Élaine a commenté ce livre

L'arbre-monde

Par Richard POWERS
(4,16)
3 personnes apprécient ce livre
2 commentaires au sujet de ce livre
« C’est peut-être bien le grand projet de l’humanité que d’apprendre ce que les forêts ont compris. » Dans son livre La Forêt secrète, Patricia Westerford, l’un des personnages du roman, reprend les propos tenus par Peter Wohlleben dans La vie secrète des arbres, un essai percutant paru en 2017 sur le pouvoir des arbres. Richard Powers, sur cette base, a construit une fiction convaincante dans laquelle hommes et femmes de divers milieux, partant de leurs propres racines familiales, finissent par emprunter le même chemin vers la protection de l’écosystème planétaire, à commencer par les séquoias géants de la Californie et de l’Orégon, derniers vestiges d’une forêt millénaire convoitée par les compagnies forestières. L’Arbre-Monde, c’est un immense plaidoyer sur les bienfaits qu’apportent toutes les essences d’arbres sur la Terre et sur les ravages causés par les travaux des humains à leur endroit. Opposant l’homme à la forêt, Richard Powers veut secouer le prunier de nos certitudes et de nos prérogatives sur la planète : c’est réussi. Cette dichotomie complexe, c’est Patricia, la professeure et spécialiste des arbres, témoignant au tribunal pour les forêts sans voix, qui l’exprime le mieux : « Elle ne peut pas l’expliquer au juge, mais elle les aime, ces nations complexes et interdépendantes de vie entre-tissées qu’elle a écoutées toute sa vie. Et elle aime aussi sa propre espèce : sournoise et intéressée, prisonnière de corps à œillères, aveugle à l’intelligence qui l’entoure – et pourtant élue par la Création pour connaître. » Une lecture exigeante à tous les niveaux et qu’on ressent le besoin de décanter une fois le livre refermé.
1 commentaire plus ancien
Élaine a aimé ce livre

L'arbre-monde

Par Richard POWERS
(4,16)

3 personnes apprécient ce livre

Élaine a coté ce livre

L'arbre-monde

Par Richard POWERS
(4,16)

6 votes

Élaine a commenté ce livre

La chaleur des mammifères

Par Biz
(3,5)
6 personnes apprécient ce livre
3 commentaires au sujet de ce livre
Les hauts et les bas de René McKay, professeur d'université cinquantenaire, divorcé, au cynisme éloquent et à la critique sévère envers le corps professoral et la gent estudiantine : le propos est désespérant jusqu'aux deux tiers du roman. Mais ô surprise, un événement printanier, une mini-révolution ébranlera ses convictions à l'égard de la jeunesse et de ses propres motivations. L'écriture de Biz Fréchette est toujours aussi juste et porte ses coups au corps mais le salut arrive un peu tard dans l'histoire et la fin arrive précipitamment. J'en aurais pris une bouchée de plus...
2 commentaires plus anciens
Élaine a aimé ce livre

La chaleur des mammifères

Par Biz
(3,5)

6 personnes apprécient ce livre

Élaine a commenté ce livre

Le dernier baiser

Par James Crumley et Thierry Murat
(4,0)
1 personne apprécie ce livre
2 commentaires au sujet de ce livre
À la recherche de polars ou de romans noirs pour mon mari, j'ai retrouvé le nom de James Crumley dans Babelio, et au vu de sa consistante bibliographie, je me suis lancée en commençant par la première enquête de son détective, C.W. Sughrue, dont la dégaine et le baratin rappellent la figure légendaire de Bernie Gunther, créé par Philip Kerr. Évidemment, le dernier baiser (The last good kiss) a dû en passer par une traduction toute franchouillarde, mais ça ne lui enlève aucunement le piquant de son récit. de toute manière, si je l'avais lu dans le texte, il est à parier que j'en aurais perdu de grands bouts. Le début est accrocheur : un bar paumé dans une petite ville du nord de la Californie, deux ou trois pochards qui traînent au comptoir, un bouledogue alcoolo et notre fin limier Sughrue, tout aussi saoul, qui se pointe à la recherche d'un écrivain raté. Outre l'intrigue bien ficelée, l'auteur dresse un portrait désenchanté des États-Unis au lendemain de la vague hippie et de la guerre du Vietnam. Une lecture rapide et divertissante qui offre, je crois, un bon départ pour qui veut s'immerger dans l'oeuvre de James Crumley.
1 commentaire plus ancien
Élaine a aimé ce livre

Le dernier baiser

Par James Crumley et Thierry Murat
(4,0)

1 personne apprécie ce livre

Élaine a commenté ce livre

L'égaré : L'Atlantique en radeau

Par Ryan Barnett et Dmitry Bondarenko
(4,0)
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Au printemps 1956, quatre hommes faisaient le pari fou de traverser l’Atlantique en radeau, mû seulement par le vent et le courant du Gulf Stream. Henri Beaudout, le capitaine et instigateur de la démarche, peine au début à recruter ses marins et à lancer la construction de son embarcation. Une annonce dans un journal lui envoit Gaston Vanackere qui fera office de cameraman. Suivent Marc Modena, l’opérateur radio et José Martinez, le cuistot. Deux chatons, Puce et Guiton, montent à bord avec eux, mascottes ignorantes des dangers de la mer. Remorqué à partir de Halifax en Nouvelle-Écosse par un navire, le radeau L’Égaré II est largué au large le 24 mai. Après quelques avaries dues au mauvais temps les empêchant de rejoindre le courant porteur, ils doivent se séparer en cours de route de leur cuistot, pris d’un mal de mer persistant. Selon les calculs de Beaudout, cent jours leur seront nécessaires pour arriver en Europe. Ils atteignent Falmouth (Cornouailles) au bout de 89 jours de navigation, soit le 21 août 1956. Ryan Barnett raconte ce récit incroyable dans ce très bel ouvrage parcouru de nombreuses photos et illustré de courtes bandes dessinées. Ayant eu recours à divers témoignages, des articles de journaux et de magazines, des documentaires, il aussi pu discuter directement avec Henri Beaudout au moment de la rédaction. Le parcours personnel de cet homme déterminé occupe d’ailleurs une place importante dans la narration de l’événement. Né en 1927 en France, il subit l’Occupation allemande avant d’entrer dans la Résistance jusqu’à la fin de la guerre, pour ensuite émigrer avec sa femme à Montréal. Ses traumatismes liés aux dures années de son adolescence ne sont guère étrangers à cette envie de fuir le quotidien banal et étriqué. «- Henri, que dit votre femme d’être ainsi laissée seule avec la petite? - Elle dit que je deviendrai fou si je ne pars pas. » En parallèle avec cette performance de navigation, il faut aussi souligner celle de Mylène Paquet qui, partie de Halifax le 6 juillet 2013, a traversé l’Atlantique Nord, seule à la rame, pour atteindre l’île d’Ouessant, 129 jours après. Avis à ceux et celles qui ont soif d’aventures et d’échappées sur le large…
Élaine a aimé ce livre

L'égaré : L'Atlantique en radeau

Par Ryan Barnett et Dmitry Bondarenko
(4,0)

1 personne apprécie ce livre

Élaine a coté ce livre

L'égaré : L'Atlantique en radeau

Par Ryan Barnett et Dmitry Bondarenko
(4,0)

1 vote

Élaine a coté ce livre

Le carnaval des ombres

Par Roger Jon Ellory
(3,25)

4 votes

Élaine a commenté ce livre

Ténèbre

Par Paul Kawczak
(4,04)
26 personnes apprécient ce livre
11 commentaires au sujet de ce livre
Dans une lente progression sur le fleuve Congo et son affluent, l’Ubangi, les vapeurs empruntés par le géomètre Pierre Claes en septembre 1890, le mènent à la mission que lui a confiée Léopold II, roi des Belges et grand colonisateur de cette fin de siècle : celle de délimiter officiellement une frontière au nord du territoire. Le jeune homme, parti avec de bonnes intentions, découvrira rapidement l’horreur de la soumission dans laquelle vivent les peuples indigènes sous le joug des colons. Commencera alors en lui un processus de délitement mental et physique, que sa rencontre avec Xi Xia, un bourreau chinois, maître du lingchi, exacerbera dans une hantise malsaine et fatale. La première phase du roman donne le ton, assenée de façon brutale. On sait dès lors que ce qui suivra ne peut qu’empirer. Paul Kawczak entremêle à son récit posé dans un contexte historique, la recherche d’un père et de son fils, des amours impossibles et la quête, par ses personnages, d’une société plus équitable. Tout cela, embrumé par les délires opiacés, les affres de la malaria, la touffeur tropicale et le vrombissement des insectes. Un autre titre à ajouter à ma liste Grande Noirceur, gouffre sans fin, dirait-on, de l’infamie humaine.
7 commentaires plus anciens
Suggestions de lectures pour Élaine

Voici des recommandations de livres personnalisées pour Élaine.

Par Emily Carroll
Éditeur Rue de Sèvres
Paru le 5 mars 2019
Par Karl Ove Knausgaard et Marie-Pierre Fiquet
Éditeur DENOEL
Collection Mon combat
Paru le 21 janvier 2019