Activités de Guillaume Houle

Voici les activités récentes de Guillaume Houle :

Guillaume Houle a commenté ce livre

Mystere des Sylvaneaux (Le)

0 personnes apprécient ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre

J'aime beaucoup la fluidité de la plume de Champetier, combinée à un enchaînement d'événements qui valse entre l'héroïsme et le réalisme. Les mauvaises décisions et les conséquences fâcheuses abondent, mais l'espoir de dénouer les impasses demeure toujours présent. Un bel exemple d'équilibre narratif.

Guillaume Houle a commenté ce livre

Adagio

0 personnes apprécient ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre

Bien que Félix Leclerc, de ce que j'en comprends, ait été gêné de ses premières oeuvres vers la fin de sa vie, la lecture de celle-ci demeure fluide, agréable et pertinente. Si l'église n'a plus la force de rassemblement qu'elle avait, il n'en demeure pas moins que plusieurs des valeurs proposées : le travail, la compassion, l'amour des pauvres, la rassemblement et la perpétuation de langue française et bien d'autres demeurent encore d'actualité.

Guillaume Houle a commenté ce livre

Un ange cornu avec des ailes de tôle

1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre

Je ne me suis pas encore plongé dans l'oeuvre théâtrale de Michel Tremblay, mais ce récit de jeunesse segmenté à travers son expérience des livres est agréable à lire. J'ai bien apprécié, entre autres, le passage où l'auteur en devenir imagine qu'il est le fils illégitime d'HP Lovecraft! :-D

Guillaume Houle a aimé ce livre

Contes de la Chatte Rouge (Les)

2 personnes apprécient ce livre

Guillaume Houle a commenté ce livre

Contes de la Chatte Rouge (Les)

2 personnes apprécient ce livre
2 commentaires au sujet de ce livre

Un livre bien écrit et imaginatif, qui invite les lectrices et les lecteurs à développer leur sens du doute et de la réflexion. Dans un monde où les fausses informations et les dichotomies simplistes entre le bien et le mal, la droite et la gauche règnent plusieurs esprits, ce livre est à mettre entre toutes les mains. À titre personnel, l'arrière-monde m'a paru plutôt classique et la structure de l'intrigue apparente. Ces aspects seront sans doute invisibles aux lectrices et aux lecteurs plus jeunes.

1 commentaire plus ancien
Guillaume Houle a commenté ce livre

Une brève histoire du Canada

0 personnes apprécient ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre

La qualité de ce livre, c'est d'être concis, fluide et de se lire rapidement. Par contre, j'ai été surpris que l'éditeur publie un livre contenant le mot « histoire » dans le titre. L'auteur ne s'en cache pas, car il affirme en début d'ouvrage : « J'ai une conscience aïgue de tout ce que j'ai omis; dans les pages qui vont suivre, de nombreux aspects essentiels demeurent intouchés. De la même façon, je sais que mes généralisations à l'emporte-pièce et mes affirmations d'une simplicité trompeuse font violence aux subtilités d'une historiographie élaborée au fil des générations. ». À titre personnel, si j'ai évité le champ de l'histoire dans mon parcours pédagogique, c'est précisément parce qu'il commande un degré d'objectivité que je n'arrivais pas à atteindre. Or, je retrouve dans ce livre tout ce qui m'a été reproché les rares fois où je me suis essayé à l'écriture de l'histoire : de la passion, de la subjectivité, des adjectifs, des qualificatifs et des adverbes en guise de commentaires, de point de vue, d'appréciation personnelle. L'auteur a clairement rédigé ici un pamphlet politique, à partir duquel il soutient la vision et les vertus d'un Canada fluide, mouvant, vivant la trame du « masque du changement », tentant d'en dresser un portrait unique, différent de celui des autres nations. J'avoue que je n'ai pas compris ici l'intention de l'auteur : à ma connaissance, la plupart des pays du monde ont vécu des changements significatifs. Le fait que ceux-ci se soient produits sur 500 ou 2 000 ans ne fait pas du Canada un pays si spécial par rapport aux nations européennes, ça ne fait que refléter l'accélération du développement de la société humaine en général. Ce qui m'agace dans la mission de l'auteur, c'est cette tentation à survoler les choses et à louanger le changement. Même s'il explique l'origine et le pourquoi des choses, les changements culturels, démographiques, linguistiques, sociaux et autres semblent lui apparaître comme étant inévitables et heureux. Selon lui, la « majorité silencieuse » est satisfaite des changements et s'adapte à tout. Or, dans sa présentation, des préférences nettes apparaissent : les premières nations, d'une part, et la population anglophone, de l'autre. Il dissémine dans son ouvrage quelques commentaires disgracieux à l'égard des français et, en général, explique assez peu les raisons qui expliquent les choix politiques des québécois et des canadien-français. En ce sens, un tel ouvrage ne peut à mon avis que contribuer à désinformer son lectorat, et donc augmenter la fracture entre les anglophones et les francophones au Canada, accentuant la nécessité pour le Québec de trouver sa propre voie.