Activités de Élaine

Élaine a aimé ce livre

Le lambeau

Par Philippe Lançon

22 personnes apprécient ce livre

Élaine a coté ce livre

Le lambeau

Par Philippe Lançon

17 votes

Élaine a commenté ce livre

Bartleby, le scribe

Par Herman Melville et Stéphane Poulin
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Un homme de loi possédant sa propre étude sur Wall Street se décide à raconter une étrange histoire à propos d’un de ses clercs. Bartleby, le dernier arrivé au sein de son équipe de trois scribes, parle et bouge peu. Renfermé, taciturne, solitaire, il est aussi réfractaire à toute demande ou ordre qu’on lui profère. Le narrateur, qui est aussi son employeur, se voit répondre inlassablement : j’aimerais mieux ne pas… Sans relâche, la même réponse laconique et lancinante se fait entendre, étonnant la première fois, mais devenant rapidement insoutenable pour le patron et ses employés. La compréhension et la bienveillance envers Bartleby atteignent inévitablement leurs limites jusqu’au délitement final n’offrant pas plus d’explication au lecteur qu’au narrateur, impuissants alors à déchiffrer un comportement aussi fantasque. J’ai eu la chance de tomber sur cette version superbement illustrée par Stéphane Poulin. Des dessins aux teintes bleutées, d’un réalisme saisissant, au trait précis, font revivre le milieu du XIXe siècle dans sa mode masculine, ses immeubles victoriens et son mobilier de bureau, venant ainsi magnifier le texte de Melville. À eux seuls, ils méritent le détour, donnant ainsi à cet ouvrage une place de choix dans toute bibliothèque personnelle.
Élaine a aimé ce livre

Bartleby, le scribe

Par Herman Melville et Stéphane Poulin

1 personne apprécie ce livre

Élaine a coté ce livre

Bartleby, le scribe

Par Herman Melville et Stéphane Poulin

1 vote

Élaine a commenté ce livre

C'est le coeur qui lâche en dernier

Par Margaret Atwood
2 personnes apprécient ce livre
4 commentaires au sujet de ce livre
Margaret Atwood s’est essayée à l’humour avec cette dystopie mais a raté son coup avec moi. Comment dire? Une farce grotesque, assaisonnée de blagues salaces de mauvais goût, aux dialogues insipides me rappelant ceux de L’Affaire Harry Québert, des personnages sans profondeur et un récit qui frôle l’inanité. Pourtant, le début était prometteur avec ce couple, Stan et Charmaine, obligés de vivre dans leur voiture à la suite de complications financières et professionnelles. Désireux d’améliorer leur sort, ils intègrent un concept novateur de ville autosuffisante (Consilience) basée sur l’alternance de courts séjours en prison (Positron) et la pratique d’un boulot dans la vie quotidienne, mais sans possibilité de communication avec le monde extérieur. Le slogan dit tout : Condamnés + Résilience = Consilience. Un séjour en prison aujourd’hui, c’est votre avenir garanti. Un thème qui aurait pu lever, d’autant plus que Margaret Atwood est aguerrie dans ce genre de littérature. Je n’y ai pas reconnu sa plume inspirée, à tel point que je me suis demandé si un autre avait écrit ce nanar à sa place. Déception + Grande attente = 1 étoile.
3 commentaires plus anciens
Élaine a coté ce livre

C'est le coeur qui lâche en dernier

Par Margaret Atwood

7 votes

Élaine a commenté ce livre

Radium Girls

Par Cy
2 personnes apprécient ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Basée sur l’ouvrage de Kate Moore, The Radium Girls : the dark story of America’s shining women, la bande dessinée offre un raccourci intéressant sur cette sombre histoire véridique. Nous sommes en 1918, les travaux de Marie Curie sur le radium semblent déboucher sur des inventions pratiques et étonnantes. Comme ces cadrans aux chiffres lumineux peints d’une substance phosphorescente par de jeunes filles issues du milieu ouvrier du New Jersey. Un travail en usine bien payé et somme toute d’exécution facile. Mais les effets pernicieux de l’enduit ne tardent pas à apparaître d’autant plus que les ouvrières s’amusent avec le produit radioactif, n’hésitant pas à s’en appliquer sur les ongles ou le visage pour un effet lumineux dans le noir. Cy a bien rendu l’amitié et la solidarité de ces femmes éprouvées par les malaises et la maladie consécutifs à l’absorption du radium et pour certaines d’entre elles, à connaître une mort prématurée. Une entrevue à la toute fin permet à l’auteure d’élaborer sur son travail de recherche et sur sa volonté d’en rendre compte de façon artistique. Un camaïeu de violet et de vert magnifie le dessin effectué aux crayons de couleur, ce qui m’a paru très original comme exécution. J’aurais apprécié un ouvrage plus approfondi, mais Cy nous renvoie judicieusement à celui de Kate Moore.
Élaine a aimé ce livre

Radium Girls

Par Cy

2 personnes apprécient ce livre

Élaine a coté ce livre

Radium Girls

Par Cy

2 votes

Élaine a commenté ce livre

La neuvième heure

Par Alice McDermott
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Le suicide d’un homme à bout dans un immeuble de Brooklyn ramène sur les lieux une religieuse de la communauté des Petites sœurs soignantes des pauvres et malades. En assistant la veuve enceinte, sœur Saint-Sauveur ignore que cette relation d’aide créera de solides liens avec ce bébé à naître. Entre leurs stricts devoirs religieux et les turpitudes quotidiennes que vivent les habitants des quartiers ouvriers, ces femmes dévouées à Dieu doivent composer avec une triste réalité, bouleversant du même coup leurs croyances. Sally, la fillette née de ce drame familial, oscillera elle-même entre une vie de dévotion aux plus démunis et une révolte intérieure puissante, difficile à contenir au sein des ordres religieux. Ce choix d’une narration distanciée m’a quelque peu déconcertée; les enfants de Sally, désignés par le pronom nous, racontent l’histoire longtemps après la mort de celle-ci, mais en aucun moment leurs noms ni leur parcours ne sont dévoilés, créant de la sorte un embrouillamini de filiations et de trames familiales difficiles à démêler, surtout si la lecture est espacée. Le récit en pâtit mais le propos intéresse, porté par une prose évocatrice et touchante. Ceci dit, je n’hésiterai pas à récidiver avec un autre roman de cette auteure, découverte avec La neuvième heure.
Élaine a aimé ce livre

La neuvième heure

Par Alice McDermott

1 personne apprécie ce livre

Élaine a coté ce livre

La neuvième heure

Par Alice McDermott

1 vote

Élaine a commenté ce livre

Un homme aborde une femme

Par Fabienne Jacob
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
« C’est à cause de nos robes, dit Mette. Non, c’est à cause de ce qui lie les hommes aux femmes. » Fabienne Jacob propose un regard féminin sur ces regards croisés entre sexes opposés dans les rues et places publiques, le temps de rencontres impromptues et aléatoires. La narratrice, en période « post-placage », fait un retour sur ses premiers émois de fillette, ses années d’étudiante et les flirts partagés entre copines, sa longue relation avec celui qui l’a laissée, tentant d’analyser ces liens ataviques qui unissent les hommes aux femmes, pour le meilleur et parfois pour le pire. De ces fameux abordages masculins quelquefois brutaux, vulgaires ou charmants, selon l’âge ou la silhouette, chaque femme peut en témoigner et Fabienne Jacob le fait joliment et de façon correcte dans ce court roman très bien écrit. Une opinion qui en vaut bien d’autres sur un sujet brûlant d’actualité.
Élaine a aimé ce livre

Un homme aborde une femme

Par Fabienne Jacob

1 personne apprécie ce livre