Activités de Roberto

Voici les activités récentes de Roberto :

Roberto a commenté ce livre

Kid de l'Oklahoma (Le)

0 personnes apprécient ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre

Un récit style western avec en toile de fond Bonnie & Clyde, John Dillinger et la prohibition. Le marshal Carl Webster une sorte de Dirty Harry au vocabulaire économe est un justicier a la gâchette rapide qui sort son Colt 45 que pour tuer. Une époque américaine ou la nostalgie de l'Ouest sauvage est présentée dans ce roman qui se lit d'une traite, lire ce roman de Elmore Leonard qui en passant fut un écrivain majeur aux États-Unis décrit bien la division qui a cours encore dans ce pays. Un roman viril macho et racisant ou la violence fait l'homme.

Roberto a commenté ce livre

Cruciverbiste (Le : Emma Clarke enquête

1 personne apprécie ce livre
2 commentaires au sujet de ce livre

Le cruciverbiste de Claire Cooke est étonnant et vraiment original, dans le milieu de l'immobilier de la Rive Nord de Montréal les courtiers et courtières sont la cible d'un tueur dément. Emma Clarke lieutenante de la S.Q. reçoit par fragments une grille de mots croisés du meurtrier. Un polar pour les amoureux de la langue française et de son origine latine, lire ce roman volumineux a été pour moi un vrai régal.

1 commentaire plus ancien
Roberto a commenté ce livre

Le mal en soi

0 personnes apprécient ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre

Le Mal en soi de Antonio Lanzetta est un polar en deux temps un drame en 1985 non résolu et sa répétition de nos jours. Dans l’Italie profonde dans le village de Castellaccio, les enfants qui sont devenu des adultes qui ont tous suivi de différentes routes se retrouve au village afin de vaincre ce démon a visage d’homme. Un bon roman écrit à l’italienne un peu comme Donato Carrisi le noir le plus total et la confusion jusqu’à la dernière page.

Roberto a commenté ce livre

Le plongeur

28 personnes apprécient ce livre
10 commentaires au sujet de ce livre
1 commentaire plus récent

Le plongeur de Stéphane Larue est un roman culte car avec le temps cette histoire va faire son chemin Ce roman est un hommage à la musique qui est toujours présente dans cette histoire. Un petit kid qui suit des cours d’art graphique au cégep du vieux Montréal, il aime la musique métal, les bandes dessinées, Clive Barker et Lovecraft, la science-fiction des années 60 et 70. Il est addict a la loterie vidéo il s’endette emprunte à droite comme à gauche et passe son temps à mentir. Pour s’en sortir il devient plongeur au restaurant La Trattoria, tout un parcours du combattant ce travail de plonge et les personnages haut en couleur qui le côtoient sont plus grands que nature, la description du stress vécu par les employés est homérique et cela soir après soir. Le kid n’a pas d’identité tout au long de l’histoire et quand le kid veut réellement régler son problème il a un nom. Un roman qui nous parle de rêves, de ces cuites mémorables et des rendez-vous manqués accompagné de la musique de Megadeth, In Flames et Iced Earth. Un roman urbain qui restera longtemps dans ma mémoire que je recommande à tous les amoureux des after-hours et de musique alternative.

8 commentaires plus anciens
Roberto a commenté ce livre

Le fossoyeur

0 personnes apprécient ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre

Le Fossoyeur de Adam Sternbergh est une incursion dans le monde cyberpunk dans un futur proche. Wall Street n'existe plus une bombe sale a empoisonné Time Square et une partie de New-York est inondé. Notre héros est Spademan qui est un tueur à gages. Les gens sont accros aux rêves fait sur mesure par l'I.A. ils passent entre 10 et 15 heures dans un monde virtuel. Dès les premières pages je me suis dit que ce roman en bandes dessinés ferait un malheur et on me dit qu'un film suivra ce roman. J'ai adoré cette écriture ou les dialogues ne se détachent pas du texte et fait en sorte de participer à l'aventure. Bravo et j'en veux encore.

Roberto a commenté ce livre

Comptine mortelle

0 personnes apprécient ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre

Comptine mortelle de Anthony Horowitz est un hommage à tous les auteurs de romans policiers à énigmes, tels Arthur Conan Doyle, Agatha Christie. Un roman dans un roman deux énigmes à résoudre. Dans le premier volet nous avons tous les ingrédients qui ont fait le succès du genre, petit village anglais, notables et un Sir avec son château, une mort accidentelle et un meurtre. Mais comme tout ceci est une fiction l'auteur Alan Conway a remis un manuscrit incomplet et son éditrice Susan Reynolds part à la recherche du dernier chapitre du roman. J'ai adoré ce roman subtil et disons le mot délicieux. La grande question de l'auteur est le roman policier parce qu'il est populaire peut-il se targuer de faire partie de cette grande famille qu'on nomme littérature. A ceux et celles qui ont lu Seul le silence de R.J. Ellory, Le lecteur de cadavres de Antonio Garrido, La Veille de presque tout de Victor Del Arbol …. Soyez rassurés ces auteurs et bien d'autres n'ont rien à envier à Hemingway, Fitzgerald et Zola. Pour en revenir à ce roman Comptine mortelle le meilleur que j'ai lu cette année et j'espère un retour à ce style de polar énigmatique et prenant.

Roberto a commenté ce livre

La promesse

0 personnes apprécient ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre

La Promesse de Tony Cavanaugh c'est comme une enquête de Dirty Harry à Sin City, mais le lieu est plutôt une petite ville dans le Queensland australien. Comme son livre précédent L'Affaire Isobel Vine j'ai dévoré cette histoire. Dans ce polar nous sommes plongés dans les méandres et les fantasmes d'un Ted Bundy australien, j'ai adoré ce polar même si dans certain chapitre j'étais mal à l'aise, et comme les personnages du roman donne au lecteur un accès privilégié à la connaissance du cœur humain bon comme mauvais un peu comme si étions des voyeurs. Comme les grands romanciers du roman noir américains des années 30 et 40 Tony Cavanaugh ne laisse personne sur sa faim.

Roberto a commenté ce livre

L'affaire Isobel Vine

0 personnes apprécient ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre

L'Affaire Isobel Vine de Tony Cavanaugh est un polar Australien, un cold case vieux de 25 ans à résoudre. Le commissaire Copeland demande a Darian Richards de sortir de sa retraite pour élucider cette affaire. Darian Richards a un taux de réussite de 98%, la première moitié du bouquin est ordinaire pas méchant mais on est tenté de fermer et d'ouvrir une autre histoire. Comme j'ai bien fait de persévérer car l'autre moitié est absolument remarquable un polar digne de ce nom avec une fin remarquable.

Roberto a aimé ce livre

Réseau Corneille (Le)

1 personne apprécie ce livre

Roberto a commenté ce livre

Hunter

0 personnes apprécient ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre

Qui sais j'ai peut-être lu le prochain scénario d'un film de Quentin Tarantino, Hunter de Roy Braverman alias Ian Manook est une histoire tout simplement géniale. Tous les ingrédients sont réunis pour que le lecteur ne puisse ranger son bouquin avant la fin de l'histoire. Une petite ville américaine, un shérif et ses adjoints racistes, un ex flic noir qui recherche sa fille disparue depuis 14 ans et comme cerise sur le gâteau l'évasion d'un tueur en série responsable de plusieurs disparitions de femmes. Dès les premières pages nous sommes dans l'oeil du cyclone ou aucune justice ne peut remplacer la vengeance. L'auteur nous parle de la sauvagerie qui habite une grande partie de ce grand pays que sont les États-Unis.

Roberto a commenté ce livre

Corruption

2 personnes apprécient ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre

Corruption de Don Winslow est un roman exceptionnel une peinture en noir sur blanc. Ce roman décrit une société la nôtre pourrie au-delà de l'imaginable ou même la vérité deviens mensonge et le mensonge qui se transforme en parole d'évangile. Un roman dans la lignée d'Un Coeur Sombre de R.J. Ellory. Avec Corruption Don Winslow frappe fort et dénonce tout l'appareil de justice des États-Unis du simple flic jusqu'au juge en passant par la mairie et la ville qui sert de toile a cette histoire est New-York, mais si on remplace cette ville part une autre le résultat serait le même. Une histoire simple un bon flic qui se laisse prendre au jeu du pouvoir et de l'argent un peu comme le film Gangster Américain avec Denzel Washington ou un groupe de policier des Forces Spéciales rançonne le gangster à cracher au pot. le racisme et le machisme toute communauté confondue est une plaie ouverte dans ce système dit de Justice. Tout comme le roman d'Ellory le héros de ce récit cherche la rédemption mais le mal est fait.

Roberto a commenté ce livre

La mort selon Turner

0 personnes apprécient ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre

La Mort selon Turner de Tim Willocks est un polar qui nous raconte l'Afrique du Sud et on se demande pauvres occidentaux que nous sommes ce qui a vraiment changer dans cette partie du monde, une révolution larvée un semblant d'égalité une justice sociale inexistante bref encore un rapport maitre et esclave noyé dans un faux semblant de liberté. Turner est l'Étranger d'Albert Camus et le fantasme de Margot. Un super roman policier et Turner est un peu comme le Django du film de Quentin Tarantino que l'on suit page après page en espérant sa réussite. Bravo

Roberto a commenté ce livre

La dame de Reykjavik

0 personnes apprécient ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre

La dame de Reykjavik de l'excellent auteur Ragnar Jonasson oui celui qui nous a donné Ari Thór ce jeune policier devenu enquêteur dans une petite ville d'Islande. Pour cette histoire c'est de l'inspectrice principale Hulda Hermannsdóttir qui est à la veille de sa retraite. Comme on veut faire de la place à un nouveau venu elle se fait tasser avant son temps par son patron qui lui enlève son bureau, pour la semaine de travail qu'elle lui reste, elle a le choix de résoudre de vieilles affaires alors elle prend un cas de suicide d'une réfugiée Russe un an auparavant. Elle sait que son collègue pour cette enquête par paresse d'avoir arrondi les coins. Encore une fois l'Islande est traumatisée par la crise bancaire de 2008, tout le long de ce roman nous voyons Hulda naviguer dans ce monde d'homme et le machisme qui l'accompagne. Un roman ou on jette les vieux après usage ou l'expérience ne comble pas les priorités de l'ascension des hautes fonctions. Un excellent polar ou est décrit toute la beauté de l'Islande.

Roberto a commenté ce livre

Le dernier repos de Sarah

0 personnes apprécient ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre

Le dernier repos de Sarah de Robert Dugoni est un très bon polar dans la lignée de Dura Lex et de Scorpion Noir - Juste Cause. Ici pas de plaidoyer contre ou pour la peine de mort mais que tous les moyens sont bon pour se débarrasser et faire condamner la lie du genre humain. Sans atteindre la qualité de Dura Lex et Juste Cause ce roman demeure une bonne histoire qui se passe dans une petite ville de l'état de Washington, j'ai découvert pour mon plus grand plaisir les concours de tirs que nomme Cowboy Action Shooting et cela vaut la peine de voir sur YouTube ces hommes et femmes plus vite que leur ombre. Bref j'ai passé un bon moment avec ce roman.

Roberto a commenté ce livre

Sous un ciel d'abîme

0 personnes apprécient ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre

Sous un ciel d'abîme de Steve Laflamme est le deuxième opus de cet auteur, un polar noir au possible, Xavier Martel ex policier de la S.Q. devenu privé suite à une démission orageuse, une affaire lui sera préposée par un avocat pour blanchir son client. L'enquête s'annonce difficile et complexe, tout au long de l'enquête Xavier regarde l'abîme sans se douter que l'abîme le regarde et va le saisir. Une histoire ou la sorcellerie pointera son nez, une histoire ou le mal est quotidien ou les hommes et les femmes ne sont que des outils aux mains des démons qui orchestre le mal pour s'en mettre pleins les poches. Avec sa collègue Zoé Savary la route sera semée d'embûches et de doutes. Une écriture coup de poing ou j'ai appris que Papa Doc est devenu dictateur d'Haïti au profit d'une mésentente entre noirs et mulâtres au milieu des années 50, je souhaite à Xavier Martel une belle carrière au petit écran un peu comme Victor Lessard présentement. Bravo une histoire comme je les aime. P.S. J’imagine en écoutant la musique de Massive Attack que l’album choisi par Xavier est le fameux Mezzanine.