Activités de Sébastien Béland

Voici les activités récentes de Sébastien Béland :

Sébastien Béland a commenté ce livre

Dans les coulisses d'Enquête

Par Pierre Cayouette et Marc-André Sabourin
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
De la part d’un ancien journaliste du Devoir et de L’actualité, je m’attendais à une plus belle écriture. Ça fait « gros public », voire bébé lala comme façon de décrire une période charnière dans l’histoire politique contemporaine du Québec. D’autant plus que le livre est rempli de descriptions insignifiantes et inutiles. Quelques exemples : à la page 139, on peut lire « Le feu de circulation vire au vert et Alain pédale vigoureusement pour reprendre sa vitesse de croisière. Il se tasse légèrement sur la gauche pour éviter une bouche d’égout, puis davantage en voyant la portière d’une voiture s’ouvrir à quelques mètres devant lui. Il revient ensuite sur la droite pour reprendre sa ligne, à mi-chemin entre les véhicules garés d’un bord et la circulation de l’autre. […] » À la page 141, on peut lire : « Le froid qui se dégage de la lasagne congelée aux fruits de mer traverse le sac en plastique et gèle les mains de Marie-Maude tandis qu’elle la glisse dans le coffre de la camionnette de Radio-Canada, entre la caméra, les micros et les cassettes. La journaliste l’a cuisinée elle-même hier soir, selon une recette simple, mais délicieusement cochonne : de la béchamel, des fruits de mer au choix – crevettes, pétoncles, crabe, homard, langoustes –, des pâtes et une tonne de fromage. » Je rappelle que le titre du livre est Dans les coulisses d’Enquête : les reportages qui ont mené à la commission Charbonneau. Si l’on réussit à faire abstraction de ces égarements descriptifs, ce qui est quasiment impossible considérant leur nombre, on peut découvrir quelques passages intéressants qui nous brossent un tableau des méthodes d’enquête journalistique utilisées par les journalistes de Radio-Cadenas. En ce sens, le livre demeure malgré tout passionnant. Par ailleurs, tout au long du livre, on reste souvent sur notre faim. Il manque cruellement de détail sur certaines filatures journalistiques, sur le dénouement de certains dossiers ou sur les détails entourant les menaces qu’ont reçues les journalistes au cours de leurs enquêtes. On se demande même si le livre n’a pas été publié trop rapidement. Question marketing, assurément, pour profiter du fait que le sujet était encore hot. En fait, il s’agit plutôt d’un produit dérivé de l’émission télévisuelle, Radio-Canada étant même l’un des deux éditeurs du livre. Le même livre, sur le même sujet, mais publié après le dépôt de la commission Charbonneau et sans les descriptions inutiles qui ne servent qu’à augmenter le nombre de pages, le livre aurait été beaucoup plus pertinent et percutant.
Sébastien Béland a aimé ce livre

Dans les coulisses d'Enquête

Par Pierre Cayouette et Marc-André Sabourin

1 personne apprécie ce livre

Sébastien Béland a commenté ce livre

Syndrome de Pinocchio : Essai sur le mensonge en politique (Le)

Par André Pratte
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Pratte explore l’utilisation du mensonge en politique sous toutes ses moutures : mensonges directs, demies vérités, manipulation des faits, utilisation d’un vocabulaire trompeur ou portant à confusion. Il accuse certes les politiciens, leurs attachés politiques, les fonctionnaires, mais également les journalistes qui acceptent volontiers de jouer le jeu et qui agissent comme complices. Pratte donne de nombreux exemples précis, mais se permet également de donner des exemples à demi fictifs, pour ne pas mettre dans l’embarras certains politiciens ou certains collègues journalistes. En ce sens, Pratte est lui-même atteint du syndrome de Pinocchio qu’il dénonce haut et fort. Quelle hypocrisie !
Sébastien Béland a aimé ce livre

Syndrome de Pinocchio : Essai sur le mensonge en politique (Le)

Par André Pratte

1 personne apprécie ce livre

Sébastien Béland a commenté ce livre

1984

Par George Orwell
4 personnes apprécient ce livre
2 commentaires au sujet de ce livre
1 commentaire plus récent
Il s’agit d’un excellent roman qui s’inscrit tout à fait dans l’actualité états-unienne et l’ère du Président Trump. Un roman puissant, même 70 ans après sa publication.
Sébastien Béland a aimé ce livre

1984

Par George Orwell

4 personnes apprécient ce livre

Sébastien Béland a commenté ce livre

Guide complet du canotage (Le)

Par Nicolas Perrault
1 commentaire au sujet de ce livre
La qualité de la langue laisse grandement à désirer. Le livre est une succession de tournures de phrases douteuses comme celle-ci : « Retenir le canot ou ne pas le retenir ? Un dilemme shakespearien auquel il est sage de se dérober à l’anglaise. » Ce style d’écriture rend la lecture pénible, voire désagréable par moment. Côté technique, il est évident que l’auteur n’est pas un formateur ni un professionnel du canotage, malgré sa très grande expérience comme canoteur. Les termes techniques sont parfois galvaudés et la terminologie n’est pas toujours conforme à ce que l’on retrouve dans les manuels techniques habituels. De plus, le livre contient des erreurs techniques importantes. Par exemple, en ce qui concerne le bac arrière, on comprend que l’auteur laisse le pagayeur arrière diriger l’angle du canot alors que c’est au pagayeur avant de le faire. Malgré tout, ce n’est pas une lecture inutile puisque la façon d’expliquer les techniques de canotage est différente et que cela peut s’avérer utile si cette lecture est combinée à d’autres ouvrages sur le canotage. Il existe par contre de biens meilleurs livres pour le néophyte, surtout ce qui concerne les techniques de pagaie. Les derniers chapitres portent sur le camping et n’apportent pas beaucoup aux habitués du plein air, mais peuvent certainement être utiles pour des gens qui s'initient au canot-camping.
Sébastien Béland a commenté ce livre

La ferme impossible

Par Dominic Lamontagne et Joel Salatin
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Un plaidoyer convaincant en faveur des petites fermes familiales diversifiées. L’auteur fait par contre preuve d’une certaine naïveté quant à définition de la ferme parfaite, naïveté qui nous a tous déjà animée lorsque nous n’étions que des urbains idéalistes. L’idée bucolique de la jeune famille agricultrice qui vit en quasi-autarcie, qui gagne sa vie grâce à ses revenus tirés exclusivement de la ferme et qui fait du troc avec ses voisins est un tantinet irréaliste : faire pousser tous ses légumes, produire sa viande (bœuf, lapin, poulet, agneau, pintade, etc.), faire son lait, son fromage, son yogourt, son sirop d’érable, son savon, faire ses vêtements avec le cuir et la laine de ses animaux, faire pousser des petits fruits (bleuets, fraises, framboises, pommes, poires, camerises, etc.), faire les foins et son propre grain pour nourrir ses animaux, avoir des étangs avec des poissons, être autonome en énergie (éolienne, solaire), faire de la foresterie pour son bois de chauffage et ses besoins en bois de charpente, tenir un table champêtre, avoir un gîte agro-touristique, vendre sa viande, ses légumes et ses produits transformés aux commerces locaux, avoir une boutique en ligne, avoir un blogue et alimenter les médias sociaux de nos réflexions et idées sur l’agriculture de demain, etc. Bref, de bonnes idées, mais tout à fait utopique pour une seule et même famille. Pour les initiés, il est évident que l’auteur n’a pas vécu longtemps en mode agricole pour faire ainsi l’apologie de la ferme idéale, d’autant plus qu’aux yeux de l’auteur, l’artisan agriculteur de la ferme idéale aurait du temps libre pour sa famille et ses amis ! Cette ferme idéale, l’auteur nous démontre qu’elle est impossible à cause des contraintes règlementaires et des politiques favorisant les gros producteurs. Cette démonstration de la part de l’auteur est juste et convaincante, même si son argumentation manque de recherche. En effet, il fait trop souvent référence au rapport Pronovost et ses sources sont peu diversifiées. J’aurais aimé, par exemple, que l’auteur se réfère à des études universitaires, à des statistiques autres que celles du rapport Pronovost, à des témoignages d’agriculteurs qu’il a lui-même recueillis, à des rapports d’autres pays, à des détails plus précis de sa propre expérience, etc. La quatrième de couverture est d’ailleurs éloquente : « Reprenant à son compte les conclusions du rapport Pronovost, il dénonce avec véhémence la législation et les structures industrielles qui sont littéralement en train d’étouffer la relève agricole ». C’est en effet ce qu’il fait tout au long du livre : prendre à son compte les conclusions du rapport Pronovost… Mais la ferme idéale tel que l’auteur la conçoit, n’est pas seulement impossible à causes des contraintes législatives, mais aussi à cause de l’incapacité d’une famille d’aujourd’hui d’effectuer toutes ces tâches pour en arriver à ce qu’il décrit comme étant « la renaissance de l’agriculture régionale et artisanale ». Les familles sont moins nombreuses et les enfants ne restent plus à la ferme pour effectuer des tâches agricoles. Ils vont à l’école, ont des amis, pratiquent des sports, ont une vie sociale et des besoins matériels plus grands qu’il y a cent ans. Tout cela coûte cher aux parents en argent, en temps et en énergie. Les parents sont souvent séparés, les familles reconstituées, etc. Ces aspects de la vie familiale agricole moderne sont passés sous silence par l’auteur et c’est ce qui manque à ce livre pour expliquer pleinement pourquoi la ferme idéale est impossible.
Sébastien Béland a aimé ce livre

La ferme impossible

Par Dominic Lamontagne et Joel Salatin

1 personne apprécie ce livre

Sébastien Béland a commenté ce livre

Aventures d'Alice au pays des merveilles (Les)

Par Lewis Carroll
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Un classique de la littérature jeunesse que tous les enfants (et adultes, pourquoi pas ?) devraient lire. En fait, ce livre devrait faire partie du cursus scolaire obligatoire au deuxième cycle du primaire, au même titre que Le petit prince. Il y a quelques années, à l’émission Plus on est fou plus on lit, l’animatrice Marie-Louise Arsenault et ses collaborateurs discutaient des 100 livres qui devraient faire partie des lectures obligatoires au primaire et au secondaire. Alice au pays des merveilles a certainement sa place au sein de ce palmarès. Tous les enfants méritent de s’immiscer dans le monde d’Alice.
Sébastien Béland a aimé ce livre

Aventures d'Alice au pays des merveilles (Les)

Par Lewis Carroll

1 personne apprécie ce livre

Sébastien Béland a commenté ce livre

Paul à Québec

Par Michel Rabagliati
4 personnes apprécient ce livre
3 commentaires au sujet de ce livre
1 commentaire plus récent
Le livre est définitivement meilleur que le film.
1 commentaire plus ancien
Sébastien Béland a aimé ce livre

Paul à Québec

Par Michel Rabagliati

4 personnes apprécient ce livre

Sébastien Béland a aimé ce livre

Histoires extraordinaires

Par Edgar Allan Poe

1 personne apprécie ce livre

Sébastien Béland a commenté ce livre

L'honneur perdu de Katharina Blum

Par Heinrich Böll
1 personne apprécie ce livre
1 commentaire au sujet de ce livre
Bien avant les fake news et les médias sociaux, l’œuvre de Böll démontre comment des articles journalistiques mensongers peuvent non seulement détruire la vie d’une personne, mais également celles de son entourage.