Des citoyens aux seigneurs

Par Ellen Meiksins Wood
Éditeur LUX
Collection Humanites
Paru le 8 janvier 2013
ISBN 9782895961376

«?La meilleure façon de mettre en lumière les limites des doctrines dominantes, c’est de connaître la tradition canonique et le contexte historique qui les ont vu naître.?» Suivant ce précepte, Des citoyens aux seigneurs relate l’histoire sociale de la pensée politique occidentale, de l’Antiquité au Moyen Âge. Articulant son analyse autour de trois périodes (la cité grecque, l’Empire romain et le Moyen Âge), Ellen Meiksins Wood mêle adroitement le commentaire de textes au récit, redonnant vie aux grandes figures de la philosophie politique. La grande thèse qui sous-tend l’ouvrage avance que la pensée politique est intrinsèquement liée à l’évolution historique de la relation entre l’État et la propriété privée. Cette relation est complexe?: alors que l’État émerge du besoin des possédants d’être protégés, son avènement crée dans le même temps l’espace de sa propre contestation. La vie civique, traversée par cette tension, devient donc un lieu d’expression des conflits sociaux entre l’élite et les gens de peu. Pour Ellen Meiksins Wood, c’est de cette ambiguïté logée au cœur des institutions politiques que jaillit l’incroyable vitalité de la pensée ­politique occidentale.